Avec Bruzhoneg, on apprend à cartographier avec du breton et on fait la fête

-- Science et Technologie --

Reportage
Par Christian Rogel

Publié le 24/05/13 8:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Samedi 18 mai, la jeune association «Bruzhoneg» qui veut réunir tous les amis des langues et des cultures de Bretagne à Bruz (au Sud de Rennes) est apparue sur la scène avec entrain, à l'occasion de la Fête de la Bretagne.

30283_2.jpg
Pendant, un atelier de cartographie OpenStreetMap à Bruz

Elle a organisé une opération «Menus saveurs de Bretagne» dans les restaurants, une animation musicale en continu sur le parvis de la médiathèque, un atelier de cartographie OpenStreetMap avec comme thème de renseigner la base de données avec les noms de voies de Bruz normalisés en breton par l'Office public de la langue bretonne.

Pour finir un grand fest-noz avec les frères Guichen, Leizig, et les duos de chanteurs Moal - Chaplain et Madec – Lorho-Pasco. Comme un peu partout, le temps gris et venteux n'a pas favorisé les activités musicales de plein air. Le fest-noz à la salle du Vau-Gaillard a attiré une petite foule très bien accueillie par les membres de Bruzhoneg.

Dans l'espace Gauguin, un atelier original et même inédit a rassemblé une petite dizaine de cartographes chevronnés et d'apprentis cartographes autour du projet OpenStreetMap et du breton.

Tout un chacun qui utilise un ordinateur peut apprendre comment mettre ce qui l'entoure dans une immense carte du monde accessible à tous.

La partie visible et facilement accessible à tous est la carte mondiale glissante que l'on peut visionner sur le site d'OpenSteetMap. (voir le site) De là, en passant par un onglet et après s'être inscrit, on peut, en quelques clics ajouter sa rue, la redresser, ajouter son nom, indiquer, si c'est le cas, qu'elle est à sens unique ou munie d'un ralentisseur.

On peut faire les rues d'à côté, mettre les noms des magasins, des arrêts de bus, des espaces verts, etc. En vacances, même à l'étranger, on peut se rendre utile tout en découvrant beaucoup de choses.

Tout ce qui est dans la base est réutilisable gratuitement pour le tourisme, les loisirs, l'économie, la sociologie...

L'objectif de Bruzhoneg est de montrer que le breton a sa place dans la société, en le montrant hors des sentiers battus.

Alors, pourquoi ne pas mettre sur une carte les noms de rue et de lieu de la ville, sachant que l'Office public de la langue bretonne a déjà fait la traduction d'une majorité d'entre eux?

Bravo à l'équipe de Bruzhoneg, emmenée par Sandrine Gauvin-Temporelli et un prix d'originalité à Maël Reboux pour l'organisation d'une séance si bien préparée, qu'elle pouvait intéresser quelqu'un n'ayant aucune notion de breton.

En une journée, les participants, pour la plus grande partie des néophytes, en cartographie comme en breton, ont saisi, avec beaucoup d'application, le nom de 250 voies. Il y a 8 500 noms en breton dans la base de données d'OpenStreetMap.

Grâce à une version spéciale d'un service d'édition de plans de communes, MapOSMatic, Bruz a maintenant un plan «e brezhoneg penn da benn» (tout en breton) qui a impressionné ceux qui l'ont vu.

Pour terminer, Bruzhoneg a déjà programmé un autre atelier à l'Escale dans la deuxième quinzaine de juin et pourra alors remettre à la mairie et aux écoliers bilingues le plan final.

Le plan de ville en breton de Bruz : une première mondiale ! (voir le site)

Voulez-vous imprimer le plan de votre commune? (voir le site)

Un autre article sur la cartographie :(voir notre article)

Christian Rogel

Document PDF bruz_osm_kreiz_recadre.pdf Plan de la ville de Bruz en breton - Centre ville. Source : Bruzhoneg
Document PDF bruz_osm.pdf Plan complet de la ville de Bruz avec le nom des voies e breton - 22/05/2013. Source : Bruzhoneg
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1388 lectures.
mailbox imprimer