Bretagne, Europe, quel avenir ?
Agenda de Yannnig Baron

Publié le 6/03/18 20:39 -- mis à jour le 06/03/18 20:39
Date de l'évènement : le 31/03/2018 à 15 h
44468_1.jpg
Breizh imPacte

La Bretagne peut-elle avoir une place dans l'Europe ? Comment faire entendre sa voix ? Comment marquer sa différence ? Quel est l'avenir de notre penn ar bed, ce bout du monde si loin des décisions de Bruxelles ?

Dans le cadre d'une réforme des institutions européennes, on pourrait imaginer la création d'un Sénat des Régions, à Strasbourg par exemple, où la Bavière, la Catalogne, le Pays Basque, la Bretagne… seraient directement représentés.

Samedi 31 mars, à 15h, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes, Breizh ImPacte a invité plusieurs personnalités à participer à une conférence pour débattre de l'avenir de la Bretagne dans l'Europe :

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

- Gilles Martin-Chauffier, rédacteur en chef de Paris Match et auteur du livre "Du bonheur d'être breton". Il y développe une idée originale : "De l'indifférence à devenir français... Au bonheur de l'être... Puis à l'idée de ne plus l'être... Et la joie d'être enfin breton. En Europe."

- Forough Salami-Dadkhah, vice-présidente du Conseil régional de la Région Bretagne, chargée de l'Europe et de l'International. A propos de décentralisation et des statuts existant dans les DOM-TOM, elle a déclaré : "Il y a de la place pour l'inventivité, pour l'expression de voix qui portent un message vigoureux, respectueux des institutions de la Vème République mais novateur sur l'organisation territoriale. C'est ce qu'ont bien compris l'Alsace ou récemment les élus du Rhône. La Bretagne ne peut être en retard de cette dynamique".

- Yann Choucq, avocat, coordination des juristes de Bretagne. A propos des événements en Catalogne, il déclarait récemment : "Ils ont réalisé aujourd'hui aux yeux du monde une crevasse dans le vieux système UE. A nous de multiplier les fissures pour édifier à sa place l’Europe des citoyens libres et des peuples solidaires".

- Patrick Mahé, délégué à la culture bretonne et aux relations internationales de la Ville de Vannes.

Les débats seront animés par Jean Pierre Le Mat, avec la patte artistique et humoristique du dessinateur Nono

Entrée gratuite.

Rens. 02 97 46 43 51

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Fondateur et ancien président de Dihun. Auteur de plusieurs ouvrages sur la Bretagne et la langue bretonne. Il est aussi co-fondateur de Breizh-Impacte.
Vos 3 commentaires
Paul Chérel
2018-03-08 14:05:31
Ce Sénat pourrait, effectivement, être un début. Souhaitons que les personnes (personnalités) invitées s'en fassent les créateurs et les promoteurs. Il faut quand même, au préalable, que l'UE cesse de se contenter du rôle de "machin" administratif dans lequel l'ont confinée les "Etats-membres", France en tête. "Europe des Peuples Unis" en lieu et place de UE (Union Europénne, bric-à-brac). Quant à la France, il lui faudra réviser Histoire et Géographie, pour qu'elle arrête de découper le territoire qu'elle s'est approprié de la façon dérisoire et imbécile que l'on connaît sous le nom de loi (NOTRe). Paul Chérel
(0) 
spered dieub
2018-03-10 12:24:37
Laret peus Breizh Europa setu ....ne ket goned !!!
(0) 
spered dieub
2018-03-10 12:24:50
Laret peus Breizh Europa setu ....ne ket goned !!!
(voir le site)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.