Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bilinguisme français – breton : le directeur régional de la SNCF, Monsieur Dupont, déraille complètement
L’Union démocratique bretonne (UDB) exprime sa plus vive indignation face au mépris exprimé à l’égard de la langue bretonne par Jean-Philippe Dupont, directeur régional de la SNCF. Interrogé à plusieurs reprises par Ai 'ta !, collectif trégorrois pour la défense de la langue bretonne, à propos du bilinguisme dans les
Hervé Le Gall pour UDB le 11/10/05 19:16

L’Union démocratique bretonne (UDB) exprime sa plus vive indignation face au mépris exprimé à l’égard de la langue bretonne par Jean-Philippe Dupont, directeur régional de la SNCF. Interrogé à plusieurs reprises par Ai 'ta !, collectif trégorrois pour la défense de la langue bretonne, à propos du bilinguisme dans les gares, Monsieur Dupont a enfin condescendu à apporter une réponse, en l’occurrence une sèche fin de non-recevoir.

Monsieur Dupont se réfugie derrière des arguties juridiques en se référant à l’article 2 de la Constitution et à la toute mauvaise loi Toubon de 1994. Ce qui appelle deux observations de la part de l’UDB : tout d’abord, il avait été clairement précisé que ces textes, qui étaient destinés à défendre la langue française contre l’intrusion jugée abusive de l’anglais, ne visaient en aucune manière les langues dites régionales. Monsieur Dupont peut se référer aux débats parlementaires de l’époque. Ensuite, ces textes, qui ont été dévoyés, imposent certes l’usage du français, mais n’interdisent en aucune manière l’emploi d’une autre langue.

Un second argument fallacieux est avancé par Monsieur Dupont : le coût de mise en œuvre et de formation du personnel. Bien sûr que le bilinguisme a un coût ! Parce que c’est une richesse, une richesse que les Bretons veulent conserver et faire fructifier ! Avec ce genre d’argument, aucune collectivité de Bretagne n’aurait aujourd’hui de signalisation bilingue ! Et Monsieur Dupont ignore-t-il que les conseillers régionaux, représentant la volonté populaire bretonne, ont voté à l’unanimité un programme de politique linguistique pour la Bretagne ? Il y est précisé que la présence de la langue bretonne doit être assurée « à tous les niveaux de la vie sociale ». Il faut croire que Monsieur Dupont se contrefiche de ce qui peut être voté par le Conseil régional de Bretagne, qui est pourtant, que l’on sache, l’autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux. Il faut croire également que Monsieur Dupont ignore tout du programme « Le breton sur les rails » conçu par Claude Nadeau en collaboration avec l’office de la langue bretonne, afin de favoriser le développement du breton à la SNCF (terminologie, annonces bilingues, formation des personnels).

L’UDB souhaite que le Conseil régional de Bretagne mette rapidement les choses au point avec ce pur produit du formatage jacobin qu’est Monsieur Dupont.

L’UDB apporte par ailleurs son soutien à Ai 'ta ! Elle approuve les actions non-violentes qu’appelle désormais à mener ce collectif, à l’exemple de ce que font les Basques du mouvement Démo depuis plusieurs années au Pays basque nord (au Pays Basque sud, le bilinguisme va évidemment de soi).

Ronan Divard, Porte-parole de l’Union démocratique bretonne / Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Herve Ar Gall, Mouezh UDB evit ar brezhoneg / Porte-parole délégué à la langue bretonne (contacts : hele-gall [at] wanadoo.fr; 02 96 24 25 09)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons