Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Breizh Touch : images de la Breizh Parade
Ce fut grandiose, émouvant, historique et mémorable. Quelques photos. D'abord la descente des Champs. Rigueur, ordre, cadence, musiques aimées retrouvées par le public. Pas de sonorisation, bien évidemment ! Puis, à la fin du défilé officiel, le concert devant la tribune, du bagad de Briec, champions de Bretagne 2007. Enfin, un concert hors du commun, un mélange de “tradition et de modernité” comme les bagadoù savent si bien en composer
Maryvonne Cadiou pour ABP le 28/09/07 19:46

Ce fut grandiose, émouvant, historique et mémorable. Quelques photos.

Sur les photos 1 à 15, la descente des «Champs». Rigueur, ordre, cadence, musiques aimées retrouvées par le public. Pas de sonorisation, bien évidemment !

Ensuite, à la fin du défilé officiel, le concert devant la tribune, du bagad de Briec, champions de Bretagne 2007. Leur complainte, avec l'introduction chantée des frères Quéré, en fit pleurer plus d'une en cachette.
Puis, André Le Meut dirige la section cuivres du bagad d'Auray, qui, ajoutée à son Roñsed Mor de Locoal Mendon, honore les officiels d'un concert hors du commun, un mélange de “tradition et de modernité” comme les bagadoù savent si bien en composer (16 à 28).

Les groupes dont les cars sont stationnés vers le rond-point et non au bord de la Seine, remontent ensuite, de la Concorde au rond-point des Champs-Élysées, pour un supplément de défilé plutôt informel.
La télévision a déjà plié bagage (fin de la retransmission à 12 h 50), il y a donc de l'inédit, du magnifique, de la spontanéité.
Le public est gratifié alors d'encore plus de fougue, plus de joie. Les danseurs et danseuses débordent d'énergie et de bonheur interne, la fatigue ne se sent toujours pas, l'ordre n'est plus de rigueur, mais la mesure, si, pour musique et danse qui continuent, pour leur propre plaisir, en farandole parmi les musiciens, en improvisation totale. Les danseurs et danseuses se déchaînent, comme dans les meilleurs festoù noz, ils savent que c'est gagné, ils oublient la tension de ces semaines de préparation spéciale et du matin même, ils peuvent continuer à être fiers d'être bretons. Les photographes évoluent parmi eux à la recherche du plus beau gros plan (29 à 32).

Les chœurs gallois, tout en chantant, saluent la foule, certains crient même, aussi enthousiastes que le public qui les acclame à nouveau.

Dans les tribunes... (à suivre).

MY Cadiou / ABP et photos.

Commentaire reçu le 3 octobre de A. Guillarme :
Géniale effectivement la Breizh Touch à Paris pour tous les Bretons de Paris et les autres mais aussi beaucoup de déçus parmi celles et ceux qui s'investissent chaque jour dans les nombreuses associations, cercles et bagad et qui n'ont été sollicités que comme simples porte-drapeaux. Si cette opération se renouvelle il faudrait penser un peu plus à eux car il ne faut pas oublier que les touristes (Bretons ou non Bretons) qui remplissent en été les festivals, fêtes et autres) en Bretagne sont formés, sensibilisés, et imprégnés de cette culture celtique par des bénévoles à longueur d'année.
Kenavo
Un sonneur et président d'association.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3152 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons