BRETAGNE : IL EST TEMPS DE FAIRE TOMBER LES MASQUES

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 19/09/05 12:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Quelques faits significatifs : • ce 19 septembre est inaugurée à Bruxelles la “maison commune Pays de la Loire / Bretagne” • nous apprenons que dans le même temps, notre Président de Région “implore” le soutien du Pays de Galles et de l’Ecosse pour … faire pression sur Tony Blair afin de préserver les maigres crédits européens destinés à la Bretagne, crédits mis à mal par le « non » français au référendum constitutionnel • et, pour couronner le tout, Jean-Yves Le Drian confirme l’inscription au rang des priorités régionales … le TGV pour Paris

De qui se moque-t-on ? Il y a moins de 2 ans entrait triomphalement au Palais de la Région une nouvelle majorité pleine de promesses : réunification de la Bretagne historique, politique économique ambitieuse et authentiquement bretonne, etc …

Or, il ne suffit pas de se draper dans le Gwenn-ha-Du aux côtés du Président et du dragon gallois pour faire une politique bretonne ! Les Bretons attendent plus que des promesses en l’air.

A Bruxelles, c’est une véritable et solide représentation bretonne qui est nécessaire. C’est possible dès maintenant, c’est une simple question de priorités ! Tant que la Bretagne ne fera pas directement entendre sa voix spécifique, les intérêts de nos agriculteurs, de nos pêcheurs, de nos industriels, seront sacrifiés sans mot dire. Les Catalans ou les Basques nous montrent l’exemple, et Jean-Yves Le Drian gagnerait probablement à s’inspirer de la détermination du Président Ibarrexte !

Ce n’est pas par délégation, fusse celle de nos grands frères gallois ou écossais, que la Bretagne sera respectée. Outre que notre fierté de Bretons en prend un coup, cette initiative du Conseil Régional frise le ridicule. Il est probable que Gallois et Ecossais ont d’autres choses à négocier avec Tony Blair ! En revanche, nous avions proposé, au lendemain du référendum, que Jean-Yves Le Drian aille solennellement à Bruxelles porter le « oui » Breton à la Constitution Européenne. Une telle initiative spectaculaire aurait eu le mérite de montrer une véritable ambition, et peut-être d’amorcer un processus de discussions et de lobbying directs, bien plus efficace que la tentative de pression par ricochet sur Tony Blair. Notre Président aurait-il manqué de courage ?

Quant au TGV pour finir, comment ne pas voir que ce sera un moyen supplémentaire pour drainer hors de Bretagne les cerveaux formés ici, en échange de flots de retraités et de touristes ! Le tourisme est certes une activité économique importante. Mais l’effet principal du TGV, comme l’apprennent aujourd’hui les Malouins et les Vannetais, et naguère les Baulois ou les Nantais, est de provoquer une envolée des prix de l’immobilier par l’afflux de demande de résidences secondaires pour cadres parisiens en mal de week-end iodés. Est cela que veut Jean-Yves Le Drian pour toute le Bretagne ? Puisqu’il s’agit de priorités, c’est la création d’emplois à haute valeur ajoutée et la mise en place d’une infrastructure de transport au service des marchandises produites en Bretagne qui devraient, à nos yeux, guider la réflexion de nos conseillers.

Quant à nous, c’est à venir les 30 septembre et 1er octobre prochains à Saint-Nazaire que nous appelons nos concitoyens, pour dire haut et fort : “Messieurs Le Drian et Mareschal, nous ne voulons plus de promesses, mais des actes !”

Une Bretagne réunifiée, forte et dynamique est en effet la seule façon d’assurer dans l’avenir la création en Bretagne des emplois susceptibles d’être proposés à nos jeunes diplômés, et de relancer une économie solide qui permettra à ceux qui le souhaitent de revenir travailler chez eux sans attendre leur retraite.

Pour le Parti Breton Jakez Arnol-Stéphan Président Exécutif

mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.