Bretagne Réunie lance une Pétition européenne pour les plaques d'immatriculation en Loire-Atlantique

-- La réunification --

Petition de Bretagne Réunie. Comité local Nantes
Porte-parole: Henry Colliot

Publié le 2/08/09 5:37 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nantes le 23 juillet 2009

Le refus des ministères français d'autoriser l'apposition du drapeau breton à coté du n° 44 pour la Loire-Atlantique est une violation manifeste de la Charte européenne des droits fondamentaux.

Si tous les Français(e)s sont autorisés à afficher leurs racines, les Nantais, par cette interdiction, sont discriminés. Le drapeau breton ne représente pas le logo de la région administrative (quatre départements), mais l'ensemble de la Bretagne constituée de ses 5 départements.

Parce que citoyens européens, les Bretons peuvent s'adresser au Parlement européen, par le système des pétitions, pour attirer l'attention des parlementaires sur un blocage administratif, contraire aux normes et valeurs défendues par l'Union européenne.

Parce que tous les Breton(ne)s ont le droit d'afficher leur identité, même en Loire-Atlantique, l'attitude des ministères concernés porte atteinte à leur liberté de pensée et de conscience.

Le drapeau breton est reconnu par tous et ne peut devenir un outil de propagande au service du démembrement de la Bretagne.

Par conséquent, « Bretagne Réunie », l'ICB (Institut Culturel de Bretagne), Eurominority et le « Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme» lancent une pétition vers le Parlement Européen pour dénoncer la politique d'intolérance menée en Loire-Atlantique.


La pétition

Le texte de la pétition proposé est sans doute un peu technique, et vous pouvez, si vous le souhaitez, rédiger votre propre requête sur le site approprié (voir “modalités pratiques”).

La commission des pétitions du Parlement européen accusera réception de votre envoi, et, traitera l'affaire, si elle le souhaite. En tous les cas, si cette pétition et d'autres viennent régulièrement de la même région, le Parlement sera alerté par la Commission des pétitions, sur une situation anachronique en Europe.

Dès aujourd'hui, apportez votre contribution à la construction d'une Bretagne belle, prospère et solidaire, en déposant votre pétition auprès du Parlement Européen. Merci de faire suivre cette pétition, via vos réseaux personnels, car, plus il y aura de réactions, plus vite l'affaire sera entendue…dans tous les sens du terme.


“Modalités pratiques pour rédiger votre pétition par Internet” en PDF

C'est très simple :

En cliquant sur ce lien vous accédez immédiatement au « dépôt d'une pétition » :

(voir le site) “www.secure.europarl.europa.eu/parliament/public/petition/secured/submit.do?language=FR”

Après avoir décliné vos coordonnées personnelles, vous pouvez :

— Soit rédiger votre texte de pétition ;

— Soit réaliser un copier/coller du texte, ci-dessous en PDF, rédigé par « Bretagne Réunie », l'ICB, Eurominority et le « Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme ».

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez nous contacter par mail à :
bodlore [at] eurominority.eu
ou à bretagnereunie44 [at] free.fr

Texte proposé pour pétition, à copier/coller, voir le PDF.

Le secrétaire du Comité Local nantais de Bretagne Réunie, Paul LORET

Document PDF 15794_2.pdf Pétition européenne pour les plaques d'immatriculation des véhicules terrestres à moteur en Loire-Atlantique.. Source : Bretagne Réunie
Document PDF 15794_3.doc Pétition européenne pour les plaques d'immatriculation en Loire-Atlantique. Version Word à copier directement sans entêtes ni bas de page.. Source : Bretagne Réunie
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1713 lectures.
mailbox imprimer