Arrestation du Dr CK Raut à Janakpur, Népal, le 7 décembre 2017

Arrestation du Dr CK Raut à Janakpur, Népal, le 7 décembre 2017
Dr CK Raut, lors d'une ancienne arrestation. Peuple Madhesh.
Arrestation du Dr CK Raut à Janakpur, Népal, le 7 décembre 2017
Dr CK Raut, lors d'une ancienne arrestation, Peuple Madhesh.

Arrestation du Dr CK Raut à Janakpur, le 7 décembre 2017.

Docteur Ck Raut, Peuple Madhesh. 43 43777_1.jpg Docteur Ck Raut, Peuple Madhesh.

Le 7 décembre 2017, le Dr CK Raut vient d’être arrêté à Janakpur.

Le Dr CK Raut vient juste d’être coopté à l’UNPO comme représentant du Peuple Madhesh.

Sa biographie : (voir le site)

L’article transmit par l’UNPO : (voir le site)

Le 7 décembre 2017, Communiqué de presse :

La police du Népal a arrêté aujourd'hui le Dr. C. K. Raut, Coordinateur de l'Alliance pour l'Indépendance du Madhesh (AIM) à son domicile de Janakpur, en entrant dans la résidence en brisant le cadenas à la porte d'entrée principale à 9h30 ce matin, décembre 7, 2017. Le personnel de la police, habillé en civil, est entré par effraction dans la résidence avec des chiens renifleurs, sans aucun mandat de perquisition ou d'arrestation, a confisqué l'ordinateur personnel du Dr Raut, disque dur, mobile et a agressé son assistant Satya Narayan Khang et confisqué son mobile aussi.

Le Dr Raut avait récemment demandé à ses partisans, dans une allocution sur les réseaux sociaux, d'opter pour le vote « sans vote » dans le cadre d'un sondage mené aujourd'hui au Népal. AIM (Alliance for Independent Madhesh) condamne fermement cette arrestation illégale et arbitraire du Dr Raut, et la confiscation de ses effets personnels et considère cela comme une atteinte à ses droits fondamentaux.

Le Népal organise les élections de la Chambre des représentants et des assemblées provinciales les 26 novembre et Décembre 2017 en deux phases, après la promulgation de sa nouvelle constitution en 2015, que la majorité du peuple Madheshi a rejetée. Près de 272 000 agents de sécurité ont été mobilisés pour mener les élections, et ils ont ciblé et attaqué le «non vote» (NOTA) aussi.

En l'absence de l'option du «droit de rejet»(1) lors des élections en cours, malgré les dispositions antérieures de la Cour suprême (2), Alliance for Independent Madhesh (AIM) cherche délibérément des «votes invalides», en signe de rejet de la politique discriminatoire du Népal, et de la Constitution et domination coloniale à Madhesh / Terai. Il a été demandé aux gens de marquer en dehors de la boîte sur les bulletins de vote. Mais le Le gouvernement du Népal a non seulement interdit cette campagne, mais lors des élections locales de septembre 2017, la police a arrêté le Porte-parole (4) ainsi que des dizaines de partisans de l'AIM, et menacé et torturé des milliers d'autres. (5).

Nous insistons fortement pour que le Dr Raut soit libéré immédiatement et sans conditions. Jusque-là, nous appelons les organes des droits de l'homme, les sociétés civiles et les communautés internationales pour assurer sa sécurité physique en détention et garantir qu'il ne soit pas soumis à la torture ou à d'autres mauvais traitements. En outre, nous demandons également à tous les organes compétents de veiller à ce que les élections soient conduites d’une manière libre et équitable, suivant les normes et procédures internationalement acceptées.

Kailash Mahato, sous-coordonnateur

Alliance pour Madhesh indépendant

Téléphone: 9811568678

Email: ourmadhesh @ gmail.com, URL: madhesh.com

________________________________________________________

1 «Droit de rejet» supprimé du projet de loi électorale «, Republica, 28 janvier 2017. (voir le site)

2 «Le tribunal népalais donne aux électeurs le droit de rejeter des candidats», Business Standard, 6 janvier 2014.

(voir le site)

3 »Un militant de Madhesi veut un vote« invalide »avant les élections locales au Népal«, Indian Express, 15 juin 2017. (voir le site)

4 »Porte-parole de l'AIM arrêté (népalais)«, Nagarik Daily, 17 juin 2017. (voir le site)

5 »4 cadres du CPN et CK Raut arrêtés pour une campagne anti-électorale à Jhapa," Nepal Monitor, 17 juin 2017.

(voir le site)

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

KAD

KAD, Kelc'h an Dael, (Cercle du Parlement), est une association bretonne ouverte à tous les patriotes et démocrates bretons de gauche(s) comme de droite(s), qui acceptent que toute divergence d'opinion interne soit réglée par le vote souverain, dans le but d’œ'oeuvrer ensemble, en toute fraternité et convivialité, pour la création ou le réveil d'un Parlement de Bretagne. KAD n'est pas un parti breton de plus, mais un lieu de rencontre et de coordination de tous les bretons et partis bretons désireux de faire l’UNION ! KAD ne prétend pas être le Parlement de Bretagne, mais l'association logistique qui va, avec l'aide de toutes les bonnes volontés, mettre en place les conditions électives et démocratiques pour créer ce Parlement de Bretagne. Site: http://www.parlementdebretagne.org/ Contact: kadbreizh@gmail.com

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 4 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat