-- Politique --

Bretagne réunifiée et autonome, France sociale et fédérale, Europe des Peuples solidaires!

Communiqué de presse de KAD (porte parole Jean-Loup LE CUFF) publié le 15/12/18 5:13

Trois slogans essentiels!
Trois slogans essentiels!

Dans le cadre actuel des revendications des Gilets Jaunes, essentiellement sociales, que tout Breton en tant que «citoyen administrativement français par la force des choses» peut admettre, partager et soutenir, il ne faut pas oublier les revendications spécifiques Bretonnes, à rajouter aux doléances nationales françaises des GJ!

Il serait dommage de laisser passer cette belle occasion d'en reparler avec force et persévérance, partout où cela est possible ! Les rappeler aux GJ de Bretagne sur le terrain des manifestations, les ronds-points, les réunions, forums de discussion, mails, réseaux sociaux...

Trois points essentiels faciles à communiquer :

1- REUNIFICATION IMMEDIATE DE LA BRETAGNE !

( La partition de la Bretagne a été faite de façon autoritaire, sans consultation et consentement des Bretons, d’abord sous Pétain en 1941 avec l’accord des Nazis, puis entérinée par les jacobins à la création des régions administratives en 1972.)

2- AUTONOMIE DE LA BRETAGNE, POLITIQUE, ECONOMIQUE, FISCALE, JUDICIAIRE, MEDIATIQUE ET CULTURELLE !

(Aujourd’hui, tout est décidé et géré par les gouvernements jacobins français successifs, trop souvent contre les intérêts bretons, leurs souhaits et besoins, sur le fruit de leurs impôts, et de façon ethnocidaire et anti-démocratique.)

3- EUROPE DES PEUPLES SOLIDAIRES ! ( Les reproches que nous faisons à la France centraliste et jacobine, nous pouvons aussi les faire à l’Europe des Etats et des banquiers, qui travaillent pour des intérêts privés ou particuliers, des lobbies et des multinationales, au détriment des Peuples qui ne sont bons qu’à travailler et s’acquitter de leurs impôts ! A tous les niveaux, la Démocratie réelle fait défaut, et elle devra se mettre au service des Peuples et non des élites !)

Trois slogans complémentaires peuvent résumer ces revendications Bretonnes essentielles:

BRETAGNE RÉUNIFIÉE ET AUTONOME!

FRANCE SOCIALE ET FÉDÉRALE !

EUROPE DES PEUPLES SOLIDAIRES !

De la deuxième revendication bretonne, l'autonomie réelle en tous domaines, découle toutes les revendications sociales et culturelles des Bretons, que nous voulons mettre nous-mêmes en place ici et maintenant en Bretagne, sans la gabegie oligarchique jacobine :

- Le maintien fort de tous les services publiques et la gratuité des routes et structures publiques déjà payées par nos impôts.

- La localisation de la production en Bretagne et la création d'emplois par allègement des charges avec augmentation du salaire minimum.

- Le développement des transports alternatifs par des circuits courts, des énergies indépendantes et renouvelables, et d’une agriculture respectueuse de l’environnement.

- La localisation de la finance et de la fiscalité en toute transparence, dans un esprit de solidarité, de dialogue et d’équilibre social. Localisation de la sécurité sociale excédentaire en Bretagne.

- L’officialisation et l’enseignement généralisé de nos langues et de notre culture bretonne.

- Un Parlement dans une Bretagne réunifiée !

( Ce parlement réveillé existe déjà de façon parallèle depuis 2016 grâce aux signataires de ce communiqué ! Le site public : (voir le site) avec un forum privé en ligne, de discussions réservées aux électeurs et parlementaires)

KAD et Dael Breizh.

Notes:

- Dans l'article ci dessus nous parlons d'autonomie et non d'indépendance, dans la perspective d'une France fédérale. Si la France ne devait jamais se réformer de façon fédérale et restait uniquement jacobine, centralisée et ethnocidaire, les Bretons n'auront plus d'autre choix que de se radicaliser dans l'idée d'indépendance... C'est le jacobinisme qui crée le séparatisme, en situation de légitime défense démocratique.

- Pour votre information, veuillez trouver ci dessous en PDF, la liste impressionnante des taxes et impôts en France…

- En son temps l'ABBR ou Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges avait redéfini les 11 revendications prioritaires des BR, précisées lors des Etats Généraux de Bretagne à Morlaix, en date du 8 mars 2014, et que nous avons aujourd’hui résumé en ces revendications bretonnes essentielles ci-dessus.

Tous les articles de l'ABBR sont toujours en ligne sur l'Agence Bretagne Presse, ABP. Pour les retrouver, tapez: Assemblée de Bretagne des Bonnets Rouges, dans le moteur de recherche ABP en haut à droite.

- Pour information le précédent communiqué en date de KAD, qui n'a pas donné lieu à une publication sur ABP: (voir le site)

Document PDF 46475-144imptsettaxesenrpubliquejaco.pdf 144 impôts et taxes en république jacobine de France!. Source : KAD
Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

KAD, Kelc'h an Dael, (Cercle du Parlement), est une association bretonne ouverte à tous les patriotes et démocrates bretons de gauche(s) comme de droite(s), qui acceptent que toute divergence d'opinion interne soit réglée par le vote souverain, dans le but d’œ'oeuvrer ensemble, en toute fraternité et convivialité, pour la création ou le réveil d'un Parlement de Bretagne.

KAD n'est pas un parti breton de plus, mais un lieu de rencontre et de coordination de tous les bretons et partis bretons désireux de faire l’UNION !

KAD ne prétend pas être le Parlement de Bretagne, mais l'association logistique qui va, avec l'aide de toutes les bonnes volontés, mettre en place les conditions électives et démocratiques pour créer ce Parlement de Bretagne.

Site: Voir le site

Vos commentaires :

Jean Bouvet
Samedi 15 decembre 2018

Bretagne libre de décidé de son avenir.

Lhéritier Jakez
Samedi 15 decembre 2018

C'est très bien de rappeler que la Loire Atlantique a été détachée sans vote.

Il faut diviser par deux le mille feuilles électoral en structures,en nombre d'élus,et en nombre de planqués politiques dans les secrétariats.

Mais vous n'abordez pas les dépenses de l'état français à diminuer :

-Programme militaire nucléaire en Bretagne-Economisons la construction de 6 sous marins nucléaires pour 6 milliards d'euros minimum.

-Stopper les retraites cumulées des militaires et fonctionnaires avec des emplois dans le civil. Favoriser ces transferts d'emplois vers nos jeunes

Redynamiser le programme des Bonnets Rouges..

Et à quand une action unitaire bretonne sur chaque Bro ou a minimum avant Noel pour peser sur le débat actuel.

Léon-Paul Creton
Samedi 15 decembre 2018

Dans la liste des domaines dans lesquels notre « autonomie » doit s’exercer, il en est un d’importance qui « paraît » être oublié, c’est tout ce qui est lié au domaine maritime.

Notre pays baigne dans les océans depuis des centaines de milliers d’années.

Il est, a été, et d’abord l’Armorique, façonné par la Mer, ses habitants, nourris en partie par elle ; et sur ses rivages les premiers feux de l’Homme occidental se sont (ont été) allumés, en même temps qu’ils s’allumaient à l’autre extrémité du continent euro asiatique (Y.Coppens).

La Mer et ses richesses potentielles nous environnent, au nord la Manche (Mor Breizh ), à l’ouest la Mer d’Iroise et au large l’Océan Atlantique (Mor Atlantel). Au sud-sud -est et sud-est Ar Mor Bihan, et le Golfe de Gascogne.

Nous ne devons pas oublier notre avenir économique qui plonge naturellement, dans ce passé maritime vieux de millénaires, à revitaliser ! Nous devrons donc préciser notre responsabilité, souveraineté, sur ces « eaux » ! Les avez-vous oubliées ? Ce n’est pas un des minces domaines qui aussi doit particulièrement retenir plus que notre attention, et nous appartenir quant à son utilisation et préservation.! Revendiquer peut-être les découvertes faites par les marins bretons de par les Mers, sur cette planète?...

Par ailleurs, j’entends parler de référendum pour la réunification, qui serait même proposé par ceux qui ne la veulent pas ! De reconnaissance aussi, par Paris, du bulletin blanc dans les élections futures.

Á titre personnel je suis contre un référendum. Mais si tout à coup il était « imposer », il faudrait d’abord s’interroger sérieusement sur le piège qui se cache dans ce revirement singulier qui, de leur part, pour moi aurait, sans doute, peu à voir avec des principes démocratiques.

Mais dans ces conditions « obligées », que ce référendum ne puisse se faire qu’après une phase suffisante avec tous les moyens d’information, de re-connaissance par le peuple breton de "ses données" historiques, économiques, politiques, culturelles et géographiques ; et aussi l’information des habitants des autres « territoires » qui éventuellement seraient imposés pour des raisons purement politiciennes,dans une programmation de l'échec espéré!

CE QU’UN DÉCRET A DÉTRUIT, UN DÉCRET DOIT RECONSTRUIRE !

Quant au bulletin blanc l’on ne peut tout lui faire dire, sans informations sur sa signification très précise, ni sur les effets du volume de bulletins blancs, et des pourcentages sur des élections en cours. Pour moi sans ces infos, il n’a aucun intérêt sinon celui d’en faire un bulletin nul!

Pas plus pour la démocratie, qu’un bulletin mal utilisé qui de fait considéré comme un vote exprimé, participerait alors à un financement plus important des partis, au prorata des pourcentages obtenus, et effectivement exprimés, sur des candidats.

Pierre Robes
Samedi 15 decembre 2018

Pour des R.I.C (Référendum Initiative Citoyenne) en Bretagne.

Car emprunter c'est faire payer, aux futurs citoyens de Bretagne, l'addition du présent menu de La République. La Bretagne ayant indiqué qu'elle n'acceptait pas les dettes françaises, elle est cependant obligée de les subir, vu qu'elle a des élus (députés et sénateurs) incompétents (pour leur majorité) et sans mandats impératifs.

Ailleurs on agit autrement, par exemple en Suisse, c'est le Gouvernement du Peuple par le Peuple :

depuis 1798 : 135 années de votations en suisse dont :

10 votations (consultations référendaires) en suisse uniquement en 2018 :

(voir le site)

Et dans l'Hexagone la dernière votation (Referendum) date de 2005, il y a 13 ans et le sénat des bourgeois de Paris, l'a annulée en votant contre la décision des peuples de l'Hexagone.

Et l'on parle de démocratie en France ? Les Suisses, les Allemands rigolent à gorges déployées ...

Rappeler aux commerçants, artisans, que le consentement à l'impôt ou aux taxes est un des premiers droit de l'homme. Qu'ils peuvent donc refuser les taxes ordonnées par l'Assemblée des godillots de Paris.

Pour rappel en Bretagne les taxes n'étaient votées que pour UNE ANNÉE par l'Assemblée des députés des États de Bretagne, qu'elles étaient discutées dans l'Assemblée, que les absents ne pouvaient voter (contrairement à aujourd'hui), que les Taxes non acceptées (par les villes ou seigneuries) n'avaient pas lieu d'être récoltées par les receveurs (trésoriers) du Duc, qui lui même s'y opposait ou indiquait qu'exceptionnellement elles seraient récoltées pendant une durée limitée.

C'était le droit du Peuple à contester l'impôt.

lheritier Jakez
Samedi 15 decembre 2018

La consultation positive pour NDDL sur la Loire Atlantique a été refusée par MM Macron Philippe....Alors?

Il va falloir mettre le paquet sur les Europeennes 2019 et les municipales 2020.

Auparavant dès janvier prévoir un "gros coup" en Bretagne ,à Bruxelles ou à l'ONU.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.