Appel aux maires de Bretagne

-- Société --

Communiqué de presse de Parlement de Bretagne - Dael Breizh
Porte-parole: Dael Breizh

Publié le 18/01/21 12:17 -- mis à jour le 18/01/21 17:06
51525_1.jpg

n°C2-16 du 16 janv. 2021, « Appel aux Maires de Bretagne »

Considérant la gestion de crise sanitaire par le gouvernement français ;

Considérant ses choix de confinement pour endiguer la propagation de la pandémie ;

Considérant l'incohérence patente à ne tester qu'une partie de la population sans garantir l'isolement des personnes déclarées positives au virus ;

Considérant sa politique de vaccination contre le virus cov-sars-19 ;

Considérant les prérogatives des maires quant à la protection de leurs administrés ;

Déclarons :

Dès lors qu'un danger sanitaire lié à un virus transmissible guette toute la population, la première des urgences consiste à procéder à l'isolement des personnes infectées et d'en assurer le contrôle de leur confinement ;

De la nécessité à isoler les personnes porteuses de virus ou infectées, il ne peut y avoir de confinement efficace si le confinement des personnes malades ou porteuses ne garantie pas un réel isolement du reste de la population ;

Du confinement général, il ne peut y avoir de résultats probants si les porteurs de virus restent libres dans leur déplacement ;

De ces couvre-feux imposés qui ont pour effet de concentrer la population active en des lieux de ravitaillement à un moment où l’objectif est d’éviter que des regroupements se fassent, nous nous interrogeons ;

Dès lors que sont identifiés et placées en réel confinement les personnes malades ou porteuses, il est vital d'enquêter sur tous les éventuels cas dits « contact » dans les cinq jours qui précèdent la détection au virus afin que ceux-ci soient avertis et testés à leur tour ;

Dès lors qu'est identifiée une population fragile, en l'espèce, les personnes les plus âgées et celles ayant des co-morbidités, alors celles-ci doivent être prioritaires quant à la prévention et les soins prodigués ;

Dès lors que vivent déjà dans des établissements spécialisés des personnes fragiles, la première des préventions est d'isoler lesdits établissements (de type Ehpad) ;

Dès lors que l'Etat dispose de vaccins, à défaut de pouvoir procéder en temps réel à la vaccination de toute la population et donc d'être dans l'obligation de choisir ceux qui sont prioritaires, celui-ci serait bien inspiré de vacciner en premier chef, l'ensemble des personnes dites fragiles qui ne sont pas placées en Ehpad ;

Considérons comme prioritaires pour la vaccination, toutes personnes atteintes de co-morbidité(s) encourant des complications respiratoires si elles sont infectées par un virus de type Covid ;

Considérons comme prioritaires pour la vaccination toutes personnes appartenant au milieu médical, hospitalier comme libéral ;

Des tergiversations gouvernementales constituant du temps perdu pendant que des vies auraient pu être sauvées ;

De ces dépenses inutiles que constituent les tests non-suivis de confinement contrôlé ou encore la centaine de pages dactylographiées adressées aux Ehpad et centres hospitaliers indiquant à des érudits le modus operandi pour faire une piqûre ;

De cette logistique qui n’est pas à la hauteur de l’urgence sanitaire du moment, un comble pour le pays de Pasteur, logistique dont le Premier Ministre français rappela le 15 décembre dernier que l’Etat en assurait l’organisation et qu’il se tenait prêt à couvrir les vaccinations nécessaires dans les 24 heures,

De ce gouvernement qui se permet de décréter que certaines activités sont non-essentielles pour la France et de déconsidérer la culture, nous affirmons que la population aurait été bien mieux protégée s’il n’y avait pas eu de gouvernement ; sans nul doute, que les Maires de nos communes auraient pris en charge les mesures nécessaires dès le départ… Encore un échec de la politique jacobine qui nous amène au constat suivant : en matière de protection civile, le gouvernement français démontre qu’il n’est pas essentiel à notre population, il constituerait même une entrave à notre sécurité sanitaire.

De nos vies qui dépendent des actes et du bon vouloir des dirigeants français, élus ou haut-fonctionnaires d’Etat, il n’est pas acceptable que les décisions soient conditionnées par un principe de précaution amalgamé avec un désengagement des responsabilités des décisionnaires ;

Nul n’étant pas mieux servi que par soi-même, la logique induit que meilleure est la réactivité et plus adéquates sont les mesures prises dès lors que les décisions émanent d’une autorité locale.

Par conséquent, nous Invitons 

Tous les Maires de Bretagne à user de leurs prérogatives de Maire et de leurs devoirs relatifs à la protection de leurs administrés pour procéder par Arrêté à l'ouverture d'unités de vaccination, depuis un centre médical ou d'une officine pharmaceutique.

Tous les Maires de Bretagne à procéder, sans attendre et en toute indépendance les uns des autres, ou par regroupements en temps quasi réel, aux commandes de doses vaccinales nécessaires à l'intégralité de sa population, et de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour prioriser la vaccination du personnel soignant et des personnes fragiles non-placées dans les maisons de retraite.

Tous les maires de Bretagne et élus bretons à permettre l’ouverture des C.H.R et des centres culturels dès lors qu’ils sont en mesure d’appliquer les mesures de sécurité sanitaire élémentaires ;

De cet Exécutif qui peine à nous expliquer pas pourquoi il est cohérent d’aller dans un supermarché sans jauge réelle de fréquentation pendant qu’il est interdit d’accepter l’ouverture de lieux culturels même avec une jauge drastique ;

De cet Exécutif qui continue d’interdire l’ouverture des C.H.R alors que les restaurants d’entreprises sont ouverts, et qui n’avoue pas aux français que les aides accordées pour leur fermeture constituent une charge qu’il leur faudra rembourser ;

De cet Exécutif s'empêtrant dans un système technocratique sclérosant, aux nombreux services ministériels1 diluant les responsabilités et ralentissant l'application des décisions, quand elles sont prises, rappelons que ce temps perdu est de l'argent du contribuable qui n'aura pas permis de sauver des vies ;

De cet Exécutif qui prend conseils auprès des Directeurs des ARS mais aussi d’agences de conseils externes (dont l’américain McKinsey), en dit long sur la capacité de la France à être réactive ; asseoir sa campagne de vaccination en fonction de conseils étrangers nous interroge, surtout que chaque hiver, la France a déjà prouvé qu’elle était en capacité de vacciner massivement (vaccins anti-grippaux) ;

De cet Exécutif qui nous ridiculise auprès de la scène internationale quant à la gestion de crise sanitaire, il est temps que tous, qui aimons notre pays la Bretagne, notre culture et notre identité, prenions notre destin en main et exigions, au nom de la démocratie, le retour en notre pays, de la prise des décisions pour TOUS les domaines qui nous concernent.

Notre Salut ne peut dépendre plus longtemps d'un Exécutif entouré d'une kyriade de fonctionnaires et d'autorités que le Peuple n'a pas élu et qui vivent des fruits de notre labeur.

Pour la Démocratie et Pour nos enfants, Breton, réveille-toi !

« Unanet Evit Breizh »

(Unis Pour la Bretagne)

-----------------------

Services Ministériels de la Santé: s'ajoutent aux Haut Conseil de la Santé, Haute Autorité de Santé, et à l'Agence européenne du médicament :

1- (Direction Générale de la Santé); (Direction Générale de l'Offre de Soins); (Direction Générale de la Cohésion Sociale); (Direction de la Sécurité Sociale); (Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés).

2- Conseil scientifique (Prés. M. Delfraissy) ; Comité Analyse Recherche et Expertise (Prés. D CARE : Mme Barré Sinoussi) ; Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale (Prés. M. Fisher) ; Comité scientifique sur les vaccins (Prés. Mme Kleny) ; Force Vaccins (Pilote : M. Viossat)

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parlement de Bretagne est une initiative citoyenne de Bretons qui ont décidé de ne pas attendre la réunification et l'indépendance de la Bretagne pour constituer un corps législatif breton sur toute la Bretagne historique et sa diaspora, capable un jour de passer des lois, de formuler une constitution et des résolutions concrètes face aux problèmes bretons. Ce parlement n'a pour le moment aucune base institutionnelle, ni aucun pouvoir de légiférer. Il peut voter des lois mais il n'existe pas encore d'éxécutif pour les promulguer. Les premières élections furent organisées en décembre 2016 par l'association KAD,Kelc'h An Dael ( (voir le site) ). Cette structure siège tous les mois depuis janvier 2017, à raison d'une séance parlementaire mensuelle et nomade. L
Vos 8 commentaires
Rafig
Lundi 18 janvier 2021

Très bonne initiative !
Si vous avez vu les infos d'Arte de dimanche, il se trouve que des villes des "anciens pays communistes"* de l'est de l'Europe se sont groupées en "villes libres" pour récupérer les fonds européennes sans passé par leurs gouvernements corrompus et autoritaires.
Dès 4 villes d'origines (les 4 capitales de ces états Pologne, Hongrie, Rep tèchque, Slovaquie.) sont rejointent pas 240 villes !
Pour la Bretafgne, il serait bon d'en faire autant pour contourner notre Etat autoritaire de moins en moins démocratique. Des villes de Bretagne libres de s'unirent sur les 5 départements dès maintenant sans attendre un éventuel référendum (qui sera perdu d'avance) et qui n'est pas notre solution. Il faut rendre cette séparation administrative caduque par le seule regroupement de nos villes et territoires.
Allez y nos élus !
*

Emilie Le Berre
Mardi 19 janvier 2021

Rafig,
Très intéressant l'initiative de ces villes. Malheureusement la majorité des élus en Bretagne sont des larbins et sont contre la population bretonne. Leur ambition est de se faire bien voir par Paris, alors faire preuve d'initiative libératrice ne fait pas partie de leur programme.

Emilie Le Berre
Mardi 19 janvier 2021

Rafig,
Très intéressant l'initiative de ces villes. Malheureusement la majorité des élus en Bretagne sont des larbins et sont contre la population bretonne. Leur ambition est de se faire bien voir par Paris, alors faire preuve d'initiative libératrice ne fait pas partie de leur programme.

Guichoux Marie
Mardi 19 janvier 2021

Bien évidemment qu’il faut décentraliser tout ça et mettre à contribution aussi les médecins bretons qui n’apparaissent jamais dans les médias à croire qu’ils sont à la pêche depuis 1an...d’autant plus que l’état ne fonctionne qu’à coups de sondages, de consulting au lieu de faire pratique efficace et intelligent
Mais c’est vrai les bretons de Paris proches du pouvoir sont des lèche-bottes

Rafig
Mardi 19 janvier 2021

Suite ... et apparemment l'Union Européenne ne défendra pas une telle initiative en Europe de l'Ouest "qui sont de vieilles démocraties", comme l'EU bloque aussi le soutient aux minorités.

Yann clequin
Mardi 19 janvier 2021

Évidemment tout cela a du sens
Merci à vous grand frère
Évidemment je partage la prise de conscience et le libre arbitre
Mais autant je cautionne la libération du peuple breton
Autant j'ai la même conviction pour L ENSEMBLE DE L HUMANITÉ
PAS DE REPLIS SUR SOI MÊME
PAIX AMOUR ET LUMIÈRE SUR VOUS TOUS
ET A MES FRÈRES ET SOEURS DU MONDE ENTIER ????

Rafig
Vendredi 22 janvier 2021

suite 2 :
Écoutez le potcast de France culture Guillaume Erner de 7h15 :
"Faut-il rattacher le 44 à la Bretagne" ...
L'on écoute la mauvaise fois de l'intervenant qui est heureusement bien contré par le journaliste : G. E.

Alain le Bris
Lundi 22 février 2021

A l'heure où il manque toujours de teste . A quoi sert il de tester des gens non symptomagique.

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.