Arménie et Kurdistan invités à Taol Kurun

En 1918, le Kurdistan était divisé et réparti dans quatre autre pays. La Turquie perpétrait le génocide arménien en 1915, avec 1,5 million d'Arméniens tués et disparus.

Mardi 17 janvier à 20 h 30, les associations Chlorofilm et Féa accueilleront le réalisateur Mikael Baudu avec son film "Kurdistan, rêver au printemps" et les deux photographes qu'il a suivis dans son périple à travers le Kurdistan.

Invité par les AKB (Amitiés Kurdes de Bretagne), il a filmé la réalité de la vie des Kurdes, dans des quartiers excentrés, dans des immenses camps de réfugiés, mais il a aussi rencontré des jeunes combattantes kurdes, et des universitaires qui appellent à une transformation en profondeur de la société kurde, à un "printemps kurde"...

En première partie, un film d'animation primé plusieurs fois, réalisé par la jeune Ornella Macchia d'origine italienne et arménienne, raconte l'histoire d'un homme qui, au marché couvert d'Averan, invite le passant dans son arrière boutique pour partager ses fruits et son histoire qui est aussi celle du génocide arménien...

Voir aussi : Triple assassinat au 147, rue La Fayette par Amitiés kurdes de Bretagne
Voir aussi : Référendum en Turquie : la victoire étriquée du « Evet » révèle la fragilité du pouvoir par Amitiés kurdes de Bretagne
Voir aussi : Fête du Newroz à Rennes, en soutien à la lutte du peuple kurde par Amitiés kurdes de Bretagne

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Kerne Multimédia

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 6 multiplié par 2 ?

Publicités et partenariat