Bretagne Réunie présente à Gourin pour l'élection d'une miss Bretagne amputée

-- La réunification --

Anniversaire
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 19/10/13 21:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
31732_4.jpg
Gourin accueille les comités Bretagne Réunie du sud Bretagne vers 18 heures.

Le but de l'intervention était de sensibiliser la population de Gourin se rendant au spectacle, ainsi que les organisateurs, au fait que cette miss Bretagne élue ne pourra être une vraie miss Bretagne puisque la sélection ne s'opère que pour les 4 départements de la Bretagne administrative, dénommée trop souvent abusivement “Bretagne”. Évoquer aussi et ainsi la réunification de la Bretagne et ses enjeux en fut le corollaire (voir notre article)

Une quinzaine d'adhérents de l'association Bretagne Réunie a fait le déplacement jusqu'à Gourin en deux co-voiturages. Dont quatre membres de Loire Atlantique – des comités locaux de Nantes, du vignoble nantais Bretagne sud, du Sillon de Bretagne et de Redon – et de celui de Lorient.

Ceux de Lorient étaient sur place dès 18 heures devant la salle. Ils ont pu rencontrer des organisateurs. Ils ont distribué leurs tracts (dernières illustrations) très sereinement, jusqu’au commencement du spectacle, engageant la conversation chaque fois que possible. Le jeune maire de Gourin David Le Solliec les a abordés, content de leur préciser que la Ville de Gourin a signé le voeu pour la réunification de la Bretagne. Étant aussi conseiller régional, il a confié les ambiguïtés pour les élus sur la question de la réunification... De plus il devait siéger dans le jury, a-t-il dit.

Le scénario symbolique et humoristique

Comme à Pontivy il y a trois ans – (voir notre article) titré Une miss Bretagne unijambiste – il est à base de mannequin de cire. “Anna” a été acquise à Rennes il y a 3 semaines par Bretagne Réunie, vendue sur internet !

Habillée, chapeautée, la tête et les membres numérotés des 5 départements bretons, leur miss Anna a subi la tronçonneuse du chirurgien André, qui a sectionné la jambe 44, le ketchup de Pierre a souillé le chiffon, le tout fut posé ensuite sur la table recouverte de la nappe à hermines. La belle toujours debout, fut alors revêtue de la banderole « Miss Bretagne 2013 amputée du 44 ».

Signalons que Pontivy avait récidivé en 2011...(voir notre article)

La presse

La veille Ouest France avait publié un article signalant la présence projetée de Bretagne Réunie (qu’il qualifie de collectif) et ses raisons, avec les mots d’Alan Le Gal de Bretagne Réunie Lorient.

On remarquait hier Yann-Fañch Jacq pour l'hebdomadaire en breton Ya ! et deux journalistes de Ouest France et du Télégramme. Avant d’entrer, ces derniers ont écouté les propos des militants et ont pris quelques photos de la session humoristique avec le mannequin. Quel retour ?

Le comité de Lorient avait pu auparavant rencontrer Radio Montagnes Noires basée à Gourin.

L'emsav bien représenté

Les membres de Bretagne Réunie – association apolitique rappelons-le – présents à Gourin hier soir en tant que tels uniquement, ont ou ont eu par ailleurs pour la plupart des fonctions importantes dans le mouvement breton : au [Conseil culturel de Bretagne] ou CCB (2), au [Parti breton] (3), à la fédération Kendalc'h (4), la fédération Emglev Bro an Oriant (5), ou encore à Kevre Breizh (6), la coordination des associations culturelles de la Bretagne entière (voir le site) pour ses publications sur ABP.

Paroles de militante

« J'ai su, en écoutant le maire, que la ville de Gourin a voté le voeu pour la réunification de la Bretagne proposé à toutes les villes de la Bretagne (entière, il va sans dire !). Alors je me demande où est la logique d'y accueillir cette élection ? Quel en est l'intérêt ? Financier ? Presque 700 places payantes à 30 euros, ça fait quand même une belle somme. La ville touche-t-elle un pourcentage ? »

Paroles dans le public

Nantes Multimédia à deux jeunes filles sur leur 31 : Bonsoir. Pourquoi êtes-vous venues ?

– C'est l'occasion de sortir, de voir de belles filles et de bien s'habiller... Il n'y a pas si souvent d'occasions à Gourin. Même s'il y a un cinéma, on ne s'habille pas tant...

Nantes Multimédia : Malgré le fait que cette miss qui sera élue ne représente pas toute la Bretagne ?

– Ah oui ? Oh vous savez, nous, la réunification...

Nantes Multimédia : pourtant c'est important pour les Bretons. Vous êtes bretonnes ? Vous devriez lire le tract bleu...

Elle entrèrent...

Les tracts de Bretagne Réunie

Imprimé pour l'occasion, le tract «Élection de miss fausse Bretagne» porte en en-tête le logo de Bretagne Réunie et son adresse à Naoned/Nantes. Il est rédigé ainsi :

« Le comité Miss France organise à Gourin l’élection de Miss Bretagne à laquelle participent les concurrentes des seuls départements qui constituent la Région administrative dite de Bretagne (22-29-35-56). Il ne peut donc pas s’agir de l’élection de Miss Bretagne puisque les concurrentes de la Loire-Atlantique sont exclues de ce concours. Pourtant les communes de Montoir-de-Bretagne, Fay-de-Bretagne, Vigneux-de-Bretagne, Le Temple-de-Bretagne, Sainte-Reine-de-Bretagne, La Meilleraye-de-Bretagne indiquent clairement leur appartenance à la Bretagne. Et ALORS pourquoi une vraie miss Normandie, une vraie miss Savoie alors que cette région administrative n’existe pas et... pas de vraies miss Bretagne ? »

« L’association Bretagne Réunie intervient auprès de tous les organisateurs de manifestations et auteurs de déclarations qui confondent la Région administrative dite de Bretagne avec la Bretagne pour leur rappeler la réalité. Elle demande donc aux organisateurs de cet événement gourinois, sur lequel elle ne porte pas de jugement de valeur, de respecter l’intégrité de la Bretagne, territoire formé depuis près de 12 siècles, en n’utilisant pas le mot de Bretagne pour un concours qui exclut une partie de sa population. »

« La concurrente qui gagnera ce concours ne pourra pas porter le titre de Miss Bretagne.

BREIZH, PEMP DEPARTAMANT EO !

LA BRETAGNE C’EST CINQ DÉPARTEMENTS ! »

Bretagne Réunie distribua aussi le classique tract bleu « Loire-Atlantique en Bretagne » comportant au verso le moyen d'adhérer à l'association (dernières illustrations).

Notes

(1) (voir le site) de Ya !, le premier hebdomadaire en langue bretonne en ligne. Et (voir le site) pour la consultation en ligne.

(2) (voir le site) du Conseil culturel de la Région Bretagne ;

(3) (voir le site) du Parti breton ;

(4) (voir le site) de Kendalc'h ;

(5) (voir le site) de Emglev Bro an Oriant ;

(6) (voir le site) de Kevre Breizh.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2207 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

Job Le GAC
Dimanche 20 octobre 2013

Monsieur le Maire de Gourin est un beau merle ....!!!

marc iliou
Dimanche 20 octobre 2013

Je ne sais pas qui est le maire de Gourin mais est ce qu'il caquète comme un certain député du Morbihan ? le premier à répondre correctement à cette question a gagné un sac de graines à retirer à Intermarché à Gourin !

Maryvonne Cadiou
Dimanche 20 octobre 2013

Le maire de Gourin est monsieur David Le Solliec, conseiller régional, un homme jeune qui m’a paru très sympathique. Il parle normalement, et en bon français.

Vous n’avez rien de plus intéressant à mettre en commentaire sur cet article, monsieur Illiou ?

ABP ne va quand même pas tourner au blog de base (sans les fautes d’orthographe, je le précise avec soulagement... !).

Je refuse, et le sac de graines, et de retourner à Gourin, même si je suis contente d’avoir revu mon dragon-gargouille préféré de Bretagne et de vous avoir fait profiter de la statue de la Liberté. Un symbole pour la Bretagne aussi ?

Je ne mettrai pas en ligne d’autres commentaires douteux.

Lorinquer Mayrig
Lundi 21 octobre 2013

Voilà... Moi aussi j'étais là! Beau spectacle,accueil au top, accessibilité des miss et des organisateurs...un beau spectacle. Maintenant c'est du divertissement... Je suis féministe enfin un brin... Mais on peut être bonne et pas conne alors oui ral bol des préjugés sur le superficiel! Au milieu de tout ce malaise ambiant (fermeture,licenciement...) on a tous droit à un peu de paillettes et de bling bling pour sortir du terrain houleux ! Ok je comprend le combat de la Loire mais on ne peux pas en vouloir au commité de suivre une France administrative sinon comprenez... C'est le hasard géographique général... Mais encore une fois je souligne votre combat et trouve votre idée culottée et intelligente!!

Lorinquer Mayrig
Lundi 21 octobre 2013

Soyons bons joueurs! Breton pure souche,breton de souche administratives ou de c½ur, d'adoption, de moitié, d'amitié... Qu'on le veuille ou non c'est Marie qui représentera la Bretagne le 7 décembre prochain et nous la soutenons!

Jean Le Moal
Lundi 21 octobre 2013

Election de Miss Bretagne-croupion à... Tronjoly, il fallait le faire !

PIERRE CAMARET
Lundi 21 octobre 2013

Non je ne suis pas bon joueur.Pour vous Marie representera la Bretagne , c'est votre choix .... pour moi NON .

Marie-Josée Christien
Lundi 21 octobre 2013

C'est peut-être ce genre de concours dégradant pour l'image des femmes qu'il faudrait tout simplement boycotter. En Bretagne comme ailleurs, c'est une question de dignité que les militants bretons pourraient comprendre. Dommage que cette action légitimise le fait qu'on oblige les femmes à n'exister que par leur physique.

En Bretagne, nous méritons mieux que cela.

SPERED DIEUB
Lundi 21 octobre 2013

Marie ce que tu dis est trop vrai seulement cela concerne l'ensemble de l'humanité et vu que le fardeau de la cause bretonne est déjà bien trop lourd elle ne peutpas rajouter sur son dos celle de la dignité de la femme ,par contre rien n'empêche qu'un mouvement féministe plus global proteste contre ce genre de spectacle

Michel Prigent
Mardi 22 octobre 2013

Pour rendre la "monnaie de sa pièce" à Marie-Josée, en juin 2012, comme tous les 2 ans se tenait au Palais des congrès de Nantes une "conférence internationale des droits...." animée par une multitude de grands pontes parisiens des médias comme le Nouvel Ob's et des sciences humaines.

Nous y distribuyons des tracts de Bretagne Réunie auprès d'autres assos. dont une du genre MLF.

A un moment, l'idée est venue à un collègue d'en proposer un à la représentante de la dite asso. féministe...

Recul d'effroi outragé de cette personne qui lacha le "mot qui tue": "Je suis contre le communautarisme".

Car, bien entendu, seuls les défenseurs des minorités menacées de disparition, paradoxalement défenseurs du droit universel "des peuples à disposer d'eux-mêmes" sont des communautaristes adeptes du repli sur soi.

Et bien entendu la "communauté Gay", les "Femen", les féministes, les franc-Maçons, l'oligarchie politique, les jacobins, les nationalistes français, les "De gauche", les "De droite"...n'en sont pas, ils sont porteurs de "valeurs universelles de progrès", celles de "La République".

Arrétez vos salades SVP. En fait il en va du communautarisme comme les bons chars libérateurs de Staline en Europe de l'Est, il y a "les bons et les mauvais".

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner