Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bretagne, carte d'identité : les trous de mémoire d'une publication du Conseil Régional
Les récentes publications du Conseil régional de Bretagne ne reflètent toujours pas la résolution pour la réunification de la Bretagne votée à l'unanimité par les conseillers régionaux le 8 octobre 2004. Par exemple, le magazine « Bretagne ensemble » présente la carte des « Pays de Bretagne » dans le cadre de la région administrative alors que rien n'interdit aux élus de présenter aux lecteurs des cartes à 5 départements.
pour Bretagne Réunie le 26/12/05 13:51

Les récentes publications du Conseil régional de Bretagne ne reflètent toujours pas la résolution pour la réunification de la Bretagne votée à l'unanimité par les conseillers régionaux le 8 octobre 2004. Par exemple, le magazine "Bretagne ensemble " présente la carte des « Pays de Bretagne » dans le cadre de la région administrative alors que rien n'interdit aux élus de présenter aux lecteurs des cartes à 5 départements. Le même manque de logique dans la communication apparaît dans une publication précédente: " Bretagne, carte d'identité " (36 pages, mai 2005) .

Cette brochure vise à dresser le portrait de cette « Bretagne, multiple et singulière », selon J.Y. Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, dans son texte de présentation où le mot " Bretagne " remplace toujours l'appellation " région Bretagne ". Le lecteur non prévenu est donc porté à croire que la Bretagne et la région Bretagne c'est la même chose. D'autant plus que la seule carte, présentée sans titre, représente la région administrative. Sur un croquis de repérage dans l'espace européen, la région porte le nom de " Bretagne " . L'équation Bretagne = région Bretagne ainsi posée entraîne une évidence: la Loire-Atlantique est hors Bretagne, victime d'un trou de mémoire historique et géographique.

Pourtant, et de façon contradictoire, la notion de Bretagne historique refait très discrètement surface à plusieurs reprises. En page 7, pour l'enseignement du breton « dans les cinq départements de la Bretagne historique » . Même précision en page 28 à propos de la langue bretonne et une allusion à l'évêché de Nantes pour expliquer la symbolique du drapeau breton. Ces miettes mises à part, c'est toute l'histoire de la Bretagne qui est éliminée, victime d'une amnésie fâcheuse pour une carte d'identité. Enfin, et toujours dans la même logique de l'équation Bretagne = région Bretagne, dans un troisième trou de mémoire, a disparu la question de la réunification. Les rédacteurs de la brochure n'ont pas jugé utile de mentionner que le Conseil régional s'est engagé à collaborer avec le Conseil général de Loire-Atlantique sur la voie de la réunification .

Cette « carte d'identité » est en contradiction avec un pareil engagement puisqu'elle conforte le découpage régional actuel en masquant la mutilation de la région Bretagne à laquelle manque la plus grande ville bretonne Nantes et le département le plus peuplé la Loire Atlantique, ainsi que la revendication de la majorité des Bretons pour une vraie région Bretagne réunissant les cinq départements. Il ne s'agit pas d'une publication sans importance mais d'un document officiel à destination de personnalités bretonnes et extérieures, des responsables économiques, politiques ou culturels, mais aussi des médias. Cette brochure cherche à donner de la région Bretagne une image positive. On peut comprendre ce souci mais une bonne communication ne saurait se faire que dans le respect des faits. Les citoyens sont en droit d'attendre du Conseil de la région Bretagne des publications conformes à la réalité et portant à la connaissance de l'opinion publique bretonne, française, européenne et mondiale, la demande de la population et les actions des élus bretons pour réunifier la Bretagne.

Bretagne Réunie demande au Conseil régional de remplacer rapidement " Bretagne, carte d'identité " par une version plus exacte sur l'identité bretonne et plus éclairante sur la question de la réunification, dotant ainsi le Conseil régional d'un outil de communication utile notamment dans le rapprochement de la région Bretagne administrative et de la Loire-Atlantique.

Emile Granville, Pierre-Yves Le Rhun président et vice-président de Bretagne Réunie

Bretagne Réunie et Comité pour l'Unité Administrative de la Bretagne - BP 49032, 44090 NANTES-Cédex 1. Tél. 06.32.01.86.07.www.cuab.org.

Cet article a fait l'objet de 1451 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Voir tous les articles de Bretagne Réunie
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons