Arrivée en Ile-de-France
Arrivée en Ile-de-France

Après un périple de plusieurs centaines de kilomètres, au cours duquel nos cyclistes militants partis de Saint Nazaire le 14 Juin ont traversé Nantes, Angers, Tours, Blois et Orléans, nos valeureux amoureux de la petite reine sont en vue de Paris : ultime étape de l'opération « 105 000 pétitions d'électeurs de Loire Atlantique à destination de l'état ».

L'arrivée sur Paris se fera demain Mardi 25 et le cortège rejoindra d'autres militants de la réunification de 15h30 à 16h30 au Café Breton Ker Beer (M. Julien Guillou) 10, rue Vandamme, Paris 14ème qui sera donc l'ultime étape du périple vélocipédique pour la réunification bretonne.

Le départ du cortège pour L'ASSEMBLÉE NATIONALE, bastion de notre démocratie, se fera à 16h30 du Café Breton via les rues de la Gaité, la rue Montparnasse, le boulevard Montparnasse, le boulevard des invalides, la rue Constantine, pour arriver rue de l'Université vers 17h30.

Notre délégation sera reçue par plusieurs député(es) à 18h00 (dont certains de Loire Atlantique) afin que notre association puisse leur remettre en main propre les 105 000 pétitions.

Par ce geste, Bretagne Réunie souhaite que les député(es) eux même prennent à bras le corps le sujet de la réunification, impliquant un retour de la Loire Atlantique dans la région Bretagne administrative actuelle.

Pour ce faire, Bretagne Réunie demandera aux député(es) présents de créer une loi qui permettrait la mise en place d'un référendum auprès des électeurs de Loire Atlantique sur le rattachement de ce département à la région Bretagne.

Bretagne Réunie a confiance, dans le contexte actuel fort de demande de consultation populaire, en nos député(es) pour qu'ils soient à l'écoute des 105 000 électeurs de Loire Atlantique, eux qui malheureusement n'ont pas été écoutés par le président du Conseil Départemental de Loire Atlantique, Philippe Grosvalet, et une partie des élus de Loire Atlantique.

mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan.
L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.
Bretagne Réunie
BP 49032
44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Yannig Baron
Lundi 24 juin 2019

Bravo pour votre détermination et votre courage... Nous allons gagner car il y a des Bretons comme vous qui osent affirmer que le 1er département breton est la Loire Atlantique et que les capitales de notre Pays sont Nantes Brest et Rennes. Yannig Baron

Naoned
Lundi 24 juin 2019

Bravo.

Félicitations pour votre détermination...

Ça finira par payer car la démarche est démocratique.

Caroline Le Douarin
Lundi 24 juin 2019

Oui, j'espère que nous allons gagner, mais je remarque encore cette erreur d'écrire "pétitions" au lieu de "signatures"...

Et, d'après d'autres, le sixième département breton est à Paris, dans le quartier de Montparnasse... !

Naon-e-dad
Mardi 25 juin 2019

@Caroline Le Douarin

Lorsque j'étais à l'âge du primaire, je lisais et apprenais que la population parisienne (Paris+banlieue) était composée d'environ 800.00 bretons (soit 10% de l'agglomération à l'époque).

Aure chose: en plein centre de la capitale, lors du réaménagement du quartier des Halles, fin des 70's, je me souviens avoir vu, joliment calligraphiée sur le fronton d'une boutique un peu ancienne, l'inscription suivante: "amañ e vez komzet brezhoneg" (ici l'on parle breton).

Amañ e vez komzet brezhoneg (Paris), amañ emañ Breizh (Naoned).

Didier le squer
Mardi 25 juin 2019

Merci pour votre courage et votre détermination

Cordialement

Touzalin jean-Paul
Mardi 25 juin 2019

On pense bien à vous même si on ne s'épanche pas sur sites web ou réseaux dits "sociaux" !

Bon courage en face du temple du jacobinisme et ses représentants !

daniele thomas
Mardi 25 juin 2019

Merci et bravo!

une mamm goz des côtes d'armor en exil!

Marmous
Mardi 25 juin 2019

Argat! Beteg an trec'h!

barreau
Mardi 25 juin 2019

Bon maintenant, après avoir fait les coqs sur nos vélos avec notre drapeau, on rentre et il ne se passera plus rien...

Pendant ce temps, j’apprends que la plateforme covoiturage du département 49 va rejoindre OuestGo la plateforme de covoiturage bretonne.

Après le spectacle des opéras d'Angers-Nantes et de Rennes à grande échelle ces jours derniers, les exemples ne manquent pas pour démontrer que vos actions sont devenues inutiles puisque jours après jours la région Bretagne-Pays de Loire se construit davantage. L'économie, la Culture, l'Administration, la santé, les écoles supérieures, tout est fait en sorte pour qu'il n'y ait qu'une seule région à terme.

Messieurs de Bretagne Reunie, vos nouvelles gesticulations n'y feront rien, à part satisfaire, comme d’habitude, votre besoin naturel de vous exhiber au monde entier. En faisant les malins sur vos vélos, avec vos drapeaux et posant devant les médias friands de ce genre d'actions, nul doute que vous allez réussir à faire le buzz et faire bien rigoler une fois de plus...

Je précise que je suis tout à fait partisan d'une région Val de Loire incluant les 49,53 et 72 mais j'ai compris depuis longtemps que malheureusement le processus est enclenché et que ce ne sont pas quelques démonstrations de force qui feront changer le cours des choses. Dans les Pays de Loire, ils vous aiment tous, faut pas leur en vouloir qu'ils veuillent vous rejoindre et puis à force de se la jouer "torse bombé", vous les faites rêver tout ces mollassons des PDL...

Et puis c'est le temps des vacances, il faut bien s'aérer. Le vélo est parfait pour cela...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.