Dans un «point de vue» diffusé dans l'édition d'Ouest France du 29 juin, le maire de Carnac perd son sang froid et sa crédibilité.

Il qualifie les militants bretons de «Caliméro» (sic), de «pisse-vinaigre» (sic), de «foutaise» (sic), etc….

Assurément, la vulgarité et l'indigence intellectuelle étaient au rendez-vous dans son écrit.

Le maire de Carnac explique, sans rire, qu'être traité de mafieux est «plein d'affection» (sic) et que les Bretons sont une «mafia morale» (sic)…

Ce personnage falot nous démontre qu'il est un inculte notoire, qui ignore les indicibles souffrances et les terribles malheurs causés par le crime organisé (les mafias !) dans le monde.

On aurait espéré le lire sur des problématiques qui concernent les Bretons à Carnac. Par exemple, les prix de l'immobilier qui empêchent les Bretons de se loger à Carnac et ne laissent la place qu'à des résidences secondaires occupées par de riches parisiens. Ou encore l'appui aux associations locales, qui tentent de faire inscrire les alignements de Carnac au patrimoine mondial de l'Unesco. Et sur la nécessité de créer une politique maritime volontariste, une économie viable en lien avec la mer et une protection affirmée du littoral en Bretagne.

Manifestement, les nombreux sujets qui concernent la Bretagne et préoccupent les Bretons à Carnac ne l'intéressent pas…

S'il souhaite garder ses émoluments de maire et puisqu'il méprise le peuple Breton, cet individu pourra aller se présenter aux prochaines municipales dans le 16e arrondissement de Paris. Ce franchouillard jacobin y trouvera son électorat et s'y sentira sûrement plus à l'aise…..

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1396 lectures.
mailbox imprimer

Erwan LE GARLANTEZEC, président de l'ALCVFB.

Vos commentaires :

Pierre jackez
Lundi 2 juillet 2018

Je prefere 100 fois le texte du maire de Carnac a vos lamentables elucubrations

Jean Cévaër
Mardi 3 juillet 2018

Ce maire qui déteste la Bretagne et les Bretons n'a pas été élu dans le XVIème arrondissement parisien, mais à Carnac en Bretagne par les habitants de cette ville qui, je le crois se considèrent comme des Bretons.

Aux prochaines élections municipales ils choisiront peut être un maire qui n'est pas un adversaire de la Bretagne et des Bretons. JC

Yann Kerne
Mardi 3 juillet 2018

Bravo!!!!

Bien envoyé

Marteze e oa oc'h ober goap Prezidant Republik gall met n'eo ket dreist d'ober mod-se.

Hemañ zo o vont da glemm war-lerc'h peogwir ne vez ket doujet outañ!!!

Ce petit président se permet des familiarités avec les gens en général (ici les bretons) mais après il trouve drôle qu'on ne le respecte pas (reproche à un adolescent qui l'a appelé Manu) mais c'est le retour normal!!!

Ma vefe dirazon ar prezidant dister-se e lavarfen traoù dismegansus ivez.

Si j'en avais l'occasion je lui dirais des choses irrévérencieuses aussi

laou ar spazher
Mardi 3 juillet 2018

KASONI A VAGAN

Ya, Oui j'ai la haine envers tous ces petits malins qui pour un demi strapontin n'hésitent pas à nous cracher

à la gueule avec un sentiment d'impunité totale, il ne feraient pas le demi millième de leurs exactions contre

des minorités dites protégées. Résultat des courses nous sommes toujours sous le joug parisiano_bourgeois

et nous sommes ravalés en même temps en dessous des ex colonisés qui eux trouvent des défenseurs zélés

et actifs prêts à tordre et à distordre les lois et règlements en leurs faveurs exclusives.

Et tout cela bien entendu avec l'argent péniblement gagné par des générations de Bretons travailleurs et

honnêtes ( sans doute trop en définitive)

Tud sant Korneli dihunit perak an diaoul hoc'h eus lakaet e ho penn ul ledkrakaotrouig ken divergont ha dismegansus, n'hoc'h eus ket sonj ken eus ar pezh a lavare Karnagiz e seurt degouezh : cherrhavek !

S.G - War a seblant ar paotr n'eo ket dianav e metou'zo, met war an diskar ema ivez, e-pad bloavezhiou

e oa kustum da zeredek war al leurennou skinwel gant displegadennou luziet kenan diwar-benn ar brezel e

Bro Siria.

In cauda venenum = Son plaidoyer pro dom sous le couvert d'une offre d'aide à Macron n'est qu'une tentative maladroite et désespérée de sauver son écharpe de maire aux prochaines municipales.

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.