Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Breton à l'école primaire :NON aux nouveaux programmes L'UDB, demande fermement à Monsieur Xavier Darcos d'abroger rapidement ces nouveaux programmes et d'élaborer de nouveaux textes
Au mois de septembre l'éducation nationale a publié de nouveaux programmes régissant l'enseignement des langues “régionales” à l'école primaire. (BO spécial N°9 du 27/09/07) Ces programmes sont totalement inadaptés, Ils mettent l'enseignement bilingue en danger : ils fixent le niveau A2 comme objectifs pour les élèves bilingues à la
Nil Caouissin pour UDB le 10/12/07 22:30

Au mois de septembre l'éducation nationale a publié de nouveaux programmes régissant l'enseignement des langues “régionales” à l'école primaire. (BO spécial N°9 du 27/09/07)

Ces programmes sont totalement inadaptés, Ils mettent l'enseignement bilingue en danger : ils fixent le niveau A2 comme objectifs pour les élèves bilingues à la fin du CM2. C'est une honte, ce niveau correspond à des compétences telles que « je peux avoir des échanges très brefs même si en règle générale, je ne comprends pas assez pour poursuivre une conversation ». Comment peut-on imaginer que des élèves de cycle 3 (CE2,CM1,CM2) puissent suivre des cours de mathématiques ou d'histoire avec un tel niveau ? Comment pourraient-ils suivre des cours de mathématiques ou d'histoire au collège s'ils ne sont même pas capables de répondre à leur professeur ?

Le ministre de l'éducation nationale Monsieur Xavier Darcos répond à une question de Monsieur Christian Ménard député de la circonscription de Chateaulin sur les nouveaux programmes de langue « régionale: « En fixant le niveau A2 (intermédiaire ou usuel) comme objectif pour les sections bilingues à la fin de l 'école primaire, la spécificité de ces sections est bien prise en compte et constitue déjà une dérogation par rapport à ce cadre général. » .... Il poursuit : « Pour autant, les objectifs fixés n 'excluent pas un travail d 'approfondissement de certaines compétences avec les classes dont le niveau des élèves le permet »

Pour l'UDB kreiz Breizh ce n'est que mépris pour notre langue. Approfondir quoi ? Comment mener à bien un enseignement de qualité dans les deux langues et faire que des enfants soient vraiment bilingues avec de tels programmes ? Car comme nous le savons les enseignants bilingues , qu'ils enseignent dans l'école publique, dans les écoles privées catholiques ou dans les écoles Diwan doivent tous se conformer aux programmes de l'éducation nationale.

L'UDB demande fermement à Monsieur Xavier Darcos d'abroger rapidement ces nouveaux programmes et d'élaborer de nouveaux textes. Nous appelons également les Bretons et tous les élus de Bretagne à refuser et à protester contre ces nouveaux programmes qui mettent en péril les 30 années d'enseignement de la langue bretonne réalisées dans les filières bilingues. Dans l'attente d'une mobilisation nécessaire face à cette agression contre le breton l'UDB, appelle tous les démocrates à signer la pétition pour le refus de ces nouveaux programmes -initiée par l'UGB (Union des Enseignant de Breton)- sur internet : (voir le site) ou sur les pétitions papier qui leur seront présentées.

Ou sont passées les promesses faites par Monsieur Nicolas Sarkozy à Monsieur le député Christian Ménard au moment des présidentielles ? Pour justifier son refus de signer la charte européenne des langues minoritaires, le candidat Sarkozy s'engageait à prendre des initiatives en faveur de la langue bretonne… Des mensonges éhontés !

Pour l'UDB Kreiz Breizh : Herve ar Gall

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1101 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons