Bretagne Réunie relance la Commission des pétitions du Parlement Européen à propos des plaques d'immatriculation

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Paul Loret

Publié le 1/11/09 10:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nantes le 28 octobre 2009

Bretagne Réunie

à

Parlement européen
Commission des pétitions
Secrétariat
Rue Wiertz
B-1047 Bruxelles

Mesdames, messieurs

En date du 1er juillet 2009, les associations « Bretagne Réunie », « Institut Culturel de Bretagne », « Eurominority », « Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme », qui représentent environ 45.000 adhérents, vous ont transmis par courrier postal un CD sur lequel sont gravées une pétition – intitulée « Plaques d'immatriculation des véhicules terrestres à moteur » – et ses annexes.

Depuis ce jour nous n’avons pas reçu d’accusé de réception de ce courrier alors que la presse locale et nationale fait état de cette pétition, comme Ouest France du 3-4 octobre 2009 (1) et le magazine L’Express dans un dossier complet sur la « Réunification de la Bretagne » paru dans le n° 3042 du 22 au 28 octobre 2009 (2).

Vous comprendrez que l'absence de réponse de votre part ne nous permet pas de communiquer avec les médias sur l'avancement de ce dossier.

Nous nous permettons donc de vous renvoyer une copie « papier » de cette pétition car il nous semble urgent que le Parlement Européen encourage fortement le gouvernement français à profiter des réformes territoriales, initiées par le président de la République française, pour que la France se mette enfin en conformité avec le droit européen qui demande aux États membres de respecter les Minorités Nationales.

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,
Veuillez croire, Mesdames Messieurs, à nos meilleurs sentiments européens.

Le Président de Bretagne Réunie, Jean-Yves BOURRIAU
Le secrétaire du Comité Local nantais, Paul LORET

(1) Ouest France titre “Le coup d'accélérateur de Bretagne réunie”, p. 60 Loire-Atlantique.
(2) L'Express titre “La guerre des plaques”, p. 80. (voir le site) --------------------------------------------------------------

Pour mémoire notre premier courrier :

Parlement européen
Commission des pétitions
Secrétariat
Rue Wiertz
B-1047 Bruxelles

Nantes le 1er juillet 2009

Veuillez recevoir, par ce colis, un CD sur lequel vous trouverez une pétition, et ses annexes, réalisée par l'association « Bretagne Réunie » et soutenue par les associations bretonnes, «Institut Culturel de Bretagne », « Eurominority », le « Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme».

Dans les prochains jours des habitant(e)s des cinq départements bretons participeront, via votre site Internet, à cette pétition collective.

Restant à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,

Veuillez croire, Mesdames Messieurs, à nos meilleurs sentiments européens.

Le Président de Bretagne Réunie, Jean-Yves BOURRIAU
Le secrétaire du Comité Local nantais, Paul LORET --------------------------------------------------------

Pour cette lettre, la pétition et les modalités, (voir notre article) .

Document PDF 16506_2.pdf Pétition «Plaques d'immatriculation des véhicules terrestres à moteur» sur le site du Parlement européen et ses annexes.. Source : Br. Réunie. ICB. Eurominority. Collectif...
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1133 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.