Autonomie : des élus bretons vont en discuter à Paris
Dépêche de La rédaction

Publié le 15/12/22 6:15 -- mis à jour le 15/12/22 08:55

En avril dernier, la quasi totalité des élus régionaux, sauf les RN, avaient voté un voeu pour l'autonomie de la région Bretagne présenté par Aziliz Gouez du groupe Breizh a-gleiz. Le Président de la région Loïg Chesnais-Girard avait alors écrit une lettre au Sénat demandant une entrevue.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Une délégation d'élus du Conseil régional s'est rendue hier au Sénat pour discuter. Selon le quotidien Le Télégramme, l'équipe comprenait Loïg Chesnais-Girard (Social-Démocrate de Bretagne), Michaël Quernez (premier vice-président), Aziliz Gouez (Breizh a-gleiz), Katja Krüger (Communistes et progressistes), Paul Molac (Autonomie et régionalisme), Benjamin Flohic (Bretagne ma vie) , Tristan Brehier (Nous la Bretagne), et Christine Prigent (Les Écologistes).

Ils ont été reçus par trois sénateurs de la commission décentralisation dont sa présidente, la sénatrice d'Ille-et-Vilaine, Françoise Gatel


7  0  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 9 commentaires
  Rafig du 44
  le Jeudi 15 décembre 2022 12:55
Ha c'est bien ... en nous les bretons du 44 ?
Y-a-t-il dans élus du 44 dans cette délégation ?
Pas d'autonomie bretonne sans le bassin économique et industriel de Loire-Atlantique.
à suivre
(0) 
De hepmouezh à Rafig du 44
 le Vendredi 16 décembre 2022 18:13
Aziliz Gouez représente un peu cela, étant élue à Nantes et en région Bretagne.
(0) 
  Penn Kaled
  le Jeudi 15 décembre 2022 13:52
Autonomie tout dépend ce que l'on entend par autonomie ,je crains un marché de dupes ,c'est à dire que l'état français lâche aux collectivités territoriales des compétences dont il est bien content de s'en débarrasser , en un mot ce sont des cadeaux empoisonnés ,ce qui lui épargnera les futures rébellions de style gilets jaunes qui s'en prendront à l'institution régionales Si la Bretagne réunifiée doit prendre son destin en main ,la priorité est l'autonomie économique qu'elle récupère l'ensemble de la fiscalité et reverse sa juste part à l'état français pour ce qui concerne les domaines régalien .L'économie c'est le nerf de la guerre .
(1) 
De hepmouezh à Penn Kaled
 le Vendredi 16 décembre 2022 18:15
Exactement et c'est d'ailleurs l'énorme différence entre la déconcentration à la française et la décentralisation. L'autonomie passe par le contrôle de ses finances.
(2) 
  René Nattais
  le Vendredi 16 décembre 2022 12:05
Une semaine, c'est une commission pour la "réunification", une autre un voeu sur les langues de Bretagne, une troisième, l'autonomie exigée cela va sans dire par des élus verts-pastèques et communistes à la sous-commission du sénat aux collectivités locales.
La 4ème semaine, démenti catégorique de Loic de tout sécessionnisme après un repas de famille avec belle maman Apperé et Papy Jean-Yves
Cinquième semaine, après une manifestation de 5 personnes à Nantes, création d'une nouvelle commission pour la "réunification" avec feuille de route pour des actions touristiques à l'horizon 2050 etc etc
(0) 
  Kreizh Breizh
  le Vendredi 16 décembre 2022 12:44
Je regarde un peu les "débats" à Paris actuellement sur la multiplication exponentielle des éoliennes dans la ruralité et ce style de communication ou de programme électoral ou des élus communistes, Verts, socialistes, macroniens vont au Sénat pour demander plus de décentralisation.
Je m'interroge vraiment car les mêmes élus prônent d'un côté l'absence complète de toute démocratie locale, tout référendum local, tout droit de véto des élus locaux, pour des installations en série de plus de 200 mètres de hau, qui font fuir les oiseaux (marins ou non), les familles, les investisseurs (autres que les groupes éoliens massivement subventionnés et sociétés polluantes qui ont besoin de foncier à pas cher). Ils sont également contre tout rabais du prix de l'énergie pour les communes qui abritent ces éoliennes au nom d'un prix unique, universel, commun.
De l'autre, ils demandent soi-disant une "autonomie" et plus de droits démocratiques pour les citoyens.
De qui se moque t-on ?
Des gens dont toute la matrice, le logiciel de pensée va intrinsèquement à 180 °, à l'opposé, de toute notion de liberté, de particularité, de démocratie et d'autonomie et qui agitent cet idéal actuellement. C'est incroyable non ?
(0) 
  Rafig
  le Vendredi 16 décembre 2022 13:44
C'est comme pour l'écologie, on remet à plus tard les bonnes actions pour le climat et la bio-diversité.
Maintenant l'humanité entière est dans le précipice du suicide collectif.
Pour ma part j'ai agit à mon niveau pour appliquer les principes de vie saine et écologique
mais pour mon identité bretonne, c'est Paris qui décide de ma vie !
Vive la République.
(0) 
  Pcosquer
  le Vendredi 16 décembre 2022 22:40
ET peut-on savoir ce que nos élus ont demandé exactement? Cette affaire est d'abord celle des Bretons. Alors je serais bien intéressé de connaître leur niveau d'engagement réel pour la Bretagne. Au-delà du discours, qu'en est-il exactement?
(0) 
  Jiler
  le Dimanche 18 décembre 2022 22:06
Chers élus,
Ne lâchez rien, soyez agressifs dans vos revendications : à cette seule condition vous serez respectés. Si vous vous montrez conciliants vous serez méprisés. Ceci est une constatation de 50 ans de militantisme !
Vous serez jugés au résultat : attention à la langue de bois, à l'enfumage, aux promesses qui ne seront pas tenues.
Sinon le mot d'ordre sera le même qu'avant la déroute récente du PS; Et ce mot d'ordre était : "disparition totale du PS !"
Nous comptons sur vous, sinon.....
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.