Breizh-Info ou le sous-marin du Front National en Bretagne

L'alerte de fakenews du pluggin DECODEX apparait sur le site de Breizh-info.
L'alerte de fakenews du pluggin DECODEX apparait sur le site de Breizh-info.
Nous avons défendu un journaliste de Breizh-info qui avait été agressé à Nantes lors d'une manifestation. Il s'agissait alors de défendre la liberté de la presse, une liberté à laquelle nous sommes très, très, attachés (voir ABP 42141). Mais ceci étant écrit, ABP se doit de rappeler la vraie allégeance politique de ce webmédia.

Tous les militants qui se battent pour la langue bretonne ou pour la réunification, voire pour des institutions propres pour gérer les problèmes bretons, savent très bien que le Front National est anti-Bretagne. Non seulement il est de notoriété publique que Marine Le Pen est contre le bilinguisme en Bretagne en particulier dans la signalisation routière mais elle s'est prononcée pendant la campagne présidentielle contre les régions et ainsi pour la disparition de ce qui nous reste du duché, la région administrative croupion. Elle avait aussi pris parti contre la réunification des deux départements alsaciens lors du référendum du 7 avril 2013. Son jacobinisme est clairement affiché contrairement à d'autres partis hexagonaux qui ont longtemps joué le double jeu.

Le relatif succès du webmédia Breizh-info vient simplement du fait que, contrairement à la PQR, il rapporte, "effectivement sans concession" comme expliqué sur sa page d'accueil, les incidents voire les faits divers de plus en plus nombreux avec les immigrants nouvellement arrivés en Bretagne, en particulier venant d'Afrique ou du Moyen-Orient. Des faits divers qu'il va chercher dans la PQR ou la presse nationale mais qu'il présente d'une façon relativement cohérente comme des épisodes d'une invasion islamiste ou du grand "remplacement de population". Cette présentation n'indiquerait pas en soi une affiliation au Front National, mais celle-ci suinte de tous les côtés du média en particulier lors des campagnes électorales.

Si le webmédia Breizh-info a effectivement posé des questions dans un article intitulé "La région Bretagne est-elle vraiment menacée par Marine Le Pen ?" il est resté coi, sans donner de réponse. (voir le site)

Malgré les déclarations scabreuses de Gilles Pennelle, le chef de file du FN en Bretagne, ce Normand qui a osé affirmer que les Pays de la Loire était "une région historique" --démontrant une ignorance crasse de l'histoire de Bretagne, malgré la volonté de Marine de supprimer les régions et d'en revenir à une France uber-alles, la direction du média a persisté à soutenir les candidats FN aux législatives.

Dans sa section "a-propos", le site affirme que ses rédacteurs "ont néanmoins en commun un attachement viscéral pour la Bretagne, toute la Bretagne." Ah bon ? Un comble quand on est champion du FN. Une simple recherche sur Google avec "Breizh-info Marine Le Pen" donne 313 000 résultats. Bien sûr ce chiffre n'indique pas le nombre d'articles sur le FN publiés par Breizh-info mais il donne une idée de l'effort considérable fait pour annoncer meetings ici et là, puis candidats durant les législatives.

Yann Vallerie lui même, le rédacteur en chef de la publication, a pris parti directement pour Marine Le Pen dans une tribune (voir le site) lors de la campagne présidentielle. Dans une interview accordée au média russe francophone Novo Russia, il s'en prend même aux nationalistes bretons (voir le site) qu'il présente comme de doux rêveurs ou des nostalgiques du passé.

Breizh-info a aussi été épinglé pour avoir publié des fakenews en particulier par Le Monde (voir le site) . Un article de Breizh-info, mais il y en a plusieurs épinglés, (voir le site) prétend que Sloboban Milosovitch aurait été blanchi mais c'est démenti partout dans toutes les langues ! Les sources de Breizh-info ? le site web de Sloboban Milosevic aujourd'hui décédé ! (voir le site)

Il suffit de consulter les wikipedias dans toutes les langues du monde sauf peut-être le wiki russe pour se rendre compte que cet article est un fake news, de la pure désinformation. Et on prétend faire de la réinformation ? Ce que ces webmédias appellent réinformation n'est que une réinterprétation des faits selon une grille de lecture différente. L'information de base reste la même sauf quand elle est fausse mais elle est très rarement un scoop.

Ce n'est pas parce qu'on se prétend un média indépendant qu'on ne publie pas des bêtises de temps à autre et même de la desinformation. Ce n'est pas parce qu'on s'en prend à une immigration débridée qu'on peut prétendre aussi être un nationaliste breton. Un nationaliste breton ne votera jamais pour le FN, tout simplement parce que le FN est le plus jacobin, le plus robespierriste, le plus souverainiste de tous les partis hexagonaux. Il est anti-Bretagne.

Modifié le mercredi 6/09/2017

.
Cet article a fait l'objet de 1807 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

Jacques
Mardi 5 septembre 2017

@ Philippe,

Je pense que cette article est injuste et inutile.

La ligne éditoriale de Breizh-info est connue, ce n'est pas un secret.

Oui, ce n'est pas un secret que nombre de ses partenaires sont des Français (et non des Bretons) proches du FN, sans pourtant être exempt de critiques envers ce parti.

Il est clair qu'il profite du savoir faire en terme de communication des souverainistes français.

Ben oui, il faut reconnaitre qu'ils sont bien meilleurs que les Bretons pour faire usage des médias (critiquer c'est bien, apprendre c'est mieux).

Mais ce site comble aussi un manque évident d'ABP.... qui bien souvent limite son information à l'associatif en Bretagne.

Pire ABP fait souvent l'écho d'une idéologie que la population réprouve de plus en plus, notamment avec les articles de Fanny qui présentent les migrants sous un aspect romantique et bien éloigné de la réalité géo-politico-économique (pour exemple démonstratif : le fameux parallèle entre le costume de Douarnenez et le bourkini d'inspiration salafiste...)

Contrairement à ce que vous affirmez, Yann Valery a également écrit des articles peu favorables au FN, un parti en pleine mutation qu'il convient de comprendre.

De plus, il est peu crédible de le considérer comme plus néfaste que les autres partis politiques jacobins (c'est bien vous qui avez fait un article pour démontrer la responsabilité des Socialistes dans la destruction de la Bretagne... le FN n'a pas ce genre d'historique et le milieu breton est coupable d'avoir caché cette responsabilité).

Ce média permet également à nombre de Bretons déçus par le milieu breton et fascinés par le professionnalisme des souverainistes français comme nombre d'autres bretons sont fascinés par le parti socialiste, de reprendre contact avec la Bretagne.

La pluralité de l'information est nécessaire et il faut respecter la liberté de penser des citoyens et non penser que les citoyens sont des idiots qui pensent sur commande des journalistes.

Il conviendrait plutôt de se poser la question de comment faire progresser ABP pour avoir le courage d'aborder certains sujets de société de manière objective et plurielle (sans avoir pour autant avoir besoin d'aller dans l'excès que l'on constate avec Breizh-info).

PS: Je vous rappelle que Breizh-info a fait un article sur la crise de Diwan bien avant ABP en se basant sur les informations de Diwan-Breizh quand Fanny (prof à Diwan) n'a réagit que plusieurs jours après et encore en laissant une large place aux syndicats alors qu'elle a un accès à la direction du réseau.

spered dieub
Mardi 5 septembre 2017

Cette excellente mise au point aurait du être faite depuis très longtemps ,car il y a effectivement une tromperie sur la marchandise ,et le pire de part des méthodes bien étudiées et insidieuses .Seulement il y a parfois des articles intéressants sur Breizh info ,,et les commentaires sont largement validés même ceux qui sont drastiquement opposés à la ligne éditoriale du site en question ..

P. Argouarch
Mardi 5 septembre 2017

@Jacques : A ABP, on manque de tout, de moyens, de personnel, de journalistes, de contributeurs, de contenus etc...Quant à reprendre sur ABP les actes d'agressions venant des immigrés, il sont déjà dans la PQR et comme je le signale dans mon article c'est là que Breizh Info va s'informer. Depuis le début ABP ne reporte pas les faits divers simplement parce que c'etait fait par d'autres et on devait se focaliser ce qui n'était pas rapporté. Il se trouve qu'aujourd'hui certains faits divers deviennent des faits politiques, je vous l'accorde et dans ce cas notre ligne éditoriale peut être modifiée.

Quant aux actus des assos, elles sont pas là par défaut car mises en place soit pas les assos elles-mêmes, soit par notre nouveau bot, un robot qui se rend sur les sites des assos ou des partis et qui récupère les communiqués. C'est du contenu qui n'est pas exclusif certes mais qui est super facile à injecter et personne ne le fait mieux que nous.

Fanny ne fait pas partie de la rédaction de l'ABP, elle publie sous le label "Kerne Multimedia". Elles a son opinion sur l'accueil des immigrants, c'est son opinion à elle. J'ai mon opinion que j'exprimerai bientôt dans une chronique: je suis pour un moratoire tant que le chômage n'est pas descendu en dessous de 5%. Et en ce qui concerne l'accueil d'immigrants en Bretagne, je suis totalement contre ce qui se fait en ce moment tant qu'il n' y a pas une certaine bretonnisation, c'est à dire des cours ou on leur apprend un minimum sur l'histoire, la culture et les spécificités bretonnes. Si c'est pour fabriquer de parfaits résidents français et francophones en Bretagne, on ne peut qu'être contre cette forme d'accueil.

spered dieub
Mardi 5 septembre 2017

Vous dites tant que le chômage n'est pas descendu en dessous de 5%

Le problème de l'emploi devient de plus en plus complexe dans cette société ou le travail dans les secteurs primaires et secondaires a été dévalorisé par rapport au tertiaire .Beaucoup d'entreprises ,de fermes ,et de commerces ont de plus en plus de mal à trouver du personnel ,d'autant plus que cela ne les encourage pas à développer leurs activités .Des restaurants obligés de fermer certains jours en période estivale .L'éducation nationale a aussi une grande responsabilité à ce niveau vu qu'il y règne un état d'esprit qui contribue à dégrader l'image des filières professionnelles .En fait les demandes d'emploi sont de plus en plus inadaptées par rapport aux offres .Les enfants en général ne sont plus mis à l'épreuve de vie réelle ,mais de part tous les gadgets on leur donne l'illusion d'une civilisation virtuelle qui risque tôt ou tard de tomber de bien haut .Evidemment ces problèmes ne concernent pas que la Bretagne ,mais ses activités économiques fondamentales en pâtissent .Il n'y a pas que l'associatif dans la vie non plus .....

Jacques
Mardi 5 septembre 2017

@Philippe,

D'accord, mais personnellement je trouve que Breizh Info est un bon complément à ABP même si je considère qu'il pousse trop sur les faits divers.

Néanmoins certains faits mérite clairement l'attention quand par exemple un Iman de Brest affirme sur des vidéo que violer des femmes est compréhensible car elles ne portent pas le voile. Je pense qu'en terme d'évolution de la société bretonne c'est loin d'être anodin et cela mérite un débat et surtout une information. Or ce fut le silence...

Tandis que de l'autre coté un blogueur breton, qui affirme que les celtes noirs n'ont jamais existé, est condamné à des peines de prison très lourde par l'une des très rares juges noires de Bretagne, cela mérite aussi l'attention même si on ne porte pas ce blogueur dans son coeur. Super on a trouvé un raciste chez les Bretons.... même si son affirmation est d'une évidence implacable...

Violer c'est ok, les celtes noirs c'est pas ok...???

Désolé, entre les 2 je n'ai aucune doute dans mon esprit... et en Bretagne je suis loin d'être le seul...

Donc Breizh Info a ses défauts comme ABP a ses défauts, mais delà à en conclure qu'il marche pour le FN je ne suis pas d'accord.

Nos partis politiques bretons ont bien plus marché pour le PS avec des conséquences bien plus préjudiciables, notamment en terme d’émancipation démocratique.

Ce n'est pas un hazard si les Corses ont 3 députés nationalistes sur 4, alors que le mot nationaliste provoque une syncope à l'immense majorité du mouvement breton (les mêmes personnes qui pourtant bavent devant les nationalistes écossais). C'est dire si on est pas clair dans notre tête en Bretagne....

Là où je suis d'accord avec vous, c'est qu'un nationaliste breton ne peut pas voter FN mais pas plus qu'il ne peut voter Socialiste français... (rappel évident : le SNP est nationaliste mais pas à droite).

D'ailleurs, des nationalistes en Bretagne oui mais les nationalistes en France de quoi parle-t-on?

Le nationalisme du Fn est un nationalisme d'état-nation égale à celui des autres partis français, cela n'est en rien un nationalisme réel conformément à la définition internationale de ce mot, donc rien à voir avec le nationalisme breton, corse, écossais, etc...

Quand aux moyens d'ABP, cela rejoint l'article sur Ar c'hannad.

Si les souverainistes français parviennent à faire des médias de qualité comment nous les Bretons n'y arrivons nous pas???

Déjà, les souverainistes français sont solidaires entre eux, alors que nous les Bretons nous nous tirons dans les pattes...

(suffit de voir le peu de soutien à Diwan des associations bretonnes et des autres écoles comme dihun et div-yezh... cela mérite là un article pour évoquer cette attitude minable d’égoïsme et de jalousie qui est devenue la norme en Bretagne. Merci le socialisme...).

Les souverainistes français réalisent des interviews et des émissions avec des personnes de haut niveaux (universitaires, chefs d'entreprise, etc...), même si pas toujours sur la ligne de pensée (se souvenir qu'ils sont les seuls français à avoir interviewer des nationalistes bretons).

Les Bretons rabâchent les mêmes intervenants depuis des années.... comme s'il y avait moins d'intervenants de qualité en Bretagne.

Suffit de voir TV Liberté pour s'en rendre compte.

Donc je comprends la démarche de Breizh Info d'aller jouer dans la cours des grands, en espérant que cela nous permettra un jours de nous mettre au niveau.

Je critique pas ABP, je dis que le succès des souverainistes français dans les médias n'est pas tombé du ciel (et tous sont loin de voter FN, surtout avec Marine aux commandes).

Et je souhaite qu'ABP progresse....

(Je suis toujours impressionner de constater combien ABP est toujours mal connu dans le milieu breton et totalement inconnu chez les autres. Pour exemple, je dirai que seul 1 parents d'élèves sur 10 de Diwan connait ABP... Même avec Fanny qui intervient régulièrement. Et franchement, cela m'attriste énormément).

P. Argouarch
Mardi 5 septembre 2017

@ spered dieub : HS en ce qui concerne votre nouveau commentaire

AO
Mardi 5 septembre 2017

Je suis d'accord avec Jacques, et tous ces militants bretons qui militent au PS, ça ne semble pas poser de problème à grand monde.... et pourtant, ils sont tout autant jacobins !

Breizh info a des sujets plus au moins intéressant, je trouve qu'ils ont la qualité d'être très réactifs par rapport à l'info, et participent effectivement à réinformer les gens sur bien des sujets. On est plus ou moins d'accord avec eux, il suffit d'en prendre et d'en laisser, comme partout. Ils ne se contentent pas de relayer ce qui s'écrit partout dans le Télégramme ou Ouest-France... vraiment ça fait du bien dans le paysage médiatique breton.

P. Argouarch
Mercredi 6 septembre 2017

@Jacques "

"Contrairement à ce que vous affirmez, Yann Valery a également écrit des articles peu favorables au FN"

Merci de me les signaler.

Mickaël Cohuet
Mercredi 6 septembre 2017

@ Jacques : D’une façon générale, merci à vous pour la qualité de vos commentaires.

Concernant ce passage de l’un d’entre eux :

« (…) Ce n'est pas un hazard si les Corses ont 3 députés nationalistes sur 4, alors que le mot nationaliste provoque une syncope à l'immense majorité du mouvement breton (les mêmes personnes qui pourtant bavent devant les nationalistes écossais). C'est dire si on est pas clair dans notre tête en Bretagne.... (…) » : La raison en est limpide : le mouvement breton (« l’emsav ») dans son immense majorité est complètement gauchisé (ou plus justement gôchisé). Il n’assume absolument pas le concept de « nation » appliqué à la Bretagne (illustration résumée en une photo ici : (voir le site) . Lire mon commentaire du Samedi 9 janvier 2016). Pour lui, la Bretagne n’est qu’une région d’Europe (dans l’absolu ce n’est pas faux) qui doit être « ouverte sur le monde » et autres niaiseries bisounours (à la Fanny Chauffin) très encrées idéologiquement.

Le régionalisme, le fédéralisme, l'autonomisme sont des impasses. Ces tiédeurs idéologiques, plus ou moins défendues par le mouvement breton, font piétiner les revendications bretonnes depuis plusieurs décennies maintenant.

Il y a tout un travail de repères conceptuels et idéologiques qui, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, n’est toujours pas fait au sein du mouvement breton : Un travail de définitions sur les questions de sémantique relatives à la « Bretagne » (la « [région] Bretagne administrative », la « Bretagne non-administrative »), la « France », « l’État français », « la République », la « France métropolitaine ». Mais aussi sur les concepts de « nationalité » et celui de « citoyenneté » sciemment confondus en « France ». Une autre piste : la distinction que l’on devrait faire systématiquement entre « élus français en Bretagne » et « élus bretons en Bretagne ». Par opposition au concept d’« État-nation » promu par la « France », le concept de « Nation-États » devrait être défini et défendu. Le concept « d’anticeltisme » devrait lui aussi être théorisé et défini.

Concernant l’avenir de la Bretagne, je suis plutôt pessimiste (ou lucide !). La politique de lavage de cerveaux par la France est malheureusement une réussite quasi-totale : francisation mentale et syndrome de Stockholm, gôchisation mentale et j’en passe.

