Autonomie : la grande reculade de Chesnais-Girard !
Chronique

Publié le 5/08/22 23:32 -- mis à jour le 06/08/22 21:33

Avec stupéfaction , je viens de lire l’interview donnée par Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, au quotidien Ouest-France dans lequel il nous donne sa conception de l’autonomie pour la Bretagne.

Par rapport au vœu pour l’autonomie voté en avril dernier par la Région, c’est une reculade ou si l’on préfère un virage à 180 degrés.

Le dernier vœu voté par le Conseil régional de Bretagne, à l’initiative du groupe Breizh a-gleiz avait clairement opté pour l’autonomie législative. Ce vœu a été voté à l’unanimité, moins le Rassemblement national, ce qui signifie que Chesnais-Girard l’a également voté.

Alors que s’est-il passé pour qu’il rejette désormais toute modification de la Constitution et donc toute autonomie en matière législative, c’est-à-dire dans le domaine de la loi, ou si l’on préfère, dans les matières les plus importantes ?

L’absence de modification de la Constitution signifie que nous resterons soumis en toute matière à la loi française, pour disposer, si le gouvernement y consent, d’une possibilité de modifier ou de prendre des règlements d’application, qui plus est dans le domaine très restreint que la loi réserve à la région.

La loi étendrait-elle les compétences de la région qu’il faudrait encore compter sur l’aval du gouvernement, d’une manière ou d’une autre, pour pouvoir prendre des règlements d’application. Chesnais-Girard évoque un pouvoir réglementaire délégué sous l’œil du Parlement.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

La Corse, avec son statut particulier, a déjà expérimenté le pouvoir normatif délégué. Elle a vite changé son fusil d’épaule pour exiger l’autonomie pleine et entière, c’est-à-dire l’autonomie législative. Elle passait son temps à solliciter le droit de pouvoir prendre des normes sans recevoir la moindre réponse du gouvernement.

Avec la reculade de Chesnais-Girard, nous resterons prisonniers du juridisme français et nous savons trop bien que le système de pouvoir jacobin ne repose que sur la généralité de la norme. Il n’a pas évoqué la question budgétaire et fiscale, pas plus que la réunification de la Bretagne.

Pourquoi Chesnais-Girard a-t-il changé d’avis ? Suite au vœu de la Région, a-t-il reçu les rodomontades du Pouvoir, de ses amis du PS, ou d'autres réseaux de pouvoirs ? Car le vœu pour l’autonomie législative, nécessitant une modification de la Constitution, était bel et bien révolutionnaire au sein du système jacobin.

Pour toute explication à sa reculade, Chesnais-Girard nous dit que la modification de la Constitution nous laissera dans la même situation dans 40 ans et que la situation bretonne n’est pas aussi conflictuelle que celle de la Corse.

Mais la situation bretonne ne risque pas d’être tendue, si les Bretons ne demandent rien. Et qui doit formuler une telle demande si ce n’est celui qui s’est réservé la compétence institutionnelle, c’est-à-dire lui-même ? Si la situation bretonne est loin d’être conflictuelle, c’est parce que nos élus ne demandent rien et qu’ils participent du système jacobin. Même ceux qui se sont montrés les plus offensifs comme Urvoas, se sont couchés lamentablement à l’Assemblée nationale lors de la dernière réforme territoriale lorsqu’il s’agissait de réunifier notre territoire historique.

C’est au Conseil régional de Bretagne qu’il appartient de mettre en forme juridique ce vœu, pour définir le statut particulier qui permettra à la Bretagne de prendre en charge la défense de ses intérêts fondamentaux et de mettre un terme à la spoliation généralisée que nous inflige Paris. Ce projet de statut, c’est à la Région de l’imposer à l’Etat avec la pression politique adaptée (vote solennel à la région et au besoin : consultation de la population) C’est ce que nous avions précisé dans le fameux « plan Marshall des langues ». Si la Région bouge, le peuple suivra.

Nous n’aurions jamais que les élus que nous méritons ? Je ne crois pas. Je pense que la responsabilité des élus est historique et que leur responsabilité première est d’émanciper la Bretagne dans tous les domaines.

Avec Chesnais-Girard, nous ne pourrons pas déroger à la loi et aux principes constitutionnels pour mettre en place un véritable statut de résident.

Or le temps presse. Nos langues disparaissent. La politique linguistique que mène Chesnais-Girard est un échec retentissant. Après avoir perdu nos langues, notre maritimité, nous sommes en train de perdre notre territoire au bénéfice de nouveaux arrivants.

Tout s’éclaire. Le « régionalisme » de Chesnais-Girard, c’est l’allégeance au système jacobin.

Cette reculade a le grand mérite de mettre à nue les intentions de chacun. Je conseillerais aux élus de Breizh a-gleiz qui participent au groupe de travail sur l’autonomie de quitter ce groupe avec fracas ou de se désolidariser de tout projet qui n’irait pas dans le sens du statut particulier et de l’autonomie législative.

Pour faire plier Chesnais-Girard, il faut cesser de le soutenir et clarifier ses positions. Paul Molac et Christian Troadec doivent cesser de le soutenir. Soutenir Chesnais-Girard, revient à maintenir le jacobinisme.

Yvon OLLIVIER

Auteur

Yvon Ollivier


5  3  
mailbox
imprimer
logo
Yvon OLLIVIER est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la République" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de Bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com
Vos 31 commentaires
pierre daniel
2022-08-06 10:19:19
demat deoc'h
Vous ètes étonnés parce que vous ètes naifs . Jamais les jacobins n'évoluerons, ils sont persuadés de la justesse de leur système, et croient que le monde entier les envies . Or il suffit de voyager un peu a l'étranger cet été pour se rendre compte a quel point l'image de la France est dégradée . Tous sont persuadés que ce système de monarchie absolutiste dit (républicanisme a la Française ) est une imbécilité sans nom . et que cela ne peu durer dans un monde qui évolue en permanence .Mais tous craignent que l'effondrement de la France n'entraine l'europe dans un chaos dont elle aura beaucoup de peine a se remettre , car dans ce cas les frontières internes de l'Europe seront remises en cause .
C'est un peu pour ces raisons que les pays soutiennent le système jacobin Français .Meme si tous sont prompt a le dénoncer en privé ,aucun ne prend le risque de le faire en public . Par peur de remettre en cause un fragile équilibre .
Mais personne ne peu aller contre l'histoire ,et la loi universelle qui régit toutes choses: s'adapter ou disparaitre . Et la France refusant la moindre évolution de son système qu'elle juge parfait se rigidifie et finira par casser ,et la craignons le pire car elle entrainera l'Europe dans un chaos sans nom . Rappellez vous du coup de feu de sarajevo qui fit chuter l'empire austro-hongrois . Monsieur Chesnais-Gurard n'est rien d'autre qu'un pantin ,alors pourquoi lui donner du crédit .
c'est aux Bretons de prendre leur destin en main ,attendre de quelqu'un un peu de liberté n'est rien d'autre que de la mendicité mais nous ne sommes pas des mendiants mais les héritiers d'un peuple libre et fier .
celui qui se bat peu perdre ,mais celui qui ne se bat pas a perdu d'avance.
a galon bevet Breizh
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-08-06 10:30:43
Quand est-ce que vous accepterez, vous les Bretons, la réalité de ce qu'est le monde politique en "BRETAGNE"? Et la nature limitée de ses ambitions délétères?
Quand est-ce que vous accepterez, vous les Bretons, vous voudrez reconnaître vos erreurs d’analyse (quand elles le sont), et vos mièvreries et lâchetés politiciennes, et de revenir sur celles-ci le plus rapidement possible ; et de les faire partager avec les moyens adéquates dans tous l’espace breton, pour le moins ?
Quand est-ce que vous, vous les Bretons, vous déciderez de trancher le "nœud gordien" de l’asservissement mental, qui ligote et neutralise toute mise en action pour le changement ?
Quand est-ce que vous, vous les Bretons, vous relèverez-vous encore relativement indemnes de l’affaiblissement de vos « défenses immuno-culturelles », civilisationnelles afin de sauver ce qui peut l’être encore ? Est-ce que vous le « voulez » encore vraiment ?
Ce qui se passe politiquement, climatiquement, « sociétalement » dans le monde, sur notre planète, dans notre pays inséré, aliéné dans cet autre hexagonal ne met dès hier… nous met en demeure de d’exprimer et de faire des choix, libres, pour la BRETAGNE et les Bretons et pour ce faire d’en définir l’Objectif global et essentiel, et le mettre en œuvre rapidement avec les moyens efficaces.
Dans quelques jours, quelques semaines ou mois des choix, pour l’énergie, l’eau, l’habitat, l’alimentation, l’air, le climat, seront à prendre. Oui à prendre et… en BRETAGNE !!!
Mais pour que ce peuple découvre qu’il est encore capable, collectivement et conscient de ce sentiment commun, de donner quelque sueur, sang et larme pour en apporter des solutions et résolutions, il va falloir établir une base de détermination commune, à faire connaître et à ré insuffler aux Bretons ! Pour leur Avenir pris en main ! Pas clefs en mains étrangères, ou le moins possible!
GIRARD ? Il faudra bien l’admettre un jour, n’est qu’un parmi des milliers d’éléments politico-sociétaux néfastes, impuissants au mieux, qui ont fait et font ce Monde en décomposition/recomposition (dans quel état ?) depuis le cheminement des siècles !
L’important maintenant c’est : « Où est-ce que les Bretons veulent-ils être, se retrouver si c'est possible encore !? »
(1) 
Colette TRUBLET
2022-08-06 11:27:32
Extrait de mon journal de Bord (www.facebook.fr /Celte que j'aime : Colette Trublet ) après lecture du livret de Yvon Ollivier : Lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne.
Vendredi 3 Août 2022
Je voulais continuer sur ma lancée de Mardi. Mais voilà, je viens de terminer la lecture de la « Lettre à ceux qui ont renoncé à la Bretagne », un livret de 120 pages écrit par Yvon Olivier, paru aux « Le temps éditeur ».
J’y ai lu :
LA DOULEUR BRETONNE
Ce long exposé me va droit au cœur. Il fait le tour des démissions de nos élus qui deviennent des représentants français dès qu’ils siègent à Paris. Il parle de la passivité des foules bretonnes qui se désintéressent, apparemment, de la Bretagne sans soutenir ceux qui se battent pour elle sur tous les fronts : réunification, culture, histoire, langues, arts, économie, commerce, pêche, au sein d’associations : l’Emsav et d’institutions diversifiées tels l’office ce la langue bretonne, le keredel, Produit en Bretagne. Etc.
Ce qui me bouleverse c’est sa douleur, qui est la mienne aussi. Il essaie de faire un état des lieux et oscille entre désespoir, solitude, impuissance, souffrance, colère. Je m’y reconnais.
Je voudrais lui dire que je partage profondément tout ce qu’il évoque. Je voudrais le rassurer aussi. Parce qu’enfin nous sommes confrontés à des bouleversements mondiaux qui procèdent de l’appropriation des richesses par quelques uns. Ceux-là tiennent le monde entier sous le joug de cabinets-conseils, désincarnés par des algorythmes qui sont absolument et délibérément ignorants des peuples, pour gérer plus commodément l’économie mondialisée au profit de quelque 20 à 25 rares privilégiés ; ceux-là oublient la part existentielle de l’humanité qui souffre sous les exigences administratives des pays dits civilisés, sciemment, savamment manipulés par les médias, au bénéfice de leurs riches et puissants employeurs, rois du pétrole par-ci, financiarisation de l’économie spéculative par-là. Les Etats, européens, américains, quelques autres, sont coincés et les élections ne servent plus à rien. Des dictateurs en herbe, des fous qui peuvent devenir dangereux, attendent sur les marches du pouvoir l’occasion d’y être placés à la fois par les riches financiers et par les populations mortes de trouille en raison du covid, du dérèglement climatique et du terrorisme pour faire bonne mesure, et en ce moment du danger d’invasion comme en Ukraine ou à Taïwan. L’histoire des deux guerres mondiales précédentes nous a instruit des manœuvres auxquelles s’adonnent les industries pour faire le ménage de ce qui gène leurs appétits. Nous savons confusément tout ça.
Nous sentons bien que la mondialisation étouffe les peuples par le biais d’une administration répressive gérée par des élus dont le pouvoir réel est devenu fictif, sauf à servir le maintien de l’ordre dans chaque pays, ce sur quoi nous sommes, par ailleurs, tous d’accord pour éviter les massacres (Les gilets jaunes en ont fait l’expérience douloureuse). L’argent est petitement redistribué pour ne pas entamer le pactole international, spéculations en tête, du pétrole, de l’industrie pharmaceutique, de l’armement, de l’exploitation des ressources minières, et bien d’autres activités louches et lucratives.
Mais l’écologie nous dit que nous allons à notre perte et que les premiers de cordées sont ceux qui ne sont pas à l’abri des sécheresses et inondations ou des tornades, de la misère, de la faim, de l’appauvrissement, ils sont cette fois ceux qui SAVENT et pressentent le danger tout proche.
Tout ça fait que la douleur bretonne pâtit aussi de la mondialisation des mêmes problèmes. Il me semble que sur la Terre entière les peuples sont sacrifiés au nom de l’économie. Il me semble que si tous ne le savent pas comme certains dont Yvon Olivier, le même sentiment nous habite et nous fait taire sur nos difficultés à exister dans le périmètre géographique où chacun vit, bon an, mal an. Nous sentons bien, en Bretagne que notre problème est tributaire de la gouvernance mondiale. D’où notre impuissance, ici, chez nous, comme partout ailleurs. Savamment le gouvernement parisien, jupitérien dit-on, continue à vouloir anéantir les petits pays que la France a réussi à annexer. Avons-nous, en Bretagne, perdu notre âme ? Les peuples géographiquement enracinés sont-ils tous en danger de dissolution dans l’hexagone, en Europe, dans le monde ?
De mon point de vue, nous avons des questions essentielles à nous poser avant d’orienter nos choix et nos façons d’agir. Il faut réfléchir d’abord. Le contexte est catastrophique, et nous contraint à la prudence.
Je crois profondément que la sagesse séculaire des peuples, plus visiblement dans les vieux pays celtiques qu’ailleurs, peut-être, reste active en profondeur et cherche des issues en tenant compte du contexte hexagonal, européen, mondial. La prudence est de mise. La volonté d’exister en tant que Bretons, en Bretagne, se manifeste périodiquement chez nous par des manifestations qui nous rendent visibles et sensibles aux yeux des autres, de nos voisins. J‘énumère : Plogoff, marée noire, Notre Dame des Landes pour la défense « géographique », VICTORIEUSE à chaque fois. Le CELIB (Comité de Défense et de liaison des intérêts bretons) a œuvré pour installer le plan routier breton gratuit partout, sans péage, contrairement à ce qui sévit en France. Ensuite le monde associatif, énorme, actif, discret, « Bretagne Réunie » en chef de file, qui ignore sa puissance, qui ne se manifeste que sous le voile d’une légalité obligée, mais qui résiste à une pression administrative féroce, qui existe en dépit de tout, à la fois dans la crainte si trop de visibilité, et très discrètement active, résolue, en catimini ; j’en connais un rayon dans ce domaine de la résistance discrète, furtive : « Bécherel, Cité du Livre », créée en 1989 par mon association « Savenn Douar »,avec une volonté d’exister bretonne visible en Bretagne a été apparemment à la fois ignorée de l’EMSAV et combattue par les élus en tant que bretonne en Bretagne, bien sûr. Nous y avons souffert d’avoir à nous effacer sous des pressions de la municipalité, puis des conseils, général et régional, nous avons été EMPÊCHÉES d’être ce que nous sommes, Bretonnes en Bretagne. Et nous avons souffert de ne pas être portées, soutenues ouvertement par nos compatriotes bretons. Et pourtant nous continuons à exister ici depuis tout ce temps. Nous attendons notre renaissance, sans cesser d’y réfléchir, et j’écris encore et encore pour explorer à fond, autant que je le peux, ce qui nous enchaine, ce qui nous attend, ce qui nous travaille, ce que nous espérons, ce qui est possible.
Donc la DOULEUR BRETONNE si bien explorée dans ce livret, merci Yvon Olivier, merci son éditeur, est le signe perceptible qu’existent, comme depuis toujours, des Bretons sur leur terre mutilée par la politique imbécile des gouvernements successifs qui spolient les pays de l’hexagone pour que tous soutiennent à leur détriment la prospérité parisienne, puis bruxelloise et strasbourgeoise. Nous, les peuples d’Europe, nous ne sommes pas des populations indistinctes sans visage, nous ne sommes pas juste des contribuables et des mercenaires mal payés au service de la spéculation et de la financiarisation de l’économie. Nous voulons exister pour que le tournant que doit prendre la civilisation terrestre actuelle soit respectueuse de notre bien commun .
La planète ne sera bien gérée que par des peuples géographiquement installés dans des FRONTIÈRES INVIOLABLES et capables de se garantir mutuellement LA PAIX au nom d’une loi universelle : Tu ne tueras point. Ensuite que chacun et que chaque peuple soit libre de ses choix.
Merci Yvon Olivier.
(3) 
KLG
2022-08-06 11:35:41
Loig Chesnais-Girard est un peu l'incarnation de la profonde inutilité mais aussi nocivité du Parti Socialiste français. La marque de fabrique de ce dorénavant, groupuscule, est la faiblesse et par conséquence la traitrise, l'inconsistance en tout et en tout point.
Le terme "reculade" me parait un peu fort, dans le sens où Chesnais-Girard, un parfait éléphanteau socialiste à la hollandaise, n'a bien sûr jamais souhaité d'autonomie, de réunification. C'est un gestionnaire de "courants". Il gère la collectivité, tel un gestionnaire d'actifs.
La crainte que l'on peut avoir avec ce genre de personnages, est de signer un jour la disparition institutionnelle de la Bretagne, pour un morceau de fromage.
(6) 
Alain E. VALLÉE
2022-08-06 12:06:20
Pourquoi ce " virage à 180° " du Président de la Région de la Bretagne (toujours pas réunie ! ) au sujet de l'autonomie régionale fait-elle penser au refrain justement si sévère et bien connu de la chanson : " L'opportuniste " chantée par Jacques DUTRONC ?
Pourtant, il ne serait ni compliqué ni coûteux mais très efficace d'ajouter à la Constitution une phrase ainsi rédigée :
" Les conseils régionaux légifèrent dans leur domaine de compétences impératif et exclusif reconnu par la loi."
Cet ajout ferait passer la France du système ultra jacobin actuel et non optimal, à un système d'Autonomies organisé selon le principe de subsidiarité.
L'autre grande réforme transformerait le Sénat en une assemblée des Régions ( cf : Bundesrat).
AV
(5) 
Anne Merrien
2022-08-06 12:07:41
Les régions ont accepté sous Sarkozy la Réforme de l'Administration Territoriale de l'Etat qui y fait prévaloir le rôle de stratège et de contrôleur des services de l'Etat.
Les régions ont accepté en 2015 la perte de la clause de compétence générale orchestrée par la loi NOTRe.
Les régions ont accepté la réduction d'un tiers de leur Dotation globale de fonctionnement entre 2014 et 2017.
Et subitement, en 2022, elles se réveilleraient en demandant l'autonomie ???
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-08-06 12:18:40
Voici, quelques éléments d’un commentaire, qui concernait aussi Girard, que j’ai écrit le 22/07/2022 sur un article disparu « aux archives » sans doute, aujourd’hui, et qui n’a pas été mis en ligne. Ce qui par ailleurs ose quelques problèmes sur ABP qui demanderait, peut-être, des précisions, explications, réflexions, débats contradictoires sur la ligne de Philippe.
Ce que je regrette profondément c’est ce retard, cette longue, très longue gestation de l’établissement d’une « conviction », que nous puissions avoir une autre destinée !
Enfin, l’imaginer, le penser et le dire, enfin l’admettre et reconnaître cette possibilité dénote un opportunisme qui voudrait se faire passer pour visionnaire et fruit de « prévisionnaires » courageux, habités de ce « progressisme » si et tellement particulier, qu’il est unique à générer le véritable Progrès. Ce qui bien entendu n’est pas le cas encore, mais des mots de plus pour l’instant !
Non ! LC-Girard, n’est pas devenu tout d’un coup un homme nouveau et providentiel, et en l’état il ne peut plus être cet « homme » qui plus est, seul, qui projettera la BRETAGNE vers des orbites libérateurs. Á moins qu’il parvienne à nous le démontrer ?
"Il vaut donc mieux prendre l'initiative du changement. Trapoù kelienn n'omp ket ha lonkerien komzoù toull kennebeut!." Disait-il ! Osait-il ! (Traduction de cette phrase: Nous ne sommes pas des pièges à mouches, ni avaleurs de paroles creuses non plus !)
Nous en attendons donc bien davantage !
Et j’écrivais encore : Bonne « initiative » si cela en devient une ! « Mais nous aussi, pour une bonne part nous ne sommes pas des « avaleurs de paroles creuses non plus ! »
Mais ceux qui ont si bien appris dans les ateliers parisiens, la confection de pièges à mouches (Trapoù kelienn) auront un peu de mal à nous faire croire qu’en trayant des mouches même avec des gants de boxe, nous aurons le doux « miel » de généreuses Abeilles », (gwenan)!
Ni a welo !
Eh bien Y.Ollivier, vous nous donnez là, quelques éclaircissements ! Pour ceux qui en avaient besoin. Gwellout a ran, ha sklaer ar pezh ez eo, an den politikel-se !
(1) 
Krys 44
2022-08-06 14:05:45
Chesnais-Girard est un Apparatchik . Il n'aurait aucun cadeau de la part du PS s'il dérogeait à "la règle" , au discours officiel du parti , à la ligne directrice qui est la leur , aussi "out of date" fût-il et futile ! Ils le descendraient sans aucun état d'âme et surtout si ça l'amenait à ne pas être réélu. On connaît les idées d'OF et de la droite "curé" , ils essaient d'occulter la catastrophe climatique actuelle , et le pire est à venir , en osant des comparaisons hasardeuses avec 1976 , etc..., la droite de plus en plus proche des idées RN ne supporte pas non plus la notion de "Bretagne" , ou de "Corse" ... C'est là que se trouve le marasme ! Un certain exercice du pouvoir ...
(0) 
pierre daniel
2022-08-06 14:23:31
demat
Pour comprendre les intérèts des pays Européens a défendre ou pour le moins soutenir le système jacobin Français .
Ou l'on voit que la Bretagne pour son émancipation a aussi et surtout a lutter contre les pays voisins . a moins que les Bretons soient en capacité d'opposer les pays entre eux .
L'effondrement de la France (ce qui n'est pas impossible ,au vu de sa situation actuelle et le contexte mondial ) il n'y a pas de nation éternelle ,aurait pour conséquence première ;
Le retour en validités des traités sur le plan international par la fin du véto Français .
Pour les frontières sud la réunification du pays basque et de la catalogne,par l'abolition du traité des Pyrénées du célèbre louis XIV . Ce qui engendrerait au sein de l'Espagne des tensions qui paraissent impossible a gérer sans une implosion, dans une possible guerre civile . la catalogne et le pays basque étant de nouveau de part et d'autre des Pyrénées . Ces deux nations devenant de facto de puissant pays .
L'ancien comté de Toulouse ne manquant pas de revendiquer sa part du gateau pour redevenir la riche région occitane qu'il fut .
Ceci entraine la disparition de l'actuelle Espagne et par son affaiblissement la perte de ses possessions au Maroc qui certainement en profiterai ?quid de l'ilot de Gibraltar ?et du désir des Omeyades de reconquerir Cordoue
vous voyez les conéquences ,comme le simple coup de pistolet a Sarajevo .un effondrement .
Cette hypothèse de géopolitique n'est pas de la science-fiction mais est très sérieusement étudiée .
Donc l'intèret de l'Espagne est de maintenir le statut quo en soutenant l'état jacobin Français
Pour les frontières de la façade Est cela est encore plus problématique mais pour une prochaine fois
soyez conscient que l'état jacobin Français sait cela et en joue dans ses rapport avvec ses voisins
la civilisation occidentale a atteint" la falaise de Sénèque" l'avenir est au hasard
a galon bevet Breizh
(1) 
Kerbarh
2022-08-06 20:58:11
Le raidissement des grosses puissances, Chine, Russie,Inde ,… ne joue pas en faveur des nations sans états. La quasi impunité dont ils jouissent pour envahir les petits pays est castrophique. Les valeurs et les traités ne sont plus respectées. Catalogne indépendante un jour ?, le lendemain les chars espagnols l’envahisse et personne ne dira rien. Les jacobins et les marxistes tiennent bien en main les peuples de France. Les politiciens sont au garde à vous devant les fatwas parisiennes.
(2) 
Pcosquer
2022-08-06 23:59:26
@Alter Eco et Ego machin
"Il vaut donc mieux prendre l'initiative du changement. Trapoù kelienn n'omp ket ha lonkerien komzoù toull kennebeut!." Disait-il ! Osait-il !
Aotrou Alter Ego hag all ... N'eo ket bet lâret gant Yann n'ouzon, ket piv ...n'eo ket bet kredet gant yann-all n'ouzont ket piv kenebeut nemet me an hini eo en doa skrivet ar frazenn-mañ da "Institut culturel de Bretagne".... Je crois que vous lisez trop vite les commentaires des contributeurs... Cette phrase était destinée à l'Institut culturel de Bretagne avant la conférence de vendredi dernier...Elle était destinée de fait au Président de Région avec la question subsidaire écrite elle aussi: sera t-il l'homme de la situation? ( par rapport à l'assemblée de Bretagne j'entends)...Votre commentaire laisse à penser que c'est une phrase de Girard Chesnais... Tamm ebet a lavaran-me.
Trugarez vras deoc'h da lenn ar pennad a zo kaoz deus outañ en-dro.
(0) 
Pcosquer
2022-08-07 00:09:25
@Kerbarh
Hum! Heu! Vous voulez dire: Chine, Russie,Inde ... et Etats-Unis vous aviez oublié!
Voyez ci-dessous;
Setu bremañ savboent Roger BASTIDE, professeur honoraire à l'université Paris 1, diwar-benn an akulturiñ ::
« nous sommes au siècle de la planification. L'acculturation va, de simplement contrôlée, devenir planifiée et rationnellement orientée. ....L'acculturation planifiée apparaît avec la formation d'états indépendants en Asie, Océanie et Afrique, et avec la concurrence des divers impérialismes, soit économiques, soit idéologiques, autour de ces nouveaux états. Elle consiste: 1 à faire prendre en charge l'acculturation dans le seul sens de l'occidentalisation par les gouvernements des pays récemment apparus sur la carte du monde: 2 à se servir des théories scientifiques en vue d'intérêts qui restent par trop ambigus; c'est pourquoi, comme nous l'avons dit, un nouveau vocabulaire est inventé ( développement se substituant à acculturation ),et le consensus se réalise sur la primauté de la perspective sociologique ( plus particulièrement économico-politique).. ».« l'Acculturation » dans Universalis.edu
(0) 
Kerbarh
2022-08-07 09:09:42
Je préfère les américains aux chinois, russes , etc…
En France et en Bretagne l’anti-américanisme est puissant et leurs adeptes préfèrent se jeter dans les bras de la Chine ou de la Russie. Conférer Le Pen,Melanchon, Roussel ,une bonne partie des gaullismes (ce qui l’en reste)…
J’ai eu la chance de voyager en Russie, Chine et États Unis: il n’y a pas photo, je préfère vivre à Chicago qu’à Moscou ou Pekin
(2) 
Alter Écho & Ego machin
2022-08-07 10:47:04
Pcosquer il ne me reste donc qu’à retrouver cet article, mais juste non pas pour un « Yann quelconque » non plus, mais pour rendre donc à Pcosquer ce qui est à Pcosquer tout d’abord, puis pour reconsidérer si nécessaire la forme de l’article/commentaire, ou la précipitation/négligence qui m’aurait conduite à attribuer à Girard cette phrase ; qui par lui exprimée en breton aurait due m’étonner bien plus que je l’ai été… Merci à vous d’avoir apporté cette rectification.
(0) 
Kerbarh
2022-08-07 10:58:22
Il me semble que les jacobins ( et les marxistes)sont aussi intégristes dans leur façon de penser et d’agir que les adeptes de Mgr Lefebvre. Il y a beaucoup de ressemblances : sûrs de détenir la seule vérité,dogmes inaltérables, …
Quand cela finira t’il par s’écrouler ?
(0) 
KLG
2022-08-07 11:05:16
"Le raidissement des grosses puissances, Chine, Russie,Inde ,… ne joue pas en faveur des nations sans états. La quasi impunité dont ils jouissent pour envahir les petits pays est castrophique. "
Pourquoi citer l'Inde et la Chine alors que le seul envahisseur s'appelle la Russie...dès l'effondrement de l'URSS, la Russie est intervenue au Haut-Karabakh (Aerbaidjan), en Transniestrie (Moldavie) et en Abkhazie (Géorgie). Ce que fait Poutine fait partie d'un projet de reconquête qui était déjà dans les cartons dès le début des années 90.
(2) 
KLG
2022-08-07 11:35:09
@Kerbarh "Je préfère les américains aux chinois, russes , etc…"
On avait compris, mais quel rapport avec votre propos de départ qui est que les grands blocs qui font la guerre, c'est mauvais pour les droits des peuples et les petites Nations ?
Je vous rejoins plutôt sur ce constat de départ mais les USA n'échappent pas à la règle. Si l'Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni sont toujours là, si les frontières de l'Europe Occidentale sont immuables, c'est à cause des USA
Je crois pourtant que la Catalogne, la Flandre, le Pays Basque, la Corse sont bien plus des Nations que le Kosovo ou le Monténégro.
Par ailleurs ce sont les russes qui nous ramènent clairement à l'époque des grands empires. Les Chinois bien qu'hégémoniques en Asie, n'envahissent finalement personne ou quasiment personne...vous n'allez pas me dire que Taiwan dont des iles sont situées à 2km du continent, qui n'est pas un Etat reconnu par l'ONU, ni les US d'ailleurs, et qui est peuplée à 99 % de Hans est une Nation à part entière.
(1) 
Alter Écho & Ego machin
2022-08-07 13:36:46
KLG et plus, est-ce à nous de vouloir, à tout prix définir ce qui est ou n'est une "nation" à par entière ou non, en tant que Bretons et en dehors de chez nous? Perte de temps, d'énergie de réflexion pour notre BRETAGNE!
Par contre analyser et réfuter le droit des connes de "grosses puissances" d'établir selon leurs pauvres critères et intérêts triviaux et vénaux de ce nous sommes, et voulons continuer à être, cela est notre DROIT historique? S'il faut en plus s'embarrasser, s'encombrer de leurs prétentions idéologiques à géométries variables , ces poisons de l'Esprit! Et les véhiculer!...
(1) 
Penn Kaled
2022-08-07 15:50:06
La Chine n'envahit personne ,laissez moi rire ou pleurer !!! Elle étend sa toile d'araignée sur le monde entier de part les routes de la soie ,entre autres ,elle a pris le relais des européens sur le pillage de l'Afrique .Vous n'avez remarqué la mise au pas manu militari de Hong kong ,alors que le pouvoir de Pékin aurait bien pu tolérer en son sein cet ilot de liberté ,non car il peut être contagieux ,voilà le problème ,et c'est bien pour cela que les jours de Taiwan sont comptés .Quand à la Russie elle ne peut être plus stupide ,elle s'en prend à l'Europe qui ne la menace aucunement , par contre elle a beaucoup à craindre du coté chinois et le dérèglement climatique risque de concrétiser cette menace plus rapidement que prévu .La Bretagne dans tout çà ,il faut lui donner une ambition celle de fédérer non seulement les pays celtiques mais l'ensemble de l'arc atlantique en ramenant l'Angleterre à la raison et en l'y intégrant ,la Bretagne est une des seules entités en Europe à pouvoir y parvenir en mettant en avant l'économie et l'histoire .Le peuple breton ne pourrait rester indifférent une fois que cette dynamique serait en marche ,ce sera un moyen de faire rayonner notre culture et donner un espace d'expansion à notre langue ,car il faut bien se rendre à l'évidence que si la défense des langue minoritaires est vertueuse ,la véritable réalité est le darwinisme linguistique .
(1) 
Kerbarh
2022-08-07 17:50:39
La Chine a envahi le Tibet. Les ouïgours souffrent comme les tibétains du rouleau compresseur chinois. Ces peuples vont disparaître définitivement.
Si la Catalogne, l’Ecosse et les Flandres ne sont pas indépendants est-ce les États Unis qui les en empêchent ou plutôt les États Nations européens ?
Taïwan a le droit d’être un état libre indépendant de Pékin. Comme le canton de Genève est indépendant de la république française jacobine.
(2) 
Kerbarh
2022-08-07 21:00:27
D’accord avec PennKaled.
La Russie de Poutine adopte une stratégie stupide. Elle a beaucoup plus à craindre de la Chine que l’Europe. Pekin va regarder s’essouffler Moscou dans ses différentes guerres et le moment venu absorbera d’une façon ou d’une autre ,la riche Sibérie.
(1) 
KLG
2022-08-08 19:58:46
"La Chine n'envahit personne ,laissez moi rire ou pleurer !!! Elle étend sa toile d'araignée sur le monde entier de part les routes de la soie ,entre autres ,elle a pris le relais des européens sur le pillage de l'Afrique . "
Alors si vous voyez dans l'ouverture et le développement de la Chine au plan économique une annexion brutale (?), excusez moi mais je crois que le dialogue va être compliqué.
Les premiers à vouloir des capitaux chinois et du commerce sont les pays d'Asie du Sud-Est, d'Asie centrale, d'Europe de l'Est et de l'Ouest, les Etats-Unis et l'Afrique...
On ne peut pas reprocher tout et son contraire, la fermeture de la Corée du Nord d'un côté ou le développement des échanges avec une Chine ouverte économiquement.
"Vous n'avez remarqué la mise au pas manu militari de Hong kong ,alors que le pouvoir de Pékin aurait bien pu tolérer en son sein cet ilot de liberté ,non car il peut être contagieux ,voilà le problème ,et c'est bien pour cela que les jours de Taiwan sont comptés ."
Hong-Kong a un statut spécifique au sein de la Chine. Si vous trouvez normal que les européens/occidentaux s'accaparent des comptoirs et les richesses à l'autre bout du globe, on ne parle effectivement pas de la même chose. Un bon chinois est un chinois qui donne des prénoms anglais et se convertir au catholicisme en somme (et qui surtout ne pèse pas grand chose).
Moi aussi je trouve que le régime démocratique à l'occidentale, c'est mieux mais je ne suis pas chinois. Et je pense que l'interventionnisme militaire d'une civilisation étrangère rivale génère plus de conflits et de replis en face qu'autre chose.
Que pensez-vous des Traités inégaux au XIXème et XXème siècle qui ont permis aux anglais, français, portugais, russes d'annexer des pans entiers de littoraux de la Chine multi-millénaire ??
Que pensez-vous des républiques fantoches crées par les japonais dans les années 30 et 40 comme le Mandchukuo ?
La Chine n'a pas pratiqué ce genre de politique. Elles est parfois intervenue pour soutenir les partisans communistes dans son entourage mais n'a jamais annexé d'Etats ou territoires clairement reconnus à la SDN ou à l'ONU.
Ne confondons pas non plus ce sujet des minorités, avec la question des relations internationales et des régimes politiques, ou encore la question du Droit.
La Chine n'est pas la Russie (en tous les cas à ce jour) ni même les USA qui bombardent à tire l'arigot. Il n'y a qu'une seule Chine à l'ONU, et les USA ont reconnu le gouvernement de Pékin.
Quant au Tibet, même durant la période des Traités inégaux, 95 % des cartes occidentales de l'époque situaient le Tibet en Chine, avec un statut particulier. La Chine communiste a adopté une vision un peu similaire. Indiquez-moi une date d'annexion par la Chine du Tibet et on en reparle. Le Tibet n'a jamais siégé à la SDN ou à l'ONU.
Le Tibet pendant des siècles au demeurant n'était pas spécialement un modèle de liberté et de démocratie.
Qui des minorités et peuples d'Europe occidentale ? Déjà rappelons que l'UE et l'OTAN n'existeraient pas sans les USA. C'est eux qui sont le moteur de tout cela. L'OTAN siège à Bruxelles, comme l'UE. L'indépendance de la Flandre n'aura jamais lieu.
Des pays comme l'Espagne après le franquisme n'auraient jamais survécu dans leurs frontières actuelles sans le poids et le soutien énorme des Etats-Unis. Ce pays avait bien plus de raison de disparaitre que la Yougoslavie...les terroristes slovènes ou bosniens n'étaient vraiment pas nombreux dans les années 70 et 80...
le Royaume-Uni n'a pas bougé d'un iota depuis la création de l'UE et de l'OTAN. Toujours les 6 comtés d'Irlande du Nord, toujours l'Ecosse (grâce à une monumentale propagande anti-indépendance des partisans de l'OTAN et de l'UE) etc
Les grands blocs, c'est une mauvaise nouvelle pour les minorités et les peuples sans Etat. Le raidissement de la Chine dans sa partie Ouest vis à vis des minorités ne vient pas de nulle part. Plus les ouighours et tibétains sont utilisés par les américains contre les chinois, plus les chinois s'en prennent à ces deux minorités.
Les peuples qui sont aux frontières des blocs et sont soutenus par les plus forts ont certes plus de chances de s'émanciper d'un côté, mais il y aussi le risque pour celles-ci d'être martyrisées en retour.
Les grands blocs c'est plutôt la multiplication d'Etats sans Nation, du style Monténégro, Kosovo, Corée du Nord, Taiwan, (RFA/RDA dans le passé etc) qui ne sont là que pour diviser ou gêner l'adversaire du moment. Regardez les USA qui ont soutenu les kurdes contre Saddam Hussein, soutenus un Kurdistan Syrien XXXL (5 fois plus grand que le territoire majoritairement peuplé de kurdes), mais qui n'ont plus du tout le même discours concernant la Turquie...
La Russie a envahi un pays qu'elle a elle-même reconnu dans ses frontières "criméennes" au début des années 90. L'indépendance de l'Ukraine a été voté par une grande majorité d'ukrainiens, majoritairement dans chaque Oblast (ce qui n'est pas à la portée de beaucoup de Nations en réalité).
Rien à voir avec ce que fait la Chine, ou même d'ailleurs la Serbie. C'est de l'invasion pure et dure, comme autant des Tsars qui ne privaient pas de liquider des peuples entiers. La langue russe sur les bords de la Mer Noire, c'est la conclusion de génocides
(3) 
Penn Kaled
2022-08-08 22:19:17
KLG vous auriez pu ajouter vive Mao et Staline ,voilà ou mène l'aveuglement idéologique le déni des réalités .
(0) 
Thomas
2022-08-09 00:47:48
@KLG
"Que pensez-vous des Traités inégaux au XIXème et XXème siècle qui ont permis aux anglais, français, portugais, russes d'annexer des pans entiers de littoraux de la Chine multi-millénaire ??"
-Que la chine fait la même chose un peu partout avec des concessions allant de 20 à 99 ans.
"Si vous trouvez normal que les européens/occidentaux s'accaparent des comptoirs et les richesses à l'autre bout du globe"
-Donc quand c'est les européens/occidentaux, c'est pas bien mais quand les chinois le font c'est bien ?
" la période des Traités inégaux"
-Des traités comme celui de la "libération" du tibet ?
"Plus les ouighours et tibétains sont utilisés par les américains contre les chinois, plus les chinois s'en prennent à ces deux minorités."
-Donc au lieu de favoriser la paix et le consensus avec des communautés culturellement différentes sous sa coupe, l'empire chinois leur tapent dessus les poussant encore plus dans les bras des américains ?
Ca me rapelle une certaine politique pratiquée par un certain pays sur un autre peuple.
"La langue russe sur les bords de la Mer Noire, c'est la conclusion de génocides"
-Un peu comme les hans au tibet ou au xinjiang ?
En vous lisant, on dirait de la mauvaise propagande d'il y a deux siècles.
Ca vous dit pas plutôt d'aller faire des îles de sable en Antarctique ?
(0) 
Kerbarh
2022-08-09 08:51:20
@KLG
Je ne comprends pas du tout vos arguments.
L’Occident a fait un cadeau monumental aux chinois en les acceptant dans l’OMC. Mais la Chine ne joue pas les règles du jeu.
Soutenez la Chine , la Russie, la Corée du Nord et les autres dictatures si vous le souhaitez. On en reparle dans 10 ans quand l’Occident sera soumis à ces nouveaux maîtres du monde. Le Chaos et la misère régneront en Europe .
(0) 
Alter Écho & Ego machin
2022-08-09 10:09:33
Vivement que pour revenir à ... leurs moutons, qu'il se passe quelque chose en Catalogne! Ou en Écosse, ou encore en Euzkadi, ou en Alsace …(;0))))
(0) 
KLG
2022-08-09 10:11:58
@ Penn Kaled "KLG vous auriez pu ajouter vive Mao et Staline ,voilà ou mène l'aveuglement idéologique le déni des réalités ."
Quel est le rapport avec mon message ? Et avec la réalité ? Les nationalistes chinois (Republic Of China) qui ont déplacés leur gouvernement à Formose-Taiwan (et ont gardé le drapeau) revendiquent un territoire empiétant sur les actuelles Mongolie, Inde, Russie, Agfhanistan, Pakistan, Japon, Myanmar. Vous en pensez quoi ?
Bien sûr je ne parle pas des tibétains et des ouighours. Ces deux minorités (qui ne pèsent strictement rien numériquement) auraient été assimilées depuis des lustres dans une Chine nationaliste-capitaliste. Cela ne fait aucun doute. D'ailleurs que sont devenues les peuples autochtone de Formose ?? Ils ont complètement disparu depuis la création de cette Republic of China. La "Republic of China" c'est 99 % de Hans aujourd'hui.
@ Thomas "Que la chine fait la même chose un peu partout avec des concessions allant de 20 à 99 ans. "
Votre propos sont totalement fallacieux.
Hong-Kong par exemple a été colonisée par les britanniques, qui administraient et imposaient leurs lois, en agrandissant leur territoire au moyen de guerres contre les chinois.
Que je sache les chinois n'ont annexé aucun territoire en Europe ou en Amérique. Voilà une remarque absolument révisionniste de votre part.
Quant au Tibet, le peuple tibétain est reconnu très clairement dans la constitution chinoise, le tibétain est enseigné, et était même comme langue principale pendant très longtemps. Il y a eu des restrictions de l'enseignement du tibétain depuis 4-5 ans, principalement dans les régions voisines de la région autonome du Tibet où vivent d'importantes minorités tibétaines. Mais n'allez pas faire croire que l'interdiction du tibétain est une politique ancestrale de la Chine ou même de la Chine communiste.
Beaucoup confondent la question de la Démocratie et celui des minorités nationales. Vous reprochez ce que font les chinois depuis quelques années (une Chine qui s'éloigne d'ailleurs de plus en plus d'un système communiste), alors que tout le monde trouve finalement normal le travail de nettoyage systématique opéré par les anglo-saxons notamment en Amérique il y a 150-200 ans. C'est quand même surréaliste ! La Chine existe pourtant depuis des millénaires et l'emprise du Tibet par la Chine ne date pas d'hier. Le droit des peuples chez certains est à géométrie très variable.
Quelles sont les minorités nationales reconnues aux USA ? La couleur de peau, les orientations sexuelles ? Le droit d'être Mormon ou évangéliste ? Elle est où la diversité culturelle ?
"L’Occident a fait un cadeau monumental aux chinois en les acceptant dans l’OMC. Mais la Chine ne joue pas les règles du jeu."
Un organisme mondial a vocation a être mondial, pas un joujou aux mains des "occidentaux". Quand je lis les derniers commentaires on sait de quel côté vous auriez été dans les années 50-60 au moment des guerres d'indépendance ou de la Guerre d'Algérie...vous ne raisonnez pas droit des peuples, mais uniquement une emprise de l'occident dans le monde. Je ne crois pas aux "fleurs" qui seraient faites à la Chine. N'oubliez pas que l'essentiel de la dette américaine est détenue par la Chine.
Des minorités il y en a des centaines en Amérique, de l'Alaska à la Patagonie. Mais vous nous parlez de l'installation des fonctionnaires chinois au Tibet ou de la "réeducation" des musulmans ouighours. Allez savoir pourquoi !
Ou du "peuple" taiwanais opprimé...vous remarquerez pourtant que les chinois sont patients sur cette question alors que ce territoire leur appartient de plein en droit en fait.
@ Kerbarh "Soutenez la Chine , la Russie, la Corée du Nord et les autres dictatures si vous le souhaitez. On en reparle dans 10 ans quand l’Occident sera soumis à ces nouveaux maîtres du monde. Le Chaos et la misère régneront en Europe ."
Mon pays ne s'appelle pas l'Occident. Je ne souhaite pas vivre sous la loi chinoise. Vous avez commencé vos interventions ici même sur ce dialogue en assimilant l'Inde à la Chine et la Chine et à la Russie. Ce qui m'a fait réagir. Vous êtes dans une croisade occidentale, CQFD.
Comment peut-on assimiler l'Inde à la Chine et la Chine - très soucieuse de ne pas intervenir directement et militairement- à la Russie qui envahit actuellement un Etat souverain avec des méthodes barbares ??
(0) 
Kerbarh
2022-08-09 12:14:01
@KLG
Vous en rajoutez…
Votre haine anti occidentale ( anti américaine)vous aveugle.
l'Occident reste une destination idéale pour s’installer pour des millions de personnes : africains, latinos,…
Avez vous vu des africains s’installer en Inde ou en Chine ou en Asie ?
Pourquoi les sans papiers de Calais veulent t’ils aller en Grande Bretagne ? Parce que la bas ils peuvent travailler facilement et que les gens sont moins racistes qu’en France. Ils sont libres ; on ne les emmerdent pas parce que les femmes portent un Burkini.
N’oubliez pas qu’il n’y a pas que l’Occident qui a été impérialiste : l’empire Ottoman ( avec les génocides arméniens et assyriens),l’Arabie ,le Japon, les Aztèques,…
Mieux ne vaut pas être musulman en in Inde actuellement.
Le problème de la France et de l’Europe c’est que beaucoup de nos dirigeants pensent comme vous et nous envoient dans le mur : ils ouvrent les frontières et aides financièrement les entreprises Chinoises et et en même temps rackettent les petits entrepreneurs locaux, …
(1) 
Thomas
2022-08-10 02:56:21
@KLG
Seul Hong-Kong et macao furent des colonies le reste c'est des concessions.
Et pour les concessions chinoises, par exemple
Hambantota 99 ans
Berbera 30 ans
Lekki 45 ans
Zeebrugge 50 ans
et la liste longue, la pieuvre chinoise étend ses tentacules pour preparer son empire en livrant des guerres comme elle l'a faite au tibet. (traité inégal de soi disante libération)
"Mais n'allez pas faire croire que l'interdiction du tibétain est une politique ancestrale de la Chine ou même de la Chine communiste."
Effectivement, la musique colonisatrice est bien connu. Au début, ca se passe correctement puis c'est interdit puis c'est reprimé.
"et l'emprise du Tibet par la Chine ne date pas d'hier." Oui la chine essaye tant bien que mal de faire croire que le tibet n'est pas un pays libre sous occupation avec des traités de "libération" par exemple.
" on sait de quel côté vous auriez été dans les années 50-60 au moment des guerres d'indépendance ou de la Guerre d'Algérie"
En tout cas, on est sûr de quel côté se serait trouver la chine face à un département/territoire séparatiste. Taiwan oups pardon l'algérie aurait surement réintégré le giron de la mère patrie de gré ou de force.
(1) 
Anne Merrien
2022-08-11 14:46:50
Mon premier commentaire pourrait laisser penser que la restriction de l'autonomie financière des régions s'est arrêtée sous Macron. Il n'est est rien. Avec les mal nommés "contrats" de Cahors, en 2021, on bascule d'un pilotage des ressources régionales par la baisse de la Dotation globale de Fonctionnement, vers un pilotage par les dépenses dont il faut maîtriser l'évolution.
(0) 
Pcosquer
2022-08-22 00:21:15
Bon, le constat est là et effectivement le président de région n'est pas l'homme de la situation... Il y aurra toujours quelques chose qui empêchera de concrétiser le projet assemblée de Bretagne.
Dans quelle mesure ne peut on pas faire en sorte que ce projet soit porter par la société civile. Je ne vois pas pourquoi on devrait attendre l'aval des politiques en place si ils ne s'intéressent pas à notre avenir ni à l'avenir de la Bretagne.
Qu'est-ce qui empêche de travailler à ce projet et d'en faire justement une posture sociétale Bretonne incontournable... Il se trouvera bien quelques politiques pour se joindre à ce projet... Peut-être qu'à l'occasion de la manif de Bretagne réunie, cette assemblée de Bretagne ( 7 ans déjà) pourrait être mise en perspective... avec peut-être la programmation de la technique" des états généraux de Bretagne" utilisée par les Bonnets rouges. Bref de quoi faire rêver les Bretons et proposer enfin un projet politique d'intérêt général et potentiellement rassembleur.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.