Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Ai'ta démonte des panneaux non-bilingues sur la 4 voies
Samedi, une vingtaine de panneaux non bilingues français-breton ont été démontés aux abords de la voie express à Gourvili près de Quimper par une trentaine de membres du collectif
Philippe Argouarch pour ABP le 27/01/13 2:24

Samedi, une vingtaine de panneaux non bilingues français-breton ont été démontés aux abords de la voie express à Gourvili près de Quimper par une trentaine de membres du collectif Ai'ta (Allez ! en breton). Il s'agissait de protester contre le fait que la langue bretonne est toujours interdite sur les voies express, gérées par l'Etat alors que tous les départements bretons ont, à des degrés divers, adopté une signalisation bilingue. Déjà en 2011, Ai'ta s'en était pris à la quatre voies ( voir l'article ) à Rostrenen et à Theix.

Les panneaux démontés de la RN 165 ont été déposés devant la préfecture et le Conseil général du Finistère.

Ai'ta ! est un groupe de désobéissance civique, qui manifeste de manière pacifique pour l'emploi du breton dans la vie quotidienne. (voir le site)

Philippe Argouarch

Voir aussi :
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 3 commentaires
jean -pierre gaudin Le Dimanche 27 janvier 2013 12:17
je demande a aita de faire la meme chose dans le departement du 44 trugarez vraz
(0) 

Dewi Siberil Le Dimanche 27 janvier 2013 23:31
@JP Gaudin : n'attendez pas que l'on vienne démonter les panneaux du 44 pour vous... prenez-vous en main !
A galon.
(0) 

J-M. Rouari Le Samedi 9 février 2013 13:32
Très bien. Attention toutefois à ne pas considérer comme des francisations des formes officielles parfaitement bretonnes comme Kernascléden, Plogoff ou Lanvollon. Le digraphisme est un mal qui fait des ravages en Bretagne et l'on fait souvent du pseudo-bilinguisme (type Botmeur / Boneur) injustifié, coûteux et finalement destructeur.
Concentrer les actions, et les risques (notamment financiers) sur le 100% francisé et le vocabulaire signalétique ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons