Anne de Bretagne : Le Journal de Rennes manipule l'histoire

-- Media et Internet --

Communiqué de presse de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 19/01/14 1:45 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Supposez que la France ait signé deux traités avec le Mali sur le même sujet. Il ne viendrait à l'idée de personne de prendre le premier traité dans la chronologie et d'en étudier les closes car le deuxième traité s'est forcément substitué au premier traité qui le plus souvent est annulé.

C 'est pourtant ce qu'a fait le journal de Rennes, dans son article sur l'anniversaire de la mort d'Anne de Bretagne. L'auteur, Chloé Violette, aussi journaliste à Ouest-France, qui de toute évidence vient de découvrir que la Bretagne avait une histoire propre avant 1532, et même après, est allée ressortir, non pas le contrat du second mariage d'Anne de Bretagne et de Louis XII, qui fait figure du dernier traité franco-breton librement consenti et ratifié, traité qui garantit l'autonomie du duché, en particulier vis à vis de l’impôt via le pouvoir de veto du parlement de Rennes, mais le contrat imposé de force, après la défaite militaire du duché, celui de Charles VIII et Anne de Bretagne. (le Mensuel de Rennes , n° 53, décembre 2013 page 47).

Ce qui chagrine une certaine presse française, et le Mensuel de Rennes en fait partie, c'est pas tellement qu'on fête l'anniversaire d'un personnage historique comme Anne de Bretagne, ou que l'on parle de la révolte des Bonnets rouges de 1675, mais que ces évènements soient l'occasion de parler de quelque chose que l'on croyait bannie à tout jamais, l'Histoire de Bretagne.

Document PDF contratmariageannelouisxii.pdf contrat,de,mariage,entre Anne,et,Louis XII. Source :
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1356 lectures.
mailbox imprimer