Bretagne Réunie reçue à l'assemblée Nationale

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Alain Peigné Paul Loret

Publié le 25/06/19 22:27 -- mis à jour le 25/06/19 22:27

Les 105 000 signatures ont bien été déposées à l’Assemblée Nationale.

Une quinzaine de députés ont répondu à l’appel de l’invitation du député Yannick Kerlogot, organisateur de la réception. Il est important de souligner que ce groupe de parlementaires représentait l’ensemble des partis démocrates.

Tous ont reconnus les manquements dans le traitement des 105 000 signatures de la pétition pour le droit d’option. Tous ont soulignés la nécessité d’aller de l’avant et leur souhait de voir très bientôt des projets ou propositions de loi.

A l’occasion du débat sur une nouvelle collectivité Alsacienne, les députés nous ont bien précisé qu’aujourd’hui le droit à la différenciation était pris en considération. C’est dans le cadre de la différenciation que la réunification pourrait aboutir.

Bretagne Réunie se réjouit de ces soutiens mais reste plus que jamais mobilisée et attentive aux mesures qui seront prises dans les prochains mois.

Cet article a fait l'objet de 1387 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Yannig Baron
Mercredi 26 juin 2019

Bravo une fois encore pour cette excellente initiative et sa réussite. Maintenant il va nous falloir insister bien davantage dans la rue et partout pour enfin passer aux actes. Kalon d'an holl Yannig Baron

Didier le squer
Mercredi 26 juin 2019

Bravo à vous

Merci

Ne rien lâcher pour la réunification de la Bretagne

Kristof Bourdelier
Mercredi 26 juin 2019

Du vent, du vent, du vent ... comme d'habitude:') J'ai participe au depart de cette initiative(a velo):') Je suis tres decu par la "reponse" faite a Breizh Unvan/Bretagne Reunie:') Est-ce qu'une date a ete arretee? Est-ce qu'un Depute(ou plus)s'est engage a porter la revendication en "haut-lieu"? Si la reponse est "Non" a ces deux questions, cela signifie que tout cela aura ete fait en vain:')

jakez Lhéritier
Mercredi 26 juin 2019

Qui sont ces groupes parlementaires démocratiques ...?Il faut les citer.

Et de Rugy que certains "responsables" bretons du 44 nous ont présenté, voilà deux ans comme un "député" engagé dans la réunification...que fait il depuis?

Et que vont proposer les "responsables "bretons en cas de silences parlementaires ,dus aux vacances:

des manifestations chocs dans les fêtes à touristes ???????

Quelles actions plus spectaculaires en Bretagne et à l'international vont être déclenchées?

Quel sera le plan B de Bretagne Réunie ,de Kevré Breizh ,des partis qui appuient un tel référendum,alors que la Bretagne à été mutilée sans votes 1941/1956 etc..

Et quels sont les scénarios envisagés selon un résultat négatif de ce référendum?

Rappelez vous 1969 aux fêtes de Cornouailles, la diffusion de 10000 Tracts en tête du défilé du dimanche.Nous y étions une vingtaine de Loire Atlantique de St Nazer,de Nantes.....

Rappelez vous à Kemper aussi en 1961 je crois(ou 1962), une manifestation pendant le triomphe des sonneurs avec Alan Cochevélou -Styvel ,Kristen Noguès,..et nous anonymes des cercles,bagadou ,nous réclamions un plan de Constantine pour la Bretagne (pendant la guerre d'Algérie).Pancartes,banderolles etc.

Cela avait été très motivant pour nous et beaucoup de spectateurs étonnés du retour des jeunes bretons plus de

3000.

Nous avons été gentils,pacifiques,et .........?

Et maintenant ?

Du courage,de l'engagement...

Alain Riviere
Jeudi 27 juin 2019

Bravo à Bretagne réunie.Belle initiative. Il reste à concrétiser.

Anne Merrien
Jeudi 27 juin 2019

Cette pétition est historique : avec 105 000 signatures, il y a un réel saut quantitatif lorsqu'on compare avec la manifestation de 30 000 personnes en 2014. Ce relais vélo aussi est historique : je ne m'attendais pas à tant de députés pour accueillir nos valeureux coureurs. J'ai même reconnu ma députée morlaisienne LREM qui, à ma connaissance, ne s'était jamais investie jusqu'à présent sur ce genre de problématiques.

Cela me rappelle une pétition de maires bretons, sous la IIIe République, qui réclamaient qu'on apprenne aux enfants à lire et écrire leur langue à l'école publique. Evidemment la pétition avait pris le chemin de la poubelle, mais cela reste un fait historique, même s'il faut s'éloigner des sentiers battus de l'Histoire officielle, et même s'il faut maintenant en plus apprendre aux enfants à parler le breton.

A nous de faire vivre la mémoire de la pétition de 2018, car la réunification n'est pas pour demain, puisqu'il y a un an le Président français avait douché l'assistance à Quimper sur le sujet. Si l'amputation de la Bretagne est l'oeuvre de la droite (1972) comme de la gauche (1956, 1982 et 2014), alors on peut craindre que le centre, à la fois de droite et de gauche, soit doublement contre la Bretagne à cinq départements. Les municipales à Nantes ou à Saint-Nazaire seront l'occasion de relancer le débat, qui n'est donc pas clos. Il ne le sera jamais.

AFB-EKB
Jeudi 27 juin 2019

Nous ne pouvons que nous réjouir de cet évènement. Il faut continuer la pression. L'obtention de notables avancéės , au travers du statut de CEA, par les députés alsaciens met d'autant plus en relief le manque de "jus" de la grande majorité des députés bretons. La volonté déclarée par Richard Ferrand d'accroitre les pouvoirs des préfets nous oblije ã rester vigilants.

Dr LE MEE -président AFB-EKB.

Yann-Vikael
Jeudi 27 juin 2019

Bonne initiative, même si c'est dommage qu'après 500 ans d'occupation illégale française et de mensonge on en est obligé à quémander la permission de retrouver notre intégrité territoriale.

JP. Touzalin
Vendredi 28 juin 2019

Je trouve très intéressante la réflexion de Anne Merrien et assez consternant (et constant ! ) l' absence de réactivité journalistique de Ouest-France ( version PdL) Qu'en est-il de la version région Bretagne ? et le Télégramme?

Il serait également souhaitable de connaître les députés présents ce jour-là, ne serait-ce que pour les remercier d'avoir fait acte de présence ( Mme Josso député 44, ex-LREM était là ) Au fait ... qui étaient donc les valeureux cyclistes ?

Philippe LR
Vendredi 28 juin 2019

"Il faut continuer la pression"

Quelle pression ?

J'ai l'impression d'une absence complète de pression justement...la on dirait juste une bande de potes seniors qui se font plaisir par le vélo et le tourisme fluvial

Marmous
Vendredi 28 juin 2019

Philippe R: merci de t'y mettre aussi, comme ça tu mettras un peu plus de pression.

Philippe LR
Samedi 29 juin 2019

Moi je veux bien m'y mettre, mais avec qui ?

Le club des cyclistes du dimanche ou les associations de l'ultra-gauche bretonne que les cyclistes ont - pour le coup - particulièrement combattu et dépensé beaucoup d'énergie ??

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.