-- Cultures --

Bretonnitude et autres celt-attitudes sur fond de Brexit, par Yves Lainé

Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (21 photos)

Yves Lainé a publié Bretonnitude et autres celt-attitudes sur fond de Brexit, paru le 19 juin 2017.

Éditions Écrituriales, Association des auteurs-éditeurs réunis, 2017, 181 pages numérotées. Onze de plus comprenant la table des matières (ci-dessous en pdf) et la bibliographie, (bilingue : livres en anglais aussi), qui témoigne des larges recherches de l'auteur, dont le 20 dossiers pour construire la Bretagne (voir notre article) , article qui présente surtout le dossier sur l'agriculture. L'auteur nous avait annoncé cette publication lors de la dernière Tablée bretonne de Nantes (voir notre article)

Une postface, mais non titrée ainsi, non signée, résume le livre :

« L'auteur s'attache d'abord à retrouver, dans la somme de valeurs qu'on prête aux peuples, celles qui s'attachent aux principales origines constituantes des Européens, et plus particulièrement les Celtes. Le constat, qu'il appelle chez nous Bretonnitudes, se décline autour de thèmes de société, familiaux, éthiques, esthétiques, ainsi que du rapport à l'argent, à l'économie, aux motivations, et jusqu'aux émotions... bref, des algorithmes. Le monde politique est loin de coller aux attentes (…) ».

Elle se termine par : « Si, au delà de la reconnaissance de leur identité, nos populations atlantiques, héritières des peules premiers du continent, peuvent apporter une contribution à la refondation nécessaire de l'Union Européenne, c'est maintenant qu'elles doivent s'exprimer. Si elles entrent dans ce débat capital, la crise, contre toute attente, aura permis aux régions celtiques, oubliées depuis des siècles, de retrouver un droit à la parole ».

Présentation de l'auteur

En quatrième de couverture :

Yves Lainé est un ancien du CELIB (Comité d’Études et de Liaisons des Intérêts Bretons). En 1972, Nantais, il lance B5 (a), premier mouvement revendicatif de l’unité bretonne. Après une carrière maritime - dont Brittany Ferries - il fut président de l’Association des Écrivains Bretons (b), élu du Conseil culturel de Bretagne, et promu Chevalier de l’Ordre de l’Hermine en 2012.

- (voir le site) de wikipédia en breton et (voir le site) de wikipédia en anglais.

- (voir le site) du Comité d’études et de liaisons des intérêts bretons.

- (voir le site) de Place publique, n° 12, nov. 2008. Après l’étude d’Alain Croix, « Nantes est-elle bretonne ? », dans le n° 11 de sept. 2008, le débat se poursuit par courrier dans le n° 12. Lettre de Yves Lainé à Alain Croix et réponse.

Nous ajoutons qu'il préside, depuis 2009, l'association les Transbordés : (voir le site) pour le retour d'un pont à transbordeur à Nantes.

(a) Avec Yann Poupinot et Michel François il crée B5 : ancêtre de Bretagne Réunie.

(b) (voir le site) de l'association des écrivains bretons, sa page. Président de l'Association de 2007 à 2010.

Interview Bretonnitude

Yves Lainé, êtes-vous né Breton ?

Physiquement bien sûr. À Nantes-Chantenay, en 1937. Nantes était en Bretagne, même si les régions n’existaient pas encore, et j’appris à l’école que telle était ma « province ».

Mais me sentir Breton… ce ne fut pas avant 1964 - j’habitais alors en Belgique - que je ressentis ce tropisme tout à fait physique : odeur d’ajoncs, d’air salé, goût de crêpes, envie de voile, quête d’origines… Et, à partir de ce moment, je n’ai cessé de tenter d’analyser ce pays, ceux qui l’habitent. Ce ne sont pas des petits saints, mais je les crois moins pires que beaucoup d’autres.

Ce livre, Bretonnitude, c’est donc une réflexion pendant 50 ans ?

On pourrait dire ça, mais en faire un livre, non ! Cela ressemblerait trop à un plaidoyer pro domo… J’avais bien remarqué que ce qu’on appelle l’identité celtique ou bretonne était largement diffusée dans des magazines, comme Armor puis Bretons ainsi que par des dizaines d’ouvrages traitant des arts, des langues, des coutumes, du patrimoine, etc., écrits par des historiens, des géographes, des sociologues et je ressentais qu’on avait peut-être besoin d’une synthèse facile à lire qui relie tout cela, mais je n’avais pas de déclencheur.

Le Brexit, c’est cela le déclencheur ?

Oui, car cette idée de Brexit, dans la mesure où elle est contestée par eux, lance un défi aux peuples celtiques. Depuis longtemps absorbés par l’Angleterre, ces peuples auraient pu se couler dans le moule Brexit. Or, d’une sensibilité différente de ceux qui les avaient conquis, les Écossais, les Irlandais, même les Gallois ont tenu à marquer leur différence ainsi que leur volonté de continuer à travailler à la fondation de l’Europe. Et notre sensibilité, ici, est assez proche.

Et les Bretons, qu’ont-ils à voir avec les régions concernées par le Brexit ?

Les origines d’abord. Chaque peuple celtique groupe entre 3 et 6 millions de citoyens, mais s’ils arrivaient à s’entendre sur les valeurs qu’ils souhaitent vendre à l’Europe, cela ferait une vingtaine de millions, autant que les Scandinaves qui ont une influence indéniable. Cela justifiait qu’on se penche sur les valeurs communes. Dans cette volonté anglaise de se couper de l’Europe, nous voyons comme un péché d’orgueil et les Écossais ont déjà brandi l’épouvantail de l’indépendance. Mais dans une Europe fédérale, celle des nations, l’indépendance ne voudrait pas dire plus que celle de la Floride ou du Maryland et cela suppose donc de trouver un rôle digne et nouveau pour les capitales, comme Londres, Madrid ou Paris…

Une Europe fédérale, alors, sans les Anglais ?

Pas forcément ; je pense que même les Anglais verront un jour où est leur intérêt ; comme les Espagnols avec la Catalogne, il leur faut aujourd’hui sentir le vent du boulet avant de comprendre que les idées d’Empires sont révolues et qu’aucune influence mondiale n’est possible qu’au nom de l’Europe. J’ose seulement espérer que la France d’aujourd’hui va rompre avec 200 ans d’orgueil centralisateur et redonnera des couleurs au mot « confiance ».

Dernière question : à qui s’adresse ce livre ? Aux Bretons seulement ?

Aux Bretons surtout, ceux qui ressentent le besoin d’une synthèse. Je pense aussi aux Gallois, Irlandais, Écossais, Cornouaillais qui sont actuellement seuls en première ligne face au Brexit. Quant aux Français, je ne nourris pas d’illusions : ils me semblent encore trop formatés par le dogme d’identité nationale pour reconnaître les bénéfices de la diversité. Mais ceux qui vivent ou désirent vivre en Bretagne, ceux qui se sentent vraiment Européens peuvent me comprendre.

Quatrième de couverture

« Un ouvrage plutôt tourné vers un public universitaire, mais qui intéressera des lecteurs voulant en savoir plus sur des forces qui, autant que l’origine et l’histoire, sont porteuses d’identité et d’avenir (YL) ».

L’auteur, Breton, nous parle des origines communes des Européens et des valeurs transmises par les différentes ethnies dont ils sont issus. Il s’interroge ! Ces valeurs gouvernent-elles nos émotions, nos sentiments, nos logiques ? Régions ou États qui les rassemblent plus ou moins bien, le monde politique, les institutions internationales sont loin de répondre aux attentes des citoyens qui les constituent.

Les Celtes d’aujourd’hui, ceux de notre « archipel », héritiers des valeurs des premiers habitants de notre continent, peuvent-ils aider à débloquer l’Europe ? Est-ce immodeste de l’imaginer ? S’ils peuvent apporter une contribution à une reconstruction de l’Union reconnue nécessaire, c’est maintenant qu’ils doivent s’exprimer.

La réponse au « Brexit » (1) est la manifestation de cette nécessité, le devoir de l’Europe de rétablir un contrat de confiance avec ses peuples, qui, plus que les États, sont en attente d’union.

Yves Lainé sur breizhbook

Le réseau social des Bretons et des amis de la Bretagne, page Bretonnitude : (voir le site) de breizhbook, début du texte :

« Ce travail d’une année, j’ai souhaité qu’il réponde le plus synthétiquement possible à deux questions :

- Les Bretons ont-ils raison quand ils se disent « heureux et fiers de l’être » ?

- Les Bretons et autres Celtes ont-ils des vertus spécifiques qui les autoriseraient, aujourd’hui plus qu’avant, à contribuer à la nouvelle Europe ? ».

Précisions

La couverture, conçue par l'infographiste Stéphanie Tricoire, comporte une carte de Mikael Bodlore-Penlaez sur fond de paysage de Bretagne en photo.

En exergue cette phrase de René Descartes dans son Discours de la méthode :

« Ceux qui ont le raisonnement le plus fort et qui digèrent le mieux leurs pensées afin de les rendre claires et intelligibles peuvent toujours persuader ce qu’ils proposent, encore qu’ils ne parlassent que bas-breton et n’eussent jamais appris de rhétorique ». (voir le site) qui cite la phrase, Discours de la Méthode, 1e partie, p. 35, écrit à 17 ans.

Bibliographie d'Yves Lainé

Yves Lainé a publié sur des sujets d'économie, de géographie, de marine et de politique. Les deux principaux ouvrages sont : « Europe rends-nous la mer ! », essai d'économie maritime, Rennes, éd. Celib, 1976, et « L'ambition de Bretagne d'un Nantais », essai géopolitique, Nantes, éd. Le Petit Véhicule, 2002. On peut aussi citer l'adaptation en français du conte d'Ebbe Bierbaum, « Le pêcheur et la petite sirène », éd. GP Rouge et Or, 1979.

La saga familiale des ancêtres maternels d'Yves Lainé

En trois volets :

1) Les Ailes et le sang, récit historique romancé, (voir notre article) pour Les Ailes et le sang, ou l'histoire de Yves Kervadec, aviateur nantais et ses frères dans la Grande Guerre. (voir notre article) pour l'annonce d'une conférence.

2) Lors de la présentation de Alfred Kervadec, zouave et communard, ou les quatre guerres du Nantais Alfred Kervadec pour le pape, l'empereur, la République et le peuple (voir notre article) il déclare : « J'ai encore matière à un autre livre, que j'ai déjà commencé. Ce sera une trilogie et après je m'arrête, j'aurai fait le tour de tout ce que je peux raconter sur ma famille », avril 2008.

3) Et ce sera Chouan de Bretagne en 2012.

Note

(1) Brexit : rappelons que ce néologisme britannique vient de exit, sortir, en latin, et de Br pour Britannique. La décision de sortir de l'Union européenne.

Sur wiki : Brexit : Le Brexit - mot-valise anglais composé de « Britain » (« Grande-Bretagne ») et «exit» («sortie») - peut désigner :

- la procédure de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, entamée le 29 mars 2017 par la notification de l'article 50 du traité sur l'Union européenne ;

- le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne du 23 juin 2016 qui a précédé la notification de l'article 50 ;

- les divers débats sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, notamment entre 2015 et 2019.

Éditeur

Le Petit Bois

49710 Le Longeron

ecrituriales [at] gmail.com

Site : (voir le site)

Il est possible de lire des extraits sur le site de l'éditeur : (voir le site) page de l'auteur ; les pages 18-19, 36-37, 53, 69, 112-113, 149 (ph.6-15). Nous retirons des illustrations la page 68 où il manque la suite d'une ligne...

Commander le livre

Bon de commande (en pdf) à retourner à : Yves Lainé

543 rue de la Renaudière

44300 Nantes

Document PDF 42574-1_bretonnitude_fiche_presentation.pdf Bretonnitude, fiche de présentation. Source : Écrituriales
Document PDF 42574-2bretonnitude__table_des_matieres.pdf Bretonnitude Table des matières. Source : Écrituriales
Document PDF 42574-3bretonnitude_bon_de_commande.pdf Bretonnitude Bon de commande. Source : Écrituriales

Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

JP. Touzalin
Lundi 10 juillet 2017

Bonjour,

En parcourant les pages libres ... je suis tombé p: 68 sur une phrase incomplète à la fin du 2e paragraphe:

" L'héritage celte a accouché d'une philosophie plutôt que d'une " ...?...

Par contre un certain nombre de réflexions me paraissent très intéressantes ... evel just !

J. Touzalin

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.