Jocelyn Déqué, chargé du développement de l'association Babigou Breizh
Jocelyn Déqué, chargé du développement de l'association Babigou Breizh

Bretagne Prospective vous propose à nouveau d’embarquer à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge.

Pour cette cinquième escale de «Construire une réalité utile», nous découvrons l’association « Babigoù Breizh » à Vannes.

Le 26 mars prochain, une nouvelle crèche immersive en langue bretonne va ouvrir ses portes à Rennes. Il s’agit de la troisième du genre en Bretagne, après celles de Vannes et de Saint-Herblain. Créée en 2007, c’est l’association « Babigoù Breizh » qui porte ces différents projets et offre à des jeunes enfants (bientôt trente-six avec Rennes) et leurs parents un service de crèche unique.

Unique en Bretagne

Avec près de 7 000 enfants intégrant chaque année une filière bilingue en maternelle, la demande en structures d’accompagnements en breton pour la petite enfance est forte. Pourtant le constat est sans appel : avant 2011, les parents ne pouvaient pas inscrire leurs enfants dans des crèches bilingues. C’est aujourd’hui possible grâce à l’association « Babigoù Breizh » et ses micro-crèches.

L’idée n’est pourtant pas neuve. Dès les années 1990, la question avait déjà été explorée dans le Finistère. Mais par faute de personnels formés au breton et à la petite enfance, ce projet n’avait pas vu le jour. Depuis le début des années 2000, l’association « Divskouarn » travaille à l’insertion du breton dans des structures d’accueil déjà existantes. « Babigoù Breizh » marque donc un nouveau pas avec une formule complètement immersive.

Le développement des jeunes enfants au centre du système

Dans un contexte de progression constante du breton dans la scolarité et de besoin toujours plus prégnant de crèches, l’association vannetaise pose les premières pierres d’une réponse adaptée. Mais sa particularité vient aussi du fait qu’elle propose un service de micro établissements n’accueillant qu’une dizaine d’enfants. C’est donc au plus près des besoins de chacun que s’investissent les membres de « Babigoù Breizh ».

A taille humaine, ces centres sont aussi de formidables lieux d’éveil pour les enfants. En effet, le bilinguisme précoce permet un développement cognitif et psychologique important. Nous notons par exemple une plus grande capacité aux raisonnements abstraits, à l’intelligence verbale, à la souplesse mentale ou encore à la résolution de problèmes. L’immersion est donc une chance et un véritable support pédagogique dépassant le simple apprentissage du breton.

L'avenir de la langue

Prix de l’avenir de la langue bretonne en 2012, « Babigoù Breizh » poursuit son développement avec l’ouverture ce mois-ci d’une crèche à Rennes ainsi qu’avec un projet d’ouverture à Brest. Pour autant, comme l’explique Jocelyn Déqué, chargé du développement de la structure, « il y a encore un hiatus à résorber ». L’association a d’ailleurs récemment énoncé le projet ambitieux d’atteindre 400 places de crèches d’ici 15 ans. Un chiffre synonyme d’emplois, puisque les besoins en personnels qualifiés vont croissants.

Bien que la route soit longue et sinueuse, l’avenir de la langue passe donc par les jeux d’enfants !

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Bretagne Prospective mène une activité de production d'idées nouvelles (Think Tank), d'études et d'élaboration de projets innovants
pour la Bretagne.

Dans une société fonctionnant de façon étanche, Bretagne Prospective met en relation les acteurs du monde politique, économique, de la société civile et de la recherche universitaire des 5 départements bretons afin de tisser des liens et de créer des plus-values de ce décloisonnement.

Par ses réflexions et actions, Bretagne Prospective entend contribuer à faire de la Bretagne un lieu singulier où l'on peut développer des manières d'agir, des projets et des produits adaptés à la réalité et à l'originalité des territoires.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.