Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Alex Salmond, Premier ministre d’Écosse : « Notre but, c’est l’indépendance : construisons une nation qui reflète les valeurs de notre peuple »
Devant 2000 délégués du SNP (Scottish National Party), Alex Salmond a réaffirmé ce samedi après-midi à Inverness que l'indépendance était le but du SNP et du gouvernement écossais. Dans un discours fortement applaudi, le leader du SNP a souligné d'une part le sérieux et l'efficacité du gouvernement SNP
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 22/10/11 18:24

Devant 2000 délégués du SNP (Scottish National Party), Alex Salmond a réaffirmé ce samedi après-midi à Inverness que l'indépendance était le but du SNP et du gouvernement écossais. Dans un discours fortement applaudi, le leader du SNP a souligné d'une part le sérieux et l'efficacité du gouvernement SNP notamment dans le domaine social et économique, d'autre part le droit inaliénable du peuple écossais à décider lui-même de son avenir.

Cette convention intervient après le succès électoral historique des nationalistes écossais en mai dernier qui leur permit d'obtenir la majorité absolue au Parlement écossais à Édimbourg. Cette victoire exceptionnelle s'est ressentie dans l'ambiance quelque peu euphorique qui règne à la convention d'Inverness depuis jeudi avec une forte participation des membres du SNP et la présence d'une vingtaine de délégations étrangères.

Conforté par les sondages qui, à la fois, le donnent comme l'homme politique écossais le plus populaire et soulignent un fort soutien au SNP, Alex Salmond semble avoir défini la stratégie à suivre pour amener l’Écosse vers l'indépendance : pariant sur l'efficacité de sa politique sociale et économique, le gouvernement nationaliste évite de précipiter l'organisation du referendum sur l'avenir de l’Écosse malgré les demandes répétées des partis unionistes et développe un discours pédagogique mettant l'accent sur les atouts écossais et les inconvénients de la situation actuelle.

Tout en privilégiant l'indépendance qui, dans l'esprit d'Alex Salmond, se comprend par la création d'un parlement totalement souverain tout en gardant le même chef d'état que l'Angleterre ainsi que la même monnaie, le SNP s'oriente vers un référendum basé sur 2 questions :

1/ pour l'indépendance et la création d'un Parlement souverain ;

2/ pour l'extension maximale des droits du Parlement écossais actuel (option dénommée « Devolution Max ») ;

ce qui, quel que soit le résultat du référendum, signifierait un très large renforcement des pouvoirs d’Édimbourg.

Face à cette stratégie, Londres sous la houlette du Premier ministre David Cameron, tente de fédérer les 3 partis unionistes (Conservateurs, Libéraux-Démocrates et Travaillistes) pour tenter de reprendre en main l'organisation du référendum en question en imposant une simple question « Pour l'indépendance, oui, non » afin d'éviter d'avoir à céder de nouveaux pouvoirs en cas de victoire du non. La stratégie particulièrement intelligente de l'équipe d'Alex Salmond est en train d'obliger à une certaine union sacrée londonienne qui ne fera qu'apporter des munitions aux nationalistes écossais.

C'est dans ce contexte que British Petroleum a annoncé, il y a quelques jours, sa décision d'investir fortement en Mer du Nord où, d'après la compagnie pétrolière, de nouvelles découvertes permettent de penser que les réserves pétrolières pourraient fournir du pétrole jusque dans les années 2050. Cette annonce a renforcé le discours nationaliste au grand dam de David Cameron qui allait répétant que sans pétrole, l’Écosse indépendante s'appauvrirait….

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1016 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 4 commentaires
Michel Le Lundi 24 octobre 2011 10:22
"Tout en privilégiant l'indépendance qui, dans l'esprit d'Alex Salmond, se comprend par la création d'un parlement totalement souverain tout en gardant le même chef d'état que l'Angleterre ainsi que la même monnaie"
Drôle d'indépendance qui voudrait que l'Ecosse garde la même monnaie que le royaume-unis. Je ne vois pas en quoi c'est l'indépendance si le pouvoir économique reste en angleterre et notamment le premier d'entre eux, battre monnaie. De plus Salmond veut créer une union nordique Norvège, Ecosse, Islande mais ne crache pas sur les subvention de l'EU et l'argent des peuples Européens, tout en ayant un projet anti-Européen extrémiste.
(0) 

JY Le Touze Le Lundi 24 octobre 2011 11:02
Quelques rectifications à votre commentaire :
- le chef de l'état britannique est chef d'état d'une vingtaine de pays à travers le monde tous aussi indépendants les uns que les autres, comme le Canada, la Nouvelle Zélande, l'Australie, etc... Pour être clair, Élisabeth II d'Angleterre deviendrait Élisabeth I d'Ecosse ; ça peut paraître bizarre ici mais ça passerait sans grand problème là-bas ; c'est aussi une façon de rassurer les esprits .
- l'Ecosse bât monnaie depuis toujours et vous trouvez des livres sterling écossaises qui ont la même valeur que les livres anglaises. Dans le programme d'Alex Salmond, il est noté que l'Ecosse pourra rejoindre l'euro quand les conditions économiques seront réunies. Il ne vous a pas échappé que l'euro à quelques soucis actuellement .....
- "projet extrémiste" ? Le SNP souhaite que l'Ecosse devienne membre à part entière de l'Union Européenne...Ce qui ne l'empêcherait pas d'être membre du Conseil Nordique.
Mieux vaut s'informer avant d'écrire des contre-vérités.
(0) 

Louis Le Bras Le Lundi 24 octobre 2011 19:10
Le projet d'Alex Salmond est tout à fait réaliste, clair et cohérent.
Ils ont un grand leader en Ecosse.
(0) 

senoon anton Le Vendredi 6 janvier 2012 00:15
bonjour,je connais bien l\'Ecosse et l\'histoire generale du Royaume Uni.La reponse par j.y. Le Touzé est excellente car juste en ses points.Nous savons aussi que \'notre james\' ( Bond)est en faveur de l\'independance de son pays et qu\'il y participe bcp.Esperons qu\'il la verra avant de nous quitter(il a 82 ans,je crois).
La Livre ecossaise existe en effet,et pas d\'hier.La reine E.II est reine au moins symbolique de très nombreux Etats du \'Common Wealth\' et une Ecosse independante saurait,avec magnanimité,s\'exonerer de congedier Sa majesté.
A mes 19 ans,en Ecosse,tout seul en auto-stop,j\'ai apprecié l\'hospitalité ecossaise.andrew
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons