Bemdez demande un Droit de Réponse à Ouest France
Lettre ouverte de Bemdez

Publié le 29/02/04 23:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

MERCI DE BIEN VOULOIR INSÉRER NOTRE DROIT DE RÉPONSE :

L’article paru en page 14, ce jour, dans Ouest-France dimanche laisse à penser que Bemdez est responsable du barbouillage des panneaux.

Bemdez n’est pas SAB (Stourm Ar Brezhoneg) qui, semble t’il, a déjà revendiqué ce type d’actions. Il s’avère que les deux personnes interpellées pour être les auteurs présumés d’une peinture sur un château d’eau de la commune de Surzur (Surzhur) sont par ailleurs membres de Bemdez. De la même manière, ils sont peut-être également membres d’associations sportives, de philatélie ou autres. A noter aussi l’attitude des services de police qui leur reprochent d’avoir participé à des barbouillages de panneaux malgré le motif précité de leur interpellation qui est tout autre.

Notre précédent communiqué mettait en évidence la volonté des autorités (élus, services de police et de gendarmerie) de mettre en place une véritable chasse aux sorcières vis-à-vis des membres de Bemdez, association qui dérange par les questions qu’elle soulève. C’est à ce titre que Bemdez tient à s’exprimer.

Bemdez est une association culturelle qui effectue toutes les démarches légales pour envisager avec les élus une politique linguistique bretonne dans le département du Morbihan, comme dans certaines municipalités. Depuis plusieurs mois, nous attendons d’être reçu par M. Jean-Charles Cavaillé, Président du Conseil Général du Morbihan, dans l’objectif d’aborder sérieusement le sujet de la signalétique en breton. Pour l’heure, la seule réponse du CG 56 est malheureusement d’attiser les crispations jusqu’aux élections.

Pour Bemdez, le Président,

Bertrand Deléon.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.