Bernadette Malgorn investie par l'UMP pour la région Bretagne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 27/11/09 19:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le bureau politique de l'UMP s'est réuni le vendredi 27 novembre à Paris et a choisi Bernadette Malgorn pour mener la liste de l' Union de la majorité présidentielle (UMP) aux élections régionales de 2010 en région Bretagne.

Cette investiture met un terme à une lutte pleine de rebondissements entre l'ancienne préfète et Jacques Le Guen, conseiller général et député du Finistère. Ce dernier avait pourtant été investi par les militants de l'UMP.

Bernadette Malgorn coiffe également son rival dans le Finistère où elle sera tête de liste. Les autres têtes de liste départementales de la majorité présidentielle sont : Dominique de Legge (UMP 35), David Le Solliec (UMP 56) et Sylvie Guignard (Nouveau Centre 22).

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2103 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Prigent Michel
2010-08-31 23:27:40
Le Choix de B.Malgorn comme chef de file UMP pour les régionales 2010 par l'Elysée, est judicieux et d'une logique imparable.
En effet, qui d'autre pourrait être mieux placée pour exercer la fonction de proconsul, de gouverneur colonial de la province (estropiée)bretagne, qu'une ancienne préfète !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.