Bretagne Réunie rejoint la plate forme de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne

-- Europe --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Paul Loret

Publié le 14/04/10 18:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nantes le 13 avril 2010

L'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne vient d'intégrer Bretagne Réunie dans sa plate forme de la société civile.

Cette décision, qui réjouira tous les défenseurs de l'identité bretonne en Loire-Atlantique, met en lumière une des conséquences de la partition de la Bretagne, à savoir la violation des droits fondamentaux des habitants de la Loire-Atlantique, que l'on tente de transformer en Ligériens, (si ce terme a un sens), en leur interdisant l'accès à leur histoire, leurs langues régionales (breton et gallo), leurs symboles bretons, etc.


C'est donc toute la politique d'assimilation forcée, menée par les services de propagandes des Pays de la Loire, et de certains responsables locaux, qui est dénoncée par l'Agence des Droits fondamentaux de l'Union européenne, en intégrant Bretagne Réunie dans sa plate forme.

C'est aussi, pour les défenseurs de la réunification administrative de la Bretagne, une formidable occasion de dénoncer la situation arbitraire et anti-démocratique de la partition de la Bretagne. L'Agence des droits fondamentaux soucieuse, depuis sa création en 2007, de protéger la dignité humaine, s'est toujours déclarée en faveur de la protection des droits des personnes appartenant à des minorités nationales et c'est à ce titre qu'elle accueille Bretagne Réunie.

L'Agence a également mis en place un Service de Presse, qui diffuse chaque semaine des articles relatant les bonnes et mauvaises pratiques en matière de droits fondamentaux. Bretagne Réunie va trouver dans cet espace, un formidable outil de diffusion des atteintes portées à l'identité bretonne des habitants de la Loire-Atlantique.

La Bretagne est déjà représentée dans la plate forme avec l'Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel Ar Vro, et le Collectif breton pour la démocratie et les droits de l'homme. Avec l'arrivée de Bretagne Réunie, sa présence sera renforcée pour défendre les droits et libertés fondamentales des Bretonnes et des Bretons.

À l'exemple de leurs ancêtres qui peuplaient les mers, les Bretonnes et les Bretons d'aujourd'hui démontrent une nouvelle fois qu'ils restent ouverts, et prêts à explorer les nouveaux espaces ouverts par l'Union européenne.


Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes Cedex 1

Visiter notre site : (voir le site)
Nos contacts : contact [at] bretagne-reunie.org
06 82 67 19 46


(voir le site) de l'Agence FRA (European Fundamental Rights Agency), en français.

Extraits : L'Agence des droits fondamentaux succède à l'Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes(EUMC), instauré par le règlement (CE) n° 1035/97 du Conseil du 2 juin 1997 (JO L 151 du 10.6.1997).
Le règlement crée l'Agence européenne des droits fondamentaux en vue d'étendre le mandat de l'Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes. L'objectif de cette agence, qui est opérationnelle depuis le 1er mars 2007, est de fournir aux institutions communautaires ainsi qu'aux États membres de l'Union européenne (UE) une assistance et une expertise sur les droits fondamentaux.
L'Agence travaille en étroite collaboration avec d'autres institutions et organismes, opérant au niveau national et européen, et veille à développer une coopération fructueuse avec le Conseil de l'Europe et la société civile, notamment par la création d'une plate-forme des droits fondamentaux.

.

Document PDF 17998_2.pdf Bretagne Réunie rejoint la plate forme de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne. Communiqué de presse. 13 avril 2010.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1427 lectures.
mailbox imprimer