Alan Simon, Anne de Bretagne, un supposé rattachement suite à son mariage avec Louis XII : cherchez l'intrus

-- Cultures --

Reportage
Par Didier Lefebvre

Publié le 12/04/15 23:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Alan Simon en héros, applaudi par 300 000 personnes, un char Anne de Bretagne, à l'avant duquel est inscrit « Naoned en Bretagne », mais le programme officiel annonce ce char comme représentant le rattachement de la Bretagne à la France.

36994_6.jpg
Carnaval de Nantes 2015. Le char Anne de Bretagne avant son démarrage. Un autre correspondant presse se montre intéressé.

Le roi Alan Ier est heureux

Tout se déroule formidablement bien pour l'édition 2105 du carnaval à Nantes. Environ 300 000 personnes attendues pour voir les trois défilés, celui de ce jour était le premier. Un roi, Alan Simon (voir le site) avec ses amis de tous ses grands spectacles, inaugurant le défilé, sur un char en l'honneur d'Excalibur. Plus loin, un char dédié à Anne de Bretagne et au roi Louis XII. Créé par l'association Les Alans, dont le président Alan Codet est un fier défenseur d'une Bretagne à cinq départements. De la Bretagne, en un mot. Ce char était précédé d'un Gwenn ha Du.

300 000 personnes ont applaudi (ou vont applaudir) des airs de Excalibur et de Anne de Bretagne

Nous annoncions ce carnaval dans nos colonnes, (voir notre article), mais n'avions pas imaginé son succès, ni le bonheur d'Alan Simon. « Ce fut une surprise, mais aussi, je mesure l'honneur qui m'est fait, qui nous est fait », nous explique Alan fou de joie à la fin du défilé. « Mon nom a circulé dans le milieu des festivaliers à la fin de l'année dernière. Je pense que l'opéra rock Anne de Bretagne y est pour beaucoup, mais aussi les autres spectacles, tels Excalibur et Tristan et Yseult. Je les remercie tous, qui m'ont choisi comme leur roi. Jeune enfant, j'adorais aller au carnaval ». Alan Simon, ensuite, dit qu'il est heureux d'avoir pu venir avec ses amis, musiciens ou chanteurs, que l'on a vus dans ses opéras rocks, Anne de Bretagne, Excalibur, Tristan et Yseult, Cap'tain Kid. Sur le char, on reconnaît Marco (il y en a deux), Massino, Roberto, Paola, Louis, Tristan et Christian Décamps (vous savez, celui de Ange), Konan Mevel (aussi de Tri Yann) et la très dynamique Michelle Gaurin. Une vraie fête sur le plateau mobile.

Un char à la gloire de Anne de Bretagne, et de son mariage à Nantes, en Bretagne

Nul ne peut mettre en doute l'engagement pour la Bretagne d'Alan Codet, créateur, avec son association Les Alans, de ce char Anne de Bretagne. Notons que Les Alans est ici, au pluriel près, la contraction de Alan et de Anne, son épouse. Merveilleux prénom. Celui-là a donc rapidement proposé la création de ce char, qui a été acceptée par l'association et par Némo-carnaval-Nantes, l'organisateur du carnaval. Alan Codet y a passé six mois, « tous les week-ends et les jours RTT inclus » s'amuse-t-il à dire. Ce char était accompagné du fameux Si mort a mors, écrit peu après la mort de la duchesse (par un anonyme), et repris par les Tri Yann.

Un mariage avec Louis XII bien négocié

Ce char représente Anne et Louis XII. Car ils se sont mariés à Nantes en janvier 1499. La veille était signé leur contrat de mariage qui fut des plus avantageux, Anne n'ayant plus été contrainte au mariage comme avec Charles VIII. Certes, elle ne pouvait se remarier avec un autre, et sans descendance, la Bretagne risquait de se retrouver aux mains des Penthièvre, donc à la Royauté qui en avait racheté les droits. Toutefois, n'étant pas contrainte, elle a pu négocier ce contrat très avantageusement, à un tel point que François Ier l'a bafoué, après son décès, s'appropriant le duché.

Alors pourquoi, oui pourquoi, le programme officiel du carnaval ment-il ?

Nous nous étranglons, à la lecture du document. Le voici, à la virgule près : « Naoned en Bretagne (1492). Char réalisé par les Alans, représentant le rattachement de la Bretagne suite au deuxième mariage avec le roi de France ». Sans préciser lequel. Hélas, nous n'avons lu ce document qu'une fois les festivités achevées. Nous ne pouvons plus interroger ni les officiels, ni l'association Les Alans.

Alors, donc, essayons de comprendre. Deuxième mariage signifie qu'il y en a eu un avant. Si le char représente Charles VIII, alors ça pourrait se tenir. Enfin une source officielle admettrait que Anne était mariée avec Maximilien Ier de Habsbourg (archiduc d'Autriche, roi des Romains de 1486 à 1519, et empereur germanique de 1493 à 1519). C'est une première. Les autorités reconnaissent ce mariage ! Mais elle s'est mariée, à Langeais dans la précipitation chère à Charles VIII, et sous la contrainte (chantage à l'anéantissement de la Bretagne), en 1491, pas en 1492. Et son contrat de mariage ne parlait nullement de rattachement. Et pourquoi fêter cet événement ?

Il eût été aussi simple d'écrire, « Anne duchesse de Bretagne (1477, 1514), deux fois reine de France, dont on vient de commémorer le 500e anniversaire de la mort ».

Autour de nous, les gens croyaient reconnaître Louis XII. Nous aussi.

Bref, nous sommes dans l'expectative. Nous complèterons cet article à la lumière de nouvelles informations.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2250 lectures.
mailbox imprimer