Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- appel -
Appel d'un ancien prisonnier politique breton

APPEL D'UN ANCIEN PRISONNIER POLITIQUE BRETON : Les finances de Skoazell Vreizh dans le rouge http://www.skoazell-vreizh.org/galleg/appel_finances.htm J'envoie ce texte à titre personnel, en tant que personne ayant eu besoin d'aide morale mais aussi financière à un moment de ma vie où moi et ma famille en avions besoin mais je vous envoie aussi ce texte

Philippe Argouarch pour Skoazell Vreizh le 14/06/05 13:45

APPEL D'UN ANCIEN PRISONNIER POLITIQUE BRETON : Les finances de Skoazell Vreizh dans le rouge (voir le site)

J'envoie ce texte à titre personnel, en tant que personne ayant eu besoin d'aide morale mais aussi financière à un moment de ma vie où moi et ma famille en avions besoin mais je vous envoie aussi ce texte en tant que membre du Conseil d'Administration de Skoazell Vreizh.

Ce n'est un secret pour personne : les comptes de Skoazell Vreizh sont dans le rouge. L'association éprouve d'énormes difficultés à régler les honoraires des avocats défendant les bretons actuellement jugés devant la Cour d'assises spéciale de Paris mais voilà, les finances de Skoazell sont si catastrophiques qu'elle est également dans l'impossibilité d'aider les inculpés bretons contraints et forcés de vivre à Paris pour ce mois de juin.

Si Skoazell n'a jamais failli à son devoir qu'est de venir en aide aux bretons subissant un acharnement sans limite de la part de l'état français, cette fierté qui est la notre : la SOLIDARITE, pourrait être mis en cause si chacun ne fait pas en sorte AUJOURD'HUI que cette loi de la solidarité reste une vérité en Bretagne.

Skoazell Vreizh ne fait pas de politique, nous ne sommes pas ici pour juger ou prendre parti de telle manière de faire ou de voir (sauf évidemment celle d'exclure toute idée de xénophobie), l'état français s'en charge et avec zèle. Nous souhaitons, comme tout à chacun, que les bretons actuellement mis en cause puissent rester dignes et être défendus équitablement.

Si moi et ma famille pouvons aujourd'hui vivre, tout simplement vivre, c'est parce qu'à un moment de notre vie nous avons pu nous appuyer sur cette solidarité. Nous le savons tous, sans elle, sans cette solidarité, la Bretagne ne pourra se faire.

13/06/05 - Jerom BOUTHIER

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1481 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?