Aéroport de Notre-Dame des Landes : Christian Troadec demande à ce que le référendum soit aussi organisé en Finistère

-- Christian Troadec --

Communiqué de presse de Christian Troadec
Porte-parole: Christian Troadec

Publié le 25/02/16 10:33 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de la prochaine commission permanente du Conseil départemental du Finistère, prévu le lundi 7 mars prochain, je demanderai officiellement à la présidente Mme Nathalie Sarrabezolles que le référendum portant sur la construction de l’aéroport Notre-Dame des landes soit également organisé sur le département du Finistère. Je considère en effet que nous serions directement impactés s’il se construisait.

Depuis longtemps, avec ma collègue Corinne Nicole, du groupe régionaliste, nous demandons, en vain, à ce que le Finistère mesure les conséquences que pourrait avoir ce futur équipement sur la pointe bretonne. A nos yeux, ce nouvel aéroport coûteux ne ferait qu’agrandir un peu plus la fracture territoriale entre l’Est et l’Ouest de la Bretagne et concentrer les richesses, les entreprises et les emplois entre Rennes et Nantes, cela au détriment de la Bretagne occidentale.

Il est clair que l’aéroport de Notre-Dame des Landes menacerait également directement de disparition d’autres aéroports dont tout particulièrement celui de Quimper et fragiliserait celui de Brest. Ce constat est partagé par le premier ministre Manuel Valls puisque celui-ci déclarait également au micro d’Europe 1 le 2 décembre 2015, propos repris par une grande partie de la presse, que l’ouverture de l’aéroport de Nantes-Notre Dame des Landes (NDDL) permettrait de « fermer de petits aéroports du Grand Ouest » ; Mais sans préciser quels aéroports pourraient être visés. Une douzaine d’aéroports sont potentiellement concernés. Manuel Valls n’est d’ailleurs pas le premier à évoquer la possible fermeture d’aéroports régionaux, particulièrement nombreux en Bretagne.

A ce titre, il ne serait d’ailleurs pas illogique que le référendum s’organise sur toute la Bretagne administrative du fait que la Région Bretagne apporte, de surcroît, une importante participation financière au projet de Notre-Dame des Landes.

Christian TROADEC

Maire de Carhaix

Conseiller départemental du Finