Affaire Kerviel : les Bigoudens se rassemblent pour protester devant le siège de la Société Générale à Pont-l'Abbé
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 24/05/14 15:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Alors que les averses se sont suivies sans répit toute la matinée, environ 150 personnes se sont rassemblées aujourd'hui devant l'agence de la Société Générale à Pont-l'Abbé, en soutien à Jérôme Kerviel, un enfant du pays Bigouden...

Reun Coupa, fondateur du Comité de soutien de Jérôme Kerviel, créé il y a 4 ans, a lu une déclaration pour protester contre l'incarcération précipitée de Jérôme, lundi dernier, alors que le parquet disposait de 5 ans pour procéder à l'exécution de la peine et que les procès ne sont pas terminés, y compris un appel à la Cour Européenne prévu mais différé tant que tout n'est pas fini en France. Voir la déclaration en PDF et ( voir l'article ) le communiqué du comité de soutien.

Les manifestants ont échangé, qui, indignations, qui, informations, avec calme et sérénité, car on sentait la colère gronder devant les deux poids deux mesures de la justice qui, encore une fois, mettent en évidence certaines collusions d'intérêts entre le pouvoir exécutif et les pouvoirs financiers. Après tout, l'état emprunte aux banques 800 millions d'euros par jour-- principalement pour rembourser les intérêts sur la dette. La société générale fait partie de ses créditeurs.

La nourrice de Kerviel était venue. De son sac à main, elle avait sortie une vieille photo de Jérôme, alors âgé de 3 ou 4 ans et en barboteuse... En pleurs, elle montrait la photo aux manifestants répétant à qui voulait l'entendre y compris aux journalistes : "Jérôme je le connais bien, c'est pas un escroc !"

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF communiqucsrc_24mai.pdf Discours devant la Société Générale le 24 mail à Pont l'Abbé. Source : Comité de soutien de Jérôme Kerviel
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1029 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
LHERITIER Jakez
2014-05-25 10:14:45
Après les scandales de la STé Générale avec la Garantie Foncière (années 70);celle du Crédit Lyonnais devenu LCL !!!!années 98,la BNP est aussi dans les viseurs Américains...
Après les sauvetages par les contribuables du monde entier lors du dernier Crack avec les Madoff et autres "fonds toxiques"(pas pour toutes les banques et fonds de pensions qui pompent les plus petits qui ne vivent pas dans le même monde que ces requins financiers),voilà que l'on s'acharne sur des lampistes.
Il est grand temps que nos Bonnets Rouges et autres "bretons responsables" entrainent des réflexions et des actions pour s'opposer à ces familles qui ruinent et affament les peuples et qui détiennent la majorité des finances mondiales.
Ces gens là n'arrivent même pas à dépenser les intérêts
de leur réserves financières.!!!
Alors que le moindre incident est facturé à un RMIste,Retraité,salarié,artisans,etc...?
Il a des "bastilles "à détruire !!
Comment faire:Boycotter ces banques et leurs filiales?
Boycotter les liaisons avec les paradis fiscaux,à commencer chez nous,avec les principautés(Monaco,etc. et ilôts anglo Normand,l'Ile de Man,le Luxembourg, en Europe,etc).
Créer des établissements bancaires coopératifs fiables sous notre contrôle?????Servant à notre économie bretonne??
A se taper la tête contre un menhir ......!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.