Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Belle Isle en Terre la mobilisation a payé…pour l’UDB c’est aux Bretons, et à leurs élus, de décider de l’avenir de la langue bretonne.
Une filière bilingue à Belle Isle en Terre dès la rentrée de septembre 2005... Cette création, que l’UDB a appelée de ses vœux et soutenue, ne peut que réjouir ses adhérents et ses élus, et notamment Yane Kervoas, Conseillère Municipale à Belle Isle et Mona Bras, Conseillère Régionale
Hervé Le Gall pour UDB le 2/05/05 21:11

Une filière bilingue à Belle Isle en Terre dès la rentrée de septembre 2005... Cette création, que l’UDB a appelée de ses vœux et soutenue, ne peut que réjouir ses adhérents et ses élus, et notamment Yane Kervoas, Conseillère Municipale à Belle Isle et Mona Bras, Conseillère Régionale, qui n’ont pas ménagé leur peine dans le soutien apporté aux parents d’élèves.

Quelles leçons peut-on tirer de ce nouvel épisode de la guerre hypocrite que mènent les pouvoirs publics contre la langue bretonne ? Seule la très forte mobilisation de tous – parents et enfants, personnel enseignant et non enseignant, élus de tous bords – a permis d’obtenir les mesures qui permettront à terme l’épanouissement d’une filière bilingue au Collège de Belle Isle et son prolongement au Lycée public de Guingamp.

Mais la réalité est bien celle-là : de plus en plus, la demande des familles en termes d’enseignement du breton se heurte aux restrictions gouvernementales et à la mauvaise volonté des responsables qui sont en charge de l’Education Nationale en Bretagne, Recteur, Inspecteurs d’Académie…

Dans le premier degré public, sur les 32 demandes d’ouverture de postes seulement 13,5 ont été accordés. Dans le second degré, sur neuf demandes d’ouverture de filières bilingues, une seule serait accordée, à Brest. Deux avec celle de Belle Isle, arrachée aux forceps… Il est clair que l’Etat français ne respecte pas ses engagements pris lors de la signature de la convention additionnelle au contrat de plan Etat-région sur le bilinguisme français-breton (2002-2006).

Comment réagir, face à une telle situation ?

L'UDB demande que soit mis rapidement à l’étude un véritable plan de transfert de compétences à la Région Bretagne, dans le cadre du droit à l’expérimentation, en matière de politique linguistique et d'enseignement du breton. C’est en effet aux Bretons, et à leurs élus, de décider de l’avenir de la langue bretonne. Dans l'attente de cet indispensable transfert de compétences, la mobilisation de tous demeurera nécessaire. L'UDB du Trégor-Goëlo continuera de s'y associer…

Fédération UDB du Trégor-Goëlo

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons