-- La réunification --

Bretagne Réunie met en demeure le Président du Conseil départemental de la Loire-Atlantique

Écouter le peuple ou les technocrates ? Les gilets jaunes sont une réponse à l'autisme des élus.
Écouter le peuple ou les technocrates ? Les gilets jaunes sont une réponse à l'autisme des élus.

Dans une lettre recommandée envoyée aujourd'hui à M. Grosvalet, président du Conseil départemental de la Loire-Atlantique, l'association Bretagne Réunie, qui se bat depuis 38 ans pour la réunification et qui a rassemblé plus de 100 000 signatures afin d'obtenir un référendum, a mis en demeure M. Grosvalet.

Document PDF 46518-lettreagrosvalet.pdf La lettre officielle envoyée au Président du CG du 44. Source : Bretagne réunie
Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1189 lectures.
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Kristof Bourdelier
Jeudi 20 decembre 2018

Merci pour votre article:') Par contre, l'association ne se bat pas depuis 60 ans - mais bien plutot depuis plus de 40 ans, ce qui n'est pas mal non plus(creation du CUAB[proto-Breizh Unvan/Bretagne Reunie]en 1974):') La Bretagne en tant que "Region" non autonome de France existe quand a elle depuis 1956:') Avant cette date, la Bretagne n'existait plus en tant qu'entite territoriale(creation des 'Departements" non autonomes de France et dissolution des Breujou Breizh/du Parlement de Bretagne):')

Brian
Jeudi 20 decembre 2018

Chère rédaction,

Sachez que le mot "autisme" que vous avez utilisé dans votre phrase ignore, efface et fait un amalgame avec la vraie condition qu'ont les personnes autistes. L'attitude des élus est, certes, irrespectueuse et arriérée, mais il faut éviter cette association avec l'ensemble des vrais autistes.

Aussi, vive les gilets jaunes.

Trugarez

Naoned
Jeudi 20 decembre 2018

C'est très bien, il faut continuer à se battre! Ce n'est pas à une minorité de rigolos de décider pour la majorité des citoyens du 44!

War raok Breizh Unvan!

Léon-Paul Creton
Jeudi 20 decembre 2018

Je trouve que la grande concertation que prépare Macron serait le lieu approprié et le moment idéal pour poser la question de la réunification de la Bretagne. Y être présent et participer ?

Utiliser les Cahiers de Doléances en Bretagne?

Bernard Grua
Jeudi 20 decembre 2018

Pourquoi cette obstination de M. Christophe Bourdelier à nous faire depuis des années, sur différents médias, le même copié-collé, à savoir que la Bretagne n'existerait que sur le plan d'une "reconnaissance" administrative française?

Ainsi, la Corse n'aurait existé que par intermittence? L'Alsace n'existe pas plus que la Provence, pas plus que le Pays Basque? etc. Tout ceci est difficilement compréhensible.

jo charruau
Vendredi 21 decembre 2018

Il faut continuer la pression bien sûr, je pense, de ma campagne nantaise, que tôt ou tard la Bretagne sera réunie. Il y a actuellement une majorité silencieuse, une forte majorité favorable à la démocratie participative, à la démocratie directe, au référendum d'initiative citoyenne, c'est le moment d'appuyer. c'est celà le nouveau monde (participation, décentralisation, émulation, proximité ) et il n'est ni de gauche ni de droite.

L'ancien monde ce sont ceux et celles qui confisquent la parole, le pouvoir sans écouter les gens, ceux et celles qui pensent-pour-nous, qui décident- pour-nous. Les Sarrabezolles, Grosvalet, Retailleau, la pravda de l'ouest, etc font partie de cet ancien monde obtus.

105 000 électeurs 44 ont apposé leurs noms et signatures. C'est beaucoup. Exigeons un référendum 44 ainsi que la présence de cahiers de doléances dans chaque mairie de B5 et dans toute la France de Macron.. Si les élus n'écoutent pas, ils seront éjectés.

burban xavier
Vendredi 21 decembre 2018

Pour preuve qu'une région calquée : la Normandie réunifiée en 2015 sur ses limites historiques en dépit de la création des départements crées en 1790 sous la 1ère république qui était en fait une dictature ," Terreur oblige " ... La 1ère République étant une création d'un nouveau régime , le vote était celui des seuls députés(désignés par des Comités ) de la Constituante au masculin de surcroit puisque la majoritéde la population était ignorée dans son ensemble .

Je veux dire par là que dans ce monde rien n'est parfait ni figé .

La Bretagne historique est un fait ,il suffit de compulser un atlas de géographie , avant cette date de 1959 , je vous mets au défi de me montrer une carte des pays de La Loire !

Lheritier Jakez
Vendredi 21 decembre 2018

D'accord avec Mr Creton sur les rapports avec lesgilets jaunes

Rendez vous 18 19 Janvier à Rennes les 18 19 janvier au "couvent des Jacobins" Assisse nationales de la citoyenneté:Vivre ensemble.

Les organisations bretonnes doivent de donner rendez vous.

Autres actions sur Nantes ??????????

Déclencher une marche pour la Bretagne sur les entrées de la Loire Atlantique ,avec cortèges vers Nantes:Quand?en janvier ou après les "élections européennes"?

Prendre exemple sur l'action des Catalans et des gilets jaunes aujourd'hui et ce week end.

J'ai contacté les gilets jaunes de St Nazer qui étaient à Carhaix.A eux de décider,et auactifs bretons plus jeunes de prendre la relève.C'est facile

Loïc.L
Samedi 22 decembre 2018

@ Breizh unvan
Encore merci. Et pourquoi pas se rapprocher du parlement de Bretagne restitué pour porter la réunification auprès des instances internationales, avec pour preuves les traités qu'à signée la Bretagne, notamment celui de 1499 toujours valide (à peu près : "le territoire sera protégé et le nom Bretagne restera à jamais" ou " les institutions seront protégés"). + La pétition + le verdict de la Haye lors de l'affaire Goarnig ( "reconnus de nationalité bretonne") = démocratie + institution bretonne + fait partie du concert des nations + reconnaissance des institutions internationales + légitimité/légalité. Les institutions n'ont pas d'autres choix que de reconnaître la Bretagne telle que nous la défendons, telle qu'elle n'aurait jamais dû cessé d'être, au vu de te toutes les preuves DE DROIT INTERNATIONAL. Tous ces éléments du côté de la Bretagne sont supérieurs à la constitution française + la cour de justice internationale pourrait dire à la France la même chose que lors du verdict du différent territoriale avec l'Angleterre (sur les îles des ecrehous et des minquiets, dans les années 1960): "vous avez fait acte de souveraineté sans preuve de souveraineté"...

Léon-Paul Creton
Samedi 22 decembre 2018

Est-ce-que les « partis bretons » et associations diverses d’hier, à but socio-politiques, se rendent comptent qu’ils subissent, peut-être bien avant les partis français, le désaveu, le désintérêt et la défiance totale envers leurs propositions, de la part des Bretons ? Des propositions à « prétentions » plus ou moins régionales, plus ou moins emballées dans des discrets projets d’autogestion, d’autonomie ou d’indépendance ?

Tous ces frêles groupuscules réduisant leurs propositions à rien pour l’avenir de la Bretagne, rendant nulles des professions de foi, perdant toute crédibilité en œuvrant dans et avec et pour des partis parisiens, pendant des dizaines d’années,et ne proposant que les mêmes rengaines idéologiques qu’eux , comment pouvait-ils recueillir les suffrages des Bretons ?

Ces supplétifs en proposant, timorés, décervelés, les mêmes programmes aux Bretons, ceux-ci (pas à ce point idiots) ne pouvaient que choisir les organisations les plus sûres pour les mettre en œuvre. Et puis la plupart des électeurs bretons, avec la belle prudence que l'on sait,se payaient une petite révolution bourgeoise, légale, intellectuelle, sans plaies ni bosses » très comme il faut »…sans la faire ! Bravo FaÑch Mitt !

Les mêmes propositions et rengaines idéologiques parisiennes avaient plus de chances d’aboutir par et dans un gouvernement PSF-PCF-UNION DE LA GAUCHE ou MRP-UMP-RPR-LR voire MODEM ou UD, pensaient-ils ! Enfin on pouvait le penser encore en 81, plus du tout en 83 ! Pour les positifs indécrottables !

Alors pourquoi voter pour des partis « bretons ? » proposant exactement la même « salade » ? En faisant croire que ces mêmes programmes étaient bons pour la Bretagne et les Bretons ? Eh bien posez la question à ceux, muets, qui de ces groupuscules usent encore les sièges de certaines assemblées régionales, voire parisiennes. Il n’y a pas de petits bénefs chez les « politicailleurs ».

Pourquoi en plus ce serait différents maintenant chez les « intelligents » de LaREM, ou les « gents » de la France Insoumise. Ou les Bonnets Rouges ou les Gilets Jaunes qui eux, s’ils se présentent aux élections à venir, seront surtout utilisés comme, et principalement, comme des outils contre Marine Le Pen et son parti !

Tous les autres sont durablement réduits à l’impuissance et pour sans doute un bout de temps ! Mais la CLASSE médiatico-politique veille ! Et pense à toute » berzingue », use de tous ses pouvoirs et de sa mainmise sur les moyens d’influence, et pousse dans l’arène quelques représentants, plus ou moins autoproclamés en jaune pastel,

Alors Lheritier Jakez, pour une nouvelle ère oui , j’ai pensé qu’aujourd’hui , dans le bouillonnement ambiant, si des personnes de Bretagne Réunie ET d’An Dael (Parlement Breton en réveil) pouvaient s’y imposer et participer à la GRANDE CONCERTATION macronienne , cela aurait peut-être un autre impact. Et pourquoi pas aussi avec la participation D’IMPACT. Et d’autres ?...

Laissons pour quelques temps les 15 et 16 ièmes siècle en paix ! Et prenons, avec Macron, un petit moment d'illusion supplémentaire,pour lequel on pourra aussi, peut-être, lui dire « merci » ! Á lui aussi!

P. Argouarch
Samedi 22 decembre 2018

@Loïc.L "le verdict de la Haye lors de l'affaire Goarnig"...... il faut arrêter avec ces mythes. Il n'y a pas de verdict de la Haye en faveur d'une nationalité bretonne juste des documents accordant une citoyenneté européenne. D'ailleurs si ce document existait, Le Goarnig Coz l' aurait publié dans ses livres en particulier dans Bretagne Libre (2006). Gwen Le Goarnig, une des filles de Goarnig Kozh, a expliqué que sa fratrie avait effectivement obtenue officiellement la citoyenneté européenne, avec cartes d'identité européenne, mais le "de nationalité bretonne" est une mention manuscrit postérieur rajoutée par son père lui même.

Loïc.L
Dimanche 23 decembre 2018

@P.Argouach

Rectification : la CDEH à donné la citoyenneté européenne (=elle exerce son droit, sa prérogative puisque c'est une cour européenne), qu'elle reconnaît de nationalité bretonne ( = elle reconnait que goarnig se considère bretons :mais la cour n'a pas de prérogative sur le fait de donner la.nationalité, seule la nation en question peut le faire).

Aussi: la citoyenneté européenne a été introduite par le traité de Maastricht en 1992. Définition : est citoyen de l'Union européenne toute personne ayant la nationalité d'un état membre. La citoyenneté est subordonnée à celle de nation. Donc si la CEDH, en gardant ce raisonnement juridique, à donné la citoyenneté européenne aux Goarnig, c'est qu'elle considérait qu'ils avaient une nationalité.c'est le "reconnaît de nationalité" Mais sans avoir le droit donner une nationalité. Astucieux

Je résume:

1- Il se reconnaît breton,

2- j'en prend acte et le reconnaît

3- bzh est une nation et fait partie de l'Europe,

4- je peux trancher et donner la citoyenneté européenne (et c'est tout).

Elle devait bien partir d'une nationalité (pas la française, trop risqué, risque d'annulation du verdict par un recours français. Pas de risque de côté de la Bretagne, et qui n'a pas d'institutions de délivrance de nationalité)

Mécanisme juridique, nuance juridique.

Mais de-facto, sans avoir eu la possibilité de donner la nationalité bretonne, elle est passée par cette reconnaissance - INDIRECTE- pour statuer sur la citoyenneté (la seule légale selon ses pouvoirs). Une première en tout points.

Et un véritable pied de nez à la France, qui ne pouvait plus rien répondre.

Pierre Robes
Dimanche 23 decembre 2018

Merci pour les précisions interressantes de Loic.L qui se tiennent juridiquement.

P. Argouarch
Lundi 24 decembre 2018

j'ai fait une recherche sur les archives de la CEDH mais je n'ai rien trouvé sur l'affaire Jean-jacques Le Goarnig. Il est vrai que tout n'a pas été numérisé. Les archives des arrêtés et décisions : (voir le site)

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.