Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
ANVVEN répond au député Ménard
La situation des vétérans des essais nucléaires n'évolue guère depuis plus de 20 ans parce qu'il manque une réelle volonté politique de traiter correctement ce problème. Les victimes ont cru qu'une solution serait enfin dégagée par le
Pierre Marhic pour ANVVEN le 24/01/07 19:29

Communiqué de presse de l'ANVVEN.

La situation des vétérans des essais nucléaires n'évolue guère depuis plus de 20 ans parce qu'il manque une réelle volonté politique de traiter correctement ce problème. Les victimes ont cru qu'une solution serait enfin dégagée par le vote de la proposition de loi n° 3025 (C Taubira) déposée sur le Bureau de l'Assemblée nationale depuis le 12 avril 2006. Elle restera lettre morte par manque de soutien de la part de la majorité des députés. On nous a annoncé la diffusion d'un nouveau rapport avant le 31 décembre 2006. Par ailleurs, on se demande comment travaille l'Observatoire de la Santé des Vétérans (OSV) mis en place par un décret du 20 juin 2004. Pourquoi les témoins survivants, malades ou non, ne sont-ils pas auditionnés? Lors de notre entretien avec le député C Ménard le 18 décembre dernier en sa permanence de Chateaulin, nous avons insisté sur ces éléments et demandé que l'action politique s'accélère. Nous avons insisté pour que le recensement des personnels présents sur les sites (à terre et embarqués) soit effectué en priorité, pour la période des expérimentations atmosphériques (66 à 74) qui furent les plus contaminantes. Nous avons estimé que le Service de Santé des Armées (ou l'ASA) est tout à fait compétent pour réaliser rapidement cette tâche, en regrettant que le nouveau statut des militaires, voté en mars 2005, ne reconnaisse toujours pas les maladies professionnelles ou radio-induites. Ces personnels restent soumis à la procédure lourde et discrétionnaire de la demande de pension d'invalidité, dont on apprend chaque jour les rejets devant le tribunal compétent.

La période électorale qui s'ouvre, est favorable pour solliciter les principaux candidats. Le 12 janvier nous avons facilement pu interroger François Bayrou à l'occasion de son passage à la Pointe St Mathieu. Il est favorable à la mise en place d'une commisssion dans laquelle les victimes, y compris les anciens militaires, seraient représentées. C'est très positif même si nous préférons une loi qui s'impose à tous. Nous attendons une réponse écrite de M Pierre Lellouche, conseiller de Nicolas Sarkozy pour les questions de Défense. Enfin, des contacts sont pris pour rencontrer ce candidat lors de son prochain passage annoncé à Brest. Le coup de colère du député C Ménard ne doit pas se satisfaire de promesses incertaines, destinées seulement à "gagner du temps". D'autres corporations mieux organisées ou plus turbulentes, n'ont pas cette patience. Les vétérans, veuves et orphelins très nombreux dans le Finistère sauront en tenir compte à l'occasion des élections législatives de juin prochain.

P Marhic

président de l'ANVVEN

Association Nationale des Vétérans Victimes des Essais Nucléaires. Loi 1er juillet 1901 déclarée sous-préfecture de Brest, n°1108 du 19 novembre 2003. Objectif: faire reconnaître et indemniser les vétérans malades et leurs ayants droit.
Voir tous les articles de ANVVEN
Vos 0 commentaires :
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons