Brexit : L’indépendance pour l'Écosse et le manque d’ambition pour la Bretagne

Mardi 28 mars 2017, le parlement écossais s'est prononcé en faveur d'un nouveau référendum pour l'indépendance de l'Écosse en réponse au Brexit lancé à Londres.

Parti Breton 41 41975_1.jpg Parti Breton

Le Parti Breton se félicite du choix légitime des Écossais de prendre leur destin en main et souhaite que la Grande-Bretagne laisse le peuple écossais choisir démocratiquement son avenir.

La situation en Écosse ne peut qu'interpeller les Bretons. Avec des populations comparables, des situations historiques, culturelles et économiques relativement proches, la Bretagne comme l'Écosse ont tout à gagner à s'émanciper loin de la tutelle de Londres ou de Paris.

Cependant, alors que les élus écossais s'investissent pour construire leur avenir, le Conseil régional de Bretagne lance une campagne de communication ayant pour slogan "En 2017, la Bretagne à 1 h 30 de Paris". Pour le Parti Breton, ce slogan illustre tristement le manque d'ambition des élus bretons pour la Bretagne et leur subordination à Paris.

Aux législatives 2017, le Parti Breton présentera des candidats dans la majorité des circonscriptions de Bretagne historique. Ces futurs élus ont la ferme intention de placer les intérêts de la Bretagne avant ceux de Paris. Il s'agit pour les Bretons, en votant pour les candidats du Parti Breton, d'une occasion de plus pour montrer leur attachement à la Bretagne.

Pour le Parti Breton

Contact Presse : contact [at] partibreton.bzh

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Parti Breton

Le Parti Breton est un parti politique républicain, réformateur, qui a vocation à regrouper les hommes et les femmes s'engageant dans le combat pour la reconnaissance pleine et entière de l'identité nationale du peuple breton. Il propose une vision spécifique de l'organisation sociale fondée sur la primauté de l'individu.
Il se définit dans les valeurs de l'humanisme, de la solidarité, de la démocratie et de la liberté.
C’est un parti de réforme, s’adressant à tous ceux qui œuvrent pour le progrès selon les principes des philosophies politiques allant de la Social-Démocratie à la Démocratie Sociale Libérale tels que ces concepts sont largement reconnus et répandus dans l’actuelle Union Européenne.

Vos commentaires :

Jacques
Vendredi 31 mars 2017

Les Bretons et encore plus les "militants" bretons sont perdus.... tout leur monde s'effondre autour d'eux, et ils ne savent plus à quel saint (à quel parisien) se vouer...!

Le parti Socialiste français qui était le phare des militants bretons n'existe pratiquement plus...! Fini les rêves du grand soir auquel les Bretons étaient conviés...!

Nous n'avons même plus de Président de Région, ce qui nous jette à la figure que la fameuse "région" n'existe pratiquement pas (aucun pouvoir démocratique réel), ce que tout le monde sait mais on aimait croire (et certains avaient obtenu des postes, des fonctions...)...!

Pendant 40 à 50 ans, le militant breton a saisi le drapeau breton comme un symbole de la lutte contre la "droite", "contre le fascisme" (plus fantasmé que réel, mais cela mobilisait) pendant que les Écossais, Gallois, Féroïens, Catalans construisaient leur démocratie...!

Aujourd'hui, 1 français sur 3 vote pour le FN et 1 Breton sur 5 (en forte croissance), les paysans, les jeunes et les ouvriers (segment historique de la gauche internationaliste) votent principalement pour ce parti...!

En Bretagne, le militant breton à gardé le réflexe de ne pas voter pour un parti politique breton s'il n'était pas "garantie non fasciste" par le parti socialiste et autres partis d’extrême gauche français...!

L' "UDB" se trouve autant discrédité que son ami français le parti socialiste...!

En parrallèle, il est toujours aussi tabou de voter pour le "Parti Breton"...!

Maintenant, on nous affirme que voter pour "Macron" est "la" solution...!

Puis, on écrit des articles anti-FN faute d'avoir un projet à proposer aux citoyens...!

(Car même si on n'aime pas le FN, il faut être hypocrite pour prétendre qu'ils n'ont pas de projet surtout vis à vis de ce que propose les militants bretons... Depuis 1975, il a bossé le vieux breton et sa descendance, malheureusement pas pour la Bretagne)

La chute des partis historiques français ne bénéficient en rien aux partis politiques bretons, c'est l'inverse total de ce qui se passe en Corse (il faut dire que les Corses n'ont pas rêvé d'un amour internationale avec le PS français, ils ont travailler à créer des syndicats et à proposer un vrai projet à leurs citoyens).

En conclusion, il reste 2 options aux militants bretons :

1) Continuer à rêver et faire comme si leur monde "socialiste" ne s'effondrait pas autour d'eux...!

2) Abandonner le militantisme breton, symbole de leur erreur depuis tant d'année.... et peut-être voter Macron ou FN pour enfin se participer au "renouveau" Français!

Une troisième solution est possible, c'est celle d'agir enfin concrètement pour la Démocratie en Bretagne mais ça....! (Le problème, c'est que le vrai fascisme en Bretagne c'est surtout l'abandon par les militants de notre légitimité à la Démocratie...! Et là, cela fait des années que le militant breton a jeté l'éponge! Suffit de regarder partout en Europe dans les nations sans état pour s'en convaincre, il n'y a qu'en Bretagne ou rien ne bouge!)

spered dieub
Samedi 1 avril 2017

Je constate qu'il n'y a encore aucun commentaire ,alors il faut bien commencer rien que pour tenter de lancer le débat ,car moi aussi je me résigne de plus en plus à me taire ,surtout que je me fais t lyncher dès que je sors une idée qui contrarie certains contributeurs .

C'est sans compter avec la nouvelle dame de fer je veux dire May qui va tenter de reprendre en main les nations celtes qui étaient sur la voie de l'émancipation ,et rien ne l'empêche de prendre copie sur son proche voisin continental centralisateur .Pire je crains que la république d'Irlande en fasse les frais ,vu qu'elle dépend encore beaucoup de l'Angleterre pour ses exportations et ses accès commerciaux .L'autre année j'avais été choqué par l'attitude de deux partis anglais torries et libéraux qui lors des élections présentaient une carte qui englobait l'Eire ,je crains qu'il y ait encore des arrières pensées .Cependant le pire n'est pas sur

Les iles britanniques pourraient évoluer vers un fédéralisme à la canadienne ou l'autonomie des différentes nations seraient définitivement validées et irréversibles .Dans ce cas la réunification de l'Irlande serait de fait accomplie .La Bretagne pourrait aussi trouver sa place dans ce scénario ,retrouvant son lien ancestral avec ces iles . Cette évolution se fera dans la disparition des des états nations au profit du fédéralisme .C'est vrai que ce n'est pas trop dans l'ait du temps en ce moment ,mais les expériences souverainistes de repli sur soi ne dureront qu'un temps car elles ne mèneront au mieux qu'à l'impasse ,si ne n'est au cataclysme mondial .

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 5 ?

Publicités et partenariat