Les derniers des Mohicans Bretons risquent de baver encore longtemps en contemplant l’Écosse et la Catalogne (du Nord) dont les membres assument parfaitement le fait d’appartenir à une nation…

« Ὁρῶ γὰρ ἅπαντας πρὸς τὴν παροῦσαν δύναμιν τῶν δικαίων ἀξιουμένους. »

Δημοσθένης.

« J’observe en effet que tous les êtres humains obtiennent le respect de leurs droits en proportion de la force dont ils disposent. »

Démosthène (-384-322 av. notre ère).

Jacques
Mercredi 6 septembre 2017

@ Philippe,

Non, je n'ai pas le temps pour cela... Vous êtes au courant qu'en Bretagne ces jours-ci, il y a des choses plus importante que de chercher des articles de YV sur le FN...

@Mickaël Cohuet

Je suis bien d'accord, sauf sur votre pessimisme.

Le travail de définition est a faire... mais s'il n'est pas fait c'est bien parce que la réalité du monde est devenu un problème pour le mouvement breton qui ne vit que dans le virtuel... Alors qu'Ecossais, Corses et Catalan vivent dans le monde réel.

Ce n'est pas sans raison si le succès électoral des nationalistes corses ne fut que peu exprimé dans la presse militante bretonne (enfin ma perception personnelle)... tant cela démontre clairement un problème chez nous...

Et on peut voir cela aussi dans la difficulté de Fanny a communiquer sur Diwan (on ressent un conflit entre son amour charnel pour Diwan et sa vision virtuelle du monde qui condamne une telle école...)

AO
Mercredi 6 septembre 2017

Yann Vallerie : (voir le site)

P.Argouarch
Mercredi 6 septembre 2017

@ AO : merci du lien que je ne connaissais pas mais qui ne remet pas en cause les options de ce média pour les présidentielles. Je n'aurais jamais pensé que Gilles Pennelles pouvait être un idiot de ce calibre. Non seulement il affirme une ignorance crasse en déclarant " La volonté de suppression de la Région en tant qu’entité administrative ne doit pas être interprétée comme la disparition de la Bretagne, des Pays de la Loire ou de la Normandie en tant que Régions historiques " mais il est dépourvu d'aucun sens politique et tactique. Parler de "région historique" à propos des Pays-de-la-Loire, ca démontre un certain niveau de bêtise qui dépasse l'entendement et tout ce qu'on aurait pu imaginer. Cette petite phrase en dit long sur l'inimaginable formatage et bourrage de crâne qui ont eu lieu depuis 60 ans. Dans un sens je me réjouis, car tant que le FN présente des clowns pareils, ils n'auront jamais une majorité en Bretagne sauf bien sûr si on débouchait sur une anarchie totale ce qu'on ne peut jamais exclure totalement quand on fait de la prospective politique.

Mon article a été modifié.

Didier Lebars
Jeudi 7 septembre 2017

Pour les idées de Yann Valérie voici un lien.

(voir le site)

"Je ne suis pas sûr que la Bretagne doive entrer en guerre avec ses voisins pour assurer sa survie. Je pense plutôt que les Bretons doivent s’unir avec les Européens, qui sont tous leurs proches cousins, pour assurer à chacun la possibilité de survivre. L’Europe aux cent drapeaux de Yann Fouéré, en quelques sortes."

L'europe des 100 drapeaux, des articles hyper pointus sur l'Irlande et Belfast, des citations de Bobby Sand, la révolution Irlandaise ... pas très FN français tout cela.

Article pointé par AO et le passage sur une source ex-FLB qui résume le problème politique en Bretagne et explique les articles Breizh Info.

"Un ancien membre du Front de Libération de la Bretagne (FLB), observant aujourd’hui depuis sa retraite la vie politique bretonne, nous a adressé son sentiment. Nous le reprenons en guise de conclusion :

« c’est tout de même dommage de n’avoir aujourd’hui comme seule possibilité électorale que de choisir entre des partisans – y compris dans les milieux bretons – d’une immigration qui modifie et modifiera en profondeur le visage de la Bretagne et des Bretons, et des opposants à l’immigration certes, mais qui veulent eux aussi, d’une certaine façon, effacer ce que nous sommes et ce que nous avons été. »."

Ce passage mériterait une analyse en complément de cet article trop raccourci.

Il y a un écart entre le media Breizh Info et la pensée du fondateur. Ca ne serait pas le 1er entrepreneur breton qui adapte son discours pour exporter. Breizh Info est un réussite.

Écrire un commentaire :

Combien font 2 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat