Arrietty : Le petit monde des chapardeurs et celui de Cécile Corbel
Musique de Philippe Argouarch

Publié le 10/01/11 1:35 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les Japonais ont le talent de prendre le meilleur d'un autre pays et de le faire aboutir en art. Ils l'ont fait avec le thé chinois devenu une quasi cérémonie au Japon ou avec le boudhisme indien en le faisant évoluer vers le Zen. Cécile Corbel, en composant la musique du film Arrietty, le petit monde des charpardeurs a introduit la harpe celtique au Japon et nous sommes confiant qu'ils en feront un art sublime.

Les 23 morceaux de la bande sonore, principalement instrumentaux, sont à la hauteur du talent de la musicienne bretonne et de Simon Caby, son musicien et arrangeur. Aérien, avec des accents classiques, celtiques et des touches orientales, l'album est très beau. Écouter la chanson "The Arrietty song" que des millions, voire des dizaines de millions de japonais, connaissent et fredonnent, est émouvant et a de quoi rendre les Bretons particulièrement fiers de leur petite fée à eux : Cécile Corbel.

Le film Arrietty ( 借りぐらしのアリエッティ) des studios Ghilbi (un Walt Disney japonais) avec un scénario du maître du manga Miyazaki sort en France mercredi comme d'ailleurs le CD de la musique. C'est une histoire de lutins qui chapardent les humains. Il y naît une histoire d'amour inter-monde. Basé sur un des livres de l'écrivain britannique Mary Norton, née Pearson (1903-1992), le film est un dessin animé de qualité.

L'interpénétration du monde invisible et du réel, les rencontres de lutins, de korrigans ou de fées, ou simplement de l'âme des défunts les premiers jours de novembre, ne sont pas l'exclusivité des anciens Celtes. Beaucoup de traditions et de mythologies en sont remplies. Le thème est universel comme celui de l'amour impossible. Les studios Ghilbi l'ont bien compris.

Avec dix millions de spectateurs au Japon, le film a été le succès populaire de l'été. Cécile Corbel a composé et joue toute la musique du film et le single Arriety Song, vendu à 200.000 exemplaires, a conquis le cœur du public japonais. Cécile Corbel a déjà conquis le coeur des Bretons, le film et sa musique suivront sans aucun doute.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2214 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.