Alcatel-Lucent : les élus bretons ne relâchent pas la pression
Communiqué de presse de Conseil Régional de Bretagne

Publié le 20/04/07 1:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les élus bretons (Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil régional de Bretagne, Claudy Lebreton, président du Conseil général des Côtes d’Armor, Alain Gouriou, député-maire de Lannion, et Jean Normand, vice-président chargé de l’économie au Conseil général d’Ille-et-Vilaine et conseiller communautaire de Rennes Métropole) ont rencontré à nouveau, hier soir, Jean-Christophe Giroux, PDG d’ALCATEL-LUCENT France, Marc Roanne, PDG de CONVERGENCE, ainsi que le DRH du groupe.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La direction du groupe a confirmé les suppressions de postes en France en particulier sur les sites de Rennes, Lannion et Brest en rappelant que cette décision s’inscrivait dans un contexte de marché particulièrement modifié.

Cependant, des décisions récentes ont été confirmées aux élus bretons :

- à Rennes : le maintien de l’activité vidéo pour un effectif de 70 personnes,

- à Lannion : la confirmation de l’activité ATCA, du développement de la plateforme MGC 10, d’un programme d’investissements concernant les plateformes de test, de la création d’un centre en recherche et innovation (10 à 12 personnes).

Le DRH du groupe a rappelé que le plan social serait mis en œuvre sur la base du volontariat.

Les élus bretons déplorent le maintien du projet de suppressions de postes qui va toucher particulièrement la Bretagne sur le plan social et entraîner une perte significative de compétences économiques et technologiques.

Ils ont pris acte que des efforts avaient été accomplis par ALCATEL-LUCENT depuis leur rencontre avec la direction, le 28 février dernier, concernant le maintien de l’activité vidéo à Rennes et la création d’une équipe en recherche et innovation à Lannion.

La délégation a rappelé son extrême vigilance quant au respect des engagements annoncés lors de cette réunion par la direction du groupe tout en soulignant le soutien qu’ils apportaient à la mobilisation des salariés des sites bretons pour la défense de leur emploi.

Les élus bretons ont dénoncé l’absence d’une politique industrielle du Gouvernement pour le secteur des télécoms et souhaitent pouvoir valoriser en Bretagne les conclusions du groupe de travail sur les perspectives du secteur des télécommunications qui seront présentées dans quelques jours.

La délégation, ne relâchant pas la pression, a demandé et obtenu une nouvelle réunion avec la direction de ALCATEL-LUCENT France qui aura lieu, au plus tard, en septembre.


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1619 lectures.
logo
Créée en 1982, la Région est encore une jeune collectivité territoriale. Expression d'une décentralisation des pouvoirs de l'État vers des institutions plus proches des réalités du terrain, elle exerce des compétences dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.