Ben Laden vengeance plutôt que justice !

-- Justice et injustices --

Lettre ouverte de Ligue Bretonne des droits de l'Homme
Porte-parole: Michel Herjean

Publié le 5/05/11 9:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Washington, dimanche 1er mai, 23h30, Barack Obama, annonçait la mort de l'homme le plus recherché du monde : «Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama Ben Laden, le dirigeant d'Al-Qaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents. Justice est faite». Propos repris dès le lendemain par Nicolas sarkozy.

Aussi horrible que soient les crimes perpétrés au nom d'd'Al-Qaïda et de son mentor Oussama Ben Laden on ne peut parler de justice quand il s'agit d'une exécution pure et simple.

Les personnes soupçonnées de crimes ont droit à un procès équitable. À la limite de ce que l'on peut considérer comme un comportement « civilisé », des personnes coupables de crimes horribles peuvent être condamnées à mort une fois jugées coupables au-delà de tout doute raisonnable par une cour de justice adéquate comme cela avait été le cas pour les procès de Nuremberg et de Tokyo à l'issue de la seconde guerre mondiale.

«Crime contre l'humanité.»

-Le Tribunal de Nuremberg a été créé le 8 août 1945 par l'accord quadripartite de Londres (Royaume-Uni, URSS, Etats-Unis et France). Cet accord constitue le statut du tribunal son but : juger les criminels nazis pour crime contre l'humanité. Le 1er octobre 1946 le verdict est rendu :« douze condamnations à mort par pendaison.»

Douze autres procès furent intentés à 177 personnes devant les tribunaux militaires américains. Des médecins, des juristes, des militaires, des hommes d'affaires sont jugés entre 1946 et 1949. Il y eut« 24 condamnations à mort.»

-Le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient( Tokyo) qui contrairement au tribunal de Nuremberg était lui «composé exclusivement de juges américains » fut créé le 19 janvier 1946 pour juger les grands criminels de guerre japonais de la seconde guerre mondiale «sept japonais furent condamnés à la peine capitale et exécutés rapidement par pendaison .»

Depuis la communauté internationale s'est donné les moyens de juger les crimes contre l'humanité par l'intermédiaire de la Cour pénale internationale , juridiction permanente officiellement créée le 1er juillet 2002 ,chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l'humanité et de crime de guerre. Au 10 mars 2003, 89 pays avaient ratifié le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, mais on notait l'absence criante de quelques pays : Chine, États-Unis, Russie, Éthiopie, Kenya, Soudan.

La mort d'Oussama Ben Laden permet à Washington de s'épargner une détention et un procès sous haute tension qui aurait pu donner un coup de pouce à Al-Qaïda. Oussama Ben Laden était recherché «mort ou vif» et sa tête était mise à prix pour 25 millions de dollars par les Etats-Unis.

Le spectacle d'un Ben Laden menotté, vêtu de la combinaison réglementaire des prisonniers, aurait provoqué un grands nombre de problèmes sur le cadre juridique à adopter pour l'organisation de son procès.

Dans le cas où Ben Laden aurait été appréhendé, il y a de fortes chances qu'il eut été transféré à la prison militaire américaine située sur la base de Guantanamo, à Cuba.

Très vite, se serait posé la question de son procès: civil ou militaire? A Cuba ou aux Etats-Unis? De la a privilégié l'exécution politique il n'y a qu'un pas. Dans ce cas personne n'a le droit de parler de JUSTICE .C'est un assassinat pur et simple motivé par la vengeance.

M. Herjean

mailbox imprimer
Errormessage: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'Homme '' at line 2