Alan Stivell à Bénodet hier : Une légende vivante
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 15/07/13 14:43 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
30853_9.jpg

Plus de 5 000 personnes assistaient hier soir à Bénodet au concert gratuit d'Alan Stivell. Un des derniers concerts de la tournée anniversaire de son mythique concert à l'Olympia en 1972.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1035 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 5 commentaires
jojojo
2013-07-16 13:37:55
Une légende, un transmetteur, un pont à travers le temps et les générations.
Chapeau bas ...
(0) 
lilou 29
2013-07-16 14:07:52
Concert plein,génial;dommage que cet artiste soit boudé par les médias.Ses passages TV sont rarissismes voire inexisatants.
(0) 
Emilie Le Berre
2013-07-16 15:03:03
Lilou,
C'est voulu, aujourd'hui les médias obéissent à un système dont le but est le nivellement par le bas. Standardiser les goûts musicaux fait parti du plan, les artistes comme Stivell ne rentrent pas dans ce standard.
Faites une recherche sur internet d'une conférence au titre provocteur "l'effroyable imposture du rap par Mathias Cardet". Ca dure plus d'une heure, mais si on veut un début de compréhension il faut en passer par là.
(0) 
kermorvant yann
2013-07-16 15:38:15
Yann : j'y étais devant lui avec madame et son drapeau , encore une fois , un live d'une grandeur inouie ... merci alan et a très très bientot a Brest ...
(0) 
Helene
2013-07-18 11:05:47
Bénodet est un miroir aux redoutables projections, le spectacle renvoie des images fidèles à une modernité.
Sans cesser de faire sentir la ligne de démarcation, le drapeau retient bien souvent les médias à distance.
Le CD DVD Parcours reflète l\'activité poétique, musicale et chemin faisant il nous amène naturellement à aimer les sonorités de la langue bretonne, l\'imaginaire faisant le reste.
C\'est de l\'héritage de Bretagne qui nous ai donné à tous.
Merci.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.