Avec Ségolène Royal, construisons ensemble le Parti Socialiste du XXIe siècle
Communiqué de presse de Conseil général de Loire-Atlantique

Publié le 21/11/08 11:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nantes, le 19 novembre 2008

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Communiqué de presse

« Avec Ségolène Royal, construisons ensemble le Parti Socialiste du XXIe siècle »

Lors du Congrès de Reims qui s'est achevé dans la confusion, les valeurs communes qui fondent notre engagement de socialistes et les lignes de force idéologiques qui les expriment n'ont été remises en cause par personne.

Elles ont été exprimées dans notre « déclaration de principes » en 22 articles très clairs et adoptées à la quasi-unanimité en juin par le Conseil national du Parti après présentation et débat dans toutes les sections.

Ce qui a été au centre des débats, c'est la conception du Parti comme outil de l'action politique au service de ces valeurs, c'est son organisation, son fonctionnement, sa démocratie interne, le rôle premier des militants, le renouvellement des dirigeants, ses rapports avec le mouvement social et avec les citoyens.

Les termes du choix qui appartient maintenant à chaque militant, puisque le Congrès n'a pas su le faire, sont en réalité assez simples :

  • Autour de Martine AUBRY et après le ralliement individuel et hors Congrès de Bertrand DELANOE, il y a le rassemblement surprenant des anciens adversaires d'hier : ils ont tous participé à partir de 1971 à la reconstruction du Parti socialiste par François MITTERRAND. Leur action sur cette fin du XXe siècle mérite le respect et leur expérience est précieuse. Mais plus de 30 ans ont passé. Aujourd'hui leur coalition donne l'image d'un vieux parti enfermé dans ses certitudes et dans ses rites, se protégeant de l'extérieur, fonctionnant en circuit fermé et de haut en bas. La maison se vide et les murs se lézardent mais on s'y barricadera peut-être jusqu'à l'écroulement final – comme la « vieille maison SFIO » en 1969.

  • L'autre choix c'est celui du renouveau nécessaire et souhaité par la majorité des militants. Benoît HAMON et ses amis l'expriment à leur manière par la radicalité de leurs positions, stimulantes, nécessaires, dans un grand parti vivant et démocratique. Mais c'est l'équipe réunie autour de Ségolène ROYAL qui lui donne ses meilleures chances : équipe nouvelle ouverte sans exclusive à une nouvelle génération, mobilisation et respect des militants, ouverture large des portes du Parti aux forces vives du monde du travail, de la vie associative, sociale, éducative, culturelle, capacité à rassembler, comme en 2007, toutes les forces de Gauche, élaboration collective de propositions politiques adaptées à la société d'aujourd'hui.

    Ce choix n'est pas facile. La personnalité qui l'incarne, Ségolène ROYAL, déroute, dérange, inquiète parfois par la nouveauté de son attitude, de ses mots, de ses propositions, de ses rapports avec les militants.

    Mais ce choix est celui du courage, de l'audace, de l'espoir.

    Ce jeudi notre main de militant ne doit pas trembler.

    Notre responsabilité est immense pour que vive cette idée belle et neuve du Socialisme ».

    Les élu(e)s socialistes du Conseil général :
    Patrick MARESCHAL et
    Gérard ALLARD, Xavier AMOSSE, Bernard AUNETTE, Pascal BOLO, Claude BRICAUD, Bernard DENIAUD, Yanick LEBEAUPIN, Martine L'HOSTIS, Michelle MEUNIER, Michel MERLET, Charles MOREAU, Fabienne PADOVANI, Alain ROBERT.

  • Voir aussi :

    mailbox
    imprimer
    Le Conseil général de Loire-Atlantique, département de toutes les solidarités.
    Hôtel du Département
    3 quai Ceineray
    BP 94109
    44041 Nantes Cedex 1
    Tél. 02 40 99 10 00
    Fax 02 40 99 11 48.
    Vos 0 commentaires
    ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 6 ?
    Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
    MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.