Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Interview -
Algues vertes : réponse de Christian Buson à Jean-Yves Piriou
Droit de réponse de Christian Buson, venu expliquer à Quimper les résultats de ses enquêtes et sa vision de l'avenir de l'agriculture en Bretagne
Fanny Chauffin pour ABP le 28/11/10 11:05

Christian Buson a demandé à l'ABP un droit de réponse, suite aux discours de la manifestation contre les marées vertes de Douarnenez (surtout ce qu'il appelle "la mise en cause injurieuse d'un scientifique") en septembre 2010. Contesté par de nombreux écologistes bretons comme étant un scientifique justifiant les lobbies agricoles (Doux, Bigard, Coopagri, Even,...), il souligne qu'il est un scientifique, ingénieur agronome, ancien de l'INRA qu'il a quitté pour travailler davantage sur l'environnement en créant sa propre société de droit privé à Liffré (35), où il emploie une cinquantaine de collaborateurs. Il est par ailleurs président d'une association loi 1901, , "l'Institut de l'environnement".

Il veut mettre en évidence le fait que le phénomène des algues vertes a été grossi, les agriculteurs injustement montrés du doigt. Le milieu marin n'a pas été suffisamment étudié, rien ne prouve selon lui le lien élevages/algues vertes. Les deux livres édités par son Institut portent des titres évocateurs : "Les nitrates et l'homme" (paru en 1996) et "Le cas des nitrates". Pourquoi boire de l'eau en bouteille en Bretagne alors qu'il y a plus de nitrates dans les radis que l'on va manger ? (les légumes contiennent 10 à 100 fois plus de nitrates que la limite fixée par erreur sur l'eau dite potable, de plus les légumes apportent près de 80% des nitrates que nous ingérons, selon lui). "Aujourd'hui les bienfaits accordés aux régimes à base de légumes sont expliqués par le rôle bénéfique des nitrates sur la santé"". Il n'y a aucun problème sanitaire, répète-t-il, citant d'autres scientifiques tels que Tubiana, Cabrol ou L'hirondel.

Dans la vidéo qui illustre cet article, on peut s'interroger sur cette théorie et demander un vrai débat citoyen sur ce sujet.

Comment peut-on affirmer que la quantité d'algues vertes échouées n'a rien à voir avec les élevages industriels alors que de nombreux scientifiques et des autorités européennes l'ont démontré ? Ou alors les média se trompent ? Les chercheurs aussi ?

Qui a intérêt en Bretagne à ce que les marées vertes continuent ? Et va-t-on continuer à soigner les conséquences, à ramasser les algues, à mesurer les taux d'hydrogène sulfuré (mortel) alors qu'on pourrait agir en amont ? Se tromperait-on collectivement, en refusant d'écouter les voix dissonantes ?

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3388 lectures.
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Voir tous les articles de de Fanny Chauffin
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons