Ai'ta ! rencontre le Conservatoire du littoral
Communiqué de presse de Ai'ta ! Kreiz Breizh

Publié le 5/10/13 23:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Fin 2012 Viviane le Dissez, députée de Dinan, était élue présidente du conseil d'administration du Conservatoire du littoral. Nous lui avons donc écrit avant l'été, ainsi qu'au délégué régional et au siège à Rochefort, dans l'idée qu'une élue de Bretagne pourrait faire progresser la langue bretonne au sein du Conservatoire. Ai'ta ! a donc été invité à rencontrer le délégué du Conservatoire du littoral en région Bretagne afin d'évoquer la place de la langue bretonne au sein du fonctionnement du Conservatoire et dans ses travaux.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

C'est à Plérin que c'est rendu le collectif courant août, et a reçu un bon accueil de la part de Denis Bredin, le délégué régional du Conservatoire. D'autant plus que celui-ci avait une bonne nouvelle : il est désormais possible d'avoir plusieurs langues sur la signalétique du Conservatoire, car les délégations de Bretagne, de Corse et du Pays Basque ont milité pour que ça soit autorisé. Et d'ici la fin de l'année nous verrons arriver une première livraison de ces nouveaux panneaux, Ai'ta ! regardera donc de très près si le résultat est satisfaisant.

Et quand bien même le résultat serait bon pour ces panneaux, il reste plein d'autres actions simples à réaliser. Le collectif a fait des propositions précises pour faire progresser la langue bretonne au sein du Conservatoire du littoral. Denis Bredin a apprécié cette démarche car il s'est déclaré favorable au développement de la langue bretonne. D'après lui, certaines choses pourront probablement être mises en place, mais d'autres à l'inverse seront bloquées par les dirigeants.

Denis Bredin s'intéresse tout particulièrement à la toponymie bretonne, et il est prêt à donner une place à ces informations dans les documentations éditées par le Conservatoire du littoral. Cela serait évidemment une bonne chose, mais Ai'ta ! estime qu'il faut aller plus loin en proposant des brochures et des expositions donnant une véritable place à la langue bretonne, en tant que langue vivante. M. Bredin est loin d'y être opposé, mais ce n'est pas encore gagné. Il reste donc à faire…

Pour conclure cette rencontre il a été question des 40 ans du Conservatoire du littoral, anniversaire qui sera fêté en 2015. Des événements seront organisés à cette occasion et, lors des échanges avec Ai'ta !, Denis Bredin a indiqué que la langue bretonne pourrait y avoir un place, notamment en mettant en place des choses spécifiques en breton.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Errormessage: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'ta ! Kreiz Breizh'' at line 2