Bretagne historique apporte aux écologistes un de leurs meilleurs résultats
Communiqué de presse de UDB

Publié le 14/06/04 19:23 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Elections européennes : en dépit d'un découpage électoral aberrant, la Bretagne historique apporte aux écologistes un de leurs meilleurs résultats

En dépit d'un découpage électoral aberrant qui visait à fondre l'identité bretonne dans un magma « oueston », l'UDB se félicite de constater que la Bretagne historique, Loire-Atlantique incluse, apporte aux écologistes un de leurs meilleurs résultats avec un score de 8,49%. A comparer aux 6,81% obtenus en région dite des « pays-de-la-loire » (hors Loire-Atlantique) et aux 6,56% recueillis en Poitou-Charentes. Ce score de 8,49% se situe assez sensiblement au-dessus du résultat national obtenu par les Verts (7,3%). Il faut noter qu'en métropole les listes présentées par les Verts obtiennent leurs meilleurs résultats dans des régions à forte identité culturelle : 10,17% en Savoie (sur les deux départements), 9% au cour de l'Occitanie (Midi-Pyrénées) et 8,39% en Alsace.

En Bretagne la liste conduite par Marie-Hélène Aubert a sans doute subi la concurrence de la liste emmenée par Jo Le Guen, à forte coloration européenne et régionale. Jo Le Guen obtient d'ailleurs un résultat sensiblement plus important en région Bretagne (3,25%) que dans les deux autres régions administratives de la circonscription : 1,58% en « pays-de-la-loire » et 1,39% en Poitou-Charentes.

L'UDB, qui figurait en 5ème et 18ème places sur la liste présentée par les Verts, se réjouit de l'élection de Marie-Hélène Aubert, une femme aux compétences reconnues en tant qu'ancien membre de l'Assemblée nationale et que la sincérité des engagements rend très attachante. L'UDB regrette que Gérard Borvon, militant de longue date dans le combat essentiel pour la reconquête d'une eau de qualité, ne puisse l'accompagner au Parlement européen. La faute en incombe aux conditions générales d'une campagne électorale qui n'en fut jamais vraiment une. Combien de partis ont eu le souci, comme les Verts et l'UDB, de multiplier sur le terrain les occasions de rencontre et de débat avec la population ?

L'UDB interprète aussi le triste record de l'abstentionnisme comme un appel à une Europe qui serait enfin efficace dans la lutte contre un libéralisme d'influence américaine en créant entre les Etats membres des critères de convergence sociale et en privilégiant un approfondissement de l'intégration européenne plutôt qu'une concurrence débridée au plan mondial. Pour y parvenir une Europe fédérale s'impose qui définisse avec clarté les compétences des Régions, des Etats et de l'Union européenne.

Christian GUYONVARC'H

porte-parole de l'UDB (vice-président du Conseil régional de Bretagne en charge de l'Europe et de l'international)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.