Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Aneurin Karadog, poète et rappeur brito-gallois: Nous avons 2 priorités, la langue et un Parlement
Depuis vendredi dernier, premier jour du Festival de Lorient jusqu'à son départ aujourd'hui pour l'Eisteddfod de Cardiff, il était partout, sur scène, dans les coulisses, avec les journalistes, avec
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 6/08/08 5:41

Depuis vendredi dernier, premier jour du Festival de Lorient jusqu'à son départ aujourd'hui pour l'Eisteddfod de Cardiff, il était partout, sur scène, dans les coulisses, avec les journalistes, avec les artistes, à la rencontre des visiteurs, s'exprimant en anglais, en gallois, en breton, en français … pour ainsi dire, la première vedette de ce festival gallois en terre bretonne et cette vedette symbolise parfaitement l'année galloise à Lorient : il s'agit d'Aneurin Karadog , de père gallois et de mère bretonne du Pays Pagan, passionné par ses deux pays.

Poète et rappeur, se produisant sur scène tous les midis et présentant le soir en quatre langues, les « shows » gallois, Aneurin a imposé une présence galloise moderne et consciente de ses traditions et de son histoire. Lors d'une rapide rencontre, Aneurin Karadog a souligné les priorités qu'il voit pour le Pays de Galles : « Depuis une dizaine d'années, le Pays de Galles a énormément changé, et sa culture avec : le Festival de Lorient est un endroit extraordinaire pour nous bien qu'il se cantonne dans le folk, nous avons pu montrer aussi nos DJs, quelques groupes rock, etc…. » Pour l'avenir, « notre priorité avant tout est notre langue et sa diffusion, et aussi l'obtention d'un Parlement comme en Écosse » et à terme « je souhaite personnellement l'indépendance du Pays de Galles, que nous puissions trouver notre place au sein des nations européennes » mais « la priorité des priorités, c'est la langue galloise, c'est l'âme de notre nation, c'est la force de notre culture, c'est elle qui nous dynamise ».

Et la Bretagne ? « Elle est un exemple pour la mise en valeur des traditions musicales et aussi des danses, cette transmission a été un succès et l'on a beaucoup à apprendre là-dessus ; pour la langue, là c'est la Bretagne qui est à la traîne et aussi pour la création audiovisuelle ; c'est là le grand danger pour la langue bretonne et la Bretagne. C'est aux Bretons de se remuer ! ».

Et, sur le départ pour l'Eisteddfod, Aneurin se dit prêt à donner un coup de main, si nécessaire !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1830 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons