Archive de la semaine : Sécurité en France cherchez l'erreur

-- Politique --

Dépêche
Par La Rédaction

Publié le 16/11/15 17:13 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans cet article, nous dénoncions, le 9 janvier, suite aux attentats de Charlie Hebdo, les lacunes et légèretés qui ont conduit à l'assassinat de nos confrères journalistes de Charlie Hebdo.

Nous demandions en particulier des mesures sur la citoyenneté et la double nationalité de Français ayant été combattre en Syrie avec DAESH ou Al Qaeda, une législation que le président a annoncé vouloir modifier seulement aujourd'hui lors de son discours au Parlement.

Le caractère amateur du ministre de l'intérieur qui passait alors des journées entières à la Chambre des députés pour faire passer la loi sur la réforme territoriale au lieu de faire son boulot de policier en chef montrait bien qu'il n'avait absolument pas compris les dangers qui menaçaient les citoyens de ce pays.

(voir le site)

Voir aussi :
mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Konan Lasceau
Mardi 17 novembre 2015

L'affaire Charlie Hebdo est un sacré mic-mac, d'ailleurs avec beaucoup de zones d'ombres !

1/la compagne officielle de charb n'a pas été entendue par la justice (celle qui est reconnue par les assurances)

2/le suicide du commissaire Helric Fredou, chargé de l'enquête avec black-out des médias français (mais pas des médias étrangers)

3/La connexion avec l'affaire du magasin casher, et l'achat d'armes par coulibaly auprès du légionnaire français Claude Hermant (et 2 SMS envoyés par la gendarmerie)

4/le départ du Dr Pelloux, coïncidant avec le refus d'ouvrir le dossier secret défense demandé par le juge.

5/ bientôt un livre qui sortira, écrit par la femme de wolinski, maryse qui se pose des questions.

il y a aussi beaucoup d'autres zones d'ombres, à chacun de se renseigner plutôt que de subir la version officielle ...

(voir le site)

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.