Bretagne et Pays de Galles, 1919-2019, histoire parallèle

-- Histoire de Bretagne --

Agenda de Jean-Jacques Monnier
Porte-parole: Jean-Jacques Monnier

Publié le 24/02/20 11:53 -- mis à jour le 24/02/20 11:53
50087_1.jpg
Les Binious de la grande guerre: la bretonnité utilisée pour le patriotisme

Pour leur 107e conférence, Olivier Caillebot (réalisateur) et Jean-Jacques Monnier présentent, à l'initiative de 5 comités de jumelage locaux, la traversée du XXe siècle et les débuts du XXIe siècle des deux pays. Chacun ignore le plus souvent l'histoire de l'autre. Cette comparaison est pourtant riche d'enseignements.

A priori, hormis le passé celtique et européen commun, il y a beaucoup de différences entre un des premiers pays industriels d'Europe du fait de son charbon et un territoire peu développé au point de vue industriel mais riche d'une agriculture exportatrice. Mais la crise de ces activités après la première guerre mondiale accentue dans les deux cas l'émigration et le déclin.Après une guerre mondiale terrible pour les humains, la seconde l'est en plus pour le villes-ports. Un effort pour sauver les cultures et langues menacées et pour lancer des forces politiques spécifiques a lieu en même temps dans les deux pays. L'après-guerre présente d'étonnantes similitudes entre deux peuples qui ont commencé à se redécouvrir grâce notamment aux jumelages et à l'inter-celtisme. Les uns perdent leurs mines et leurs aciéries, les autres la majorité de leurs emplois agricoles.

Le défi et la nécessité sont de dynamiser ces échanges et cette connaissance mutuelle malgré les obstacles liés aux choix politiques divergents récents.

La préparation de cette conférence multimédia dialoguée a permis aux conférenciers de mettre en évidence des ressemblances dont ils n'avaient pas eux-mêmes une claire conscience.

A 16 heure, salle municipale, Plonévez-Porzay, samedi 29 février 2020. Pour tous.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Jean-Jacques Monnier est historien et écrivain.

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.