Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bretagne écotaxe kilométrique : mobilisation générale
Tous les responsables de l'économie bretonne se sont rendus à l'Élysée pour attirer l'attention sur les conséquences graves que pourrait avoir “l'écotaxe kilométrique” sur l'avenir de toute la Bretagne. Les conseillers techniques du président ont, tout net, “refusé l'exception bretonne”
Gérard Gautier pour Blanc C Exprimé le 15/10/08 9:29

Tous les responsables de l'économie bretonne se sont rendus à l'Élysée pour attirer l'attention sur les conséquences graves que pourrait avoir « l'écotaxe kilométrique » sur l'avenir de toute la Bretagne. Les conseillers technique du président ont, tout net, « refusé l'exception bretonne. »

Aujourd'hui, il s'agit, nous dit-on, d'une conséquence de la mise en œuvre de la directive dite "Eurovignette" (directive 1999/62/CE du Parlement européen et du Conseil, du 17 juin 1999, relative à la taxation des poids lourds pour l'utilisation de certaines infrastructures, modifiée par la directive 2006/38/CE du Parlement européen et du Conseil du 17 mai 2006).

Cette mesure pourrait entraîner de reporter la circulation sur les réseaux gratuits. Aussi, afin de remédier à cette situation, une écotaxe kilométrique doit être mise en place pour "les poids lourds de plus de 3,5 tonnes circulant sur le réseau routier national non-concédé ou sur les routes appartenant à des collectivités territoriales subissant ou susceptibles de subir des reports de trafic poids lourds". Sont, en fait, plus particulièrement visées, cherchez l'erreur…les voies express !

Ainsi sommes-nous ramenés, en Bretagne, au débat ouvert dés 1995 avec le projet hypocrite contre lequel je m'étais élevé, de «mise aux normes auto-routières de la R.N. 12 et de la RN 165» ! À l'époque, le directeur des routes, qui s'était déplacé en Bretagne, faisait allusion… à Anne de Bretagne, et précisait que derrière ce projet il n'y avait aucune arrière-pensée de création d'un péage ! ?... Le débat fut relancé par le gouvernement en 2003 avec le projet « des voies express payantes !» Pour qui savait là où se trouvaient les dites « voies express »… il était évident qu'il s'agissait bien « d'une nouvelle attaque contre la… seule Bretagne ! » (Voir carte).

Nous sommes donc revenus au point de départ !

À preuve, ce que m'écrivait, le 23 septembre 2003, Philippe Rouault, député UMP d'Ille-et-Vilaine, lorsque j'avais lancé l'opération : « Mobilisation générale ! Non aux voies express payantes ! » :…

“En effet, à la demande du gouvernement, la DATAR a récemment publié une étude prospective sur les transports, intitulée " La France en Europe : quelle ambition pour la politique des transports ? ". Elle a contribué, avec l'audit sur les infrastructures de transports réalisé par le Conseil général des Ponts et Chaussées et l'Inspection générale des finances, le rapport des sénateurs Gerbaud et Haenel sur le fret ferroviaire, celui du sénateur de Richemont sur le pavillon français et le cabotage maritime, aux débats parlementaires sur les transports ayant eu lieu à la mi-mai 2003.

Dans ladite étude, la DATAR a émis l'hypothèse d'une remise en cause de la gratuité de voies express en Bretagne, particulièrement celle d'une taxe sur les poids lourds empruntant les deux fois deux voies bretonnes.

Sachez que le gouvernement a écarté cette piste. Nous ne pouvons donc que nous en réjouir. L'expansion économique de la Bretagne est donc ici sauvegardée.”

Celle-là même à laquelle Nicolas Sarkozy veut, aujourd'hui, porter un nouveau coup bas !


Le même jour j'écrivais à Pierre Méhaignerie qui s'était ému de l'opportunité de l'opération lancée :

« J'ai pris acte que vous me donnez confirmation de votre déclaration parue dans Ouest France dans laquelle, en votre qualité de président de la Commission des Finances, vous affirmiez : “il n'y aura pas de péage en Bretagne pour les voitures de tourisme” ».

« C'est à cette position que je faisais allusion en déclarant que tenter une diversion en affirmant “que les voitures particulières ne seront pas concernées” est, de manière irresponsable, tenter de casser une solidarité qui ne doit pas se démentir. Vous n'avez pas, pour autant, à aucun moment, exclu la possibilité d'un péage pour les transports routiers. »

« Or vous le savez très bien, en terme d'aménagement du territoire, c'est bien là que le bât blesse. »

« Je suis donc bien fondé à appeler tous les Bretons à la mobilisation générale. »


Ce qui aujourd'hui, plus que jamais s'impose !

Car là, Sarkozy « se fout réellement des Bretons » !


Gérard Gautier
Saint-Brieuc le 15 octobre 2008

Voir le dossier sur site Blanc c'est exprime. Rubrique Bretagne

Document PDF 12533_2.doc Carte des voies express.. Source : France Autoroute 2003.
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1012 lectures.
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
Voir tous les articles de Blanc C Exprimé
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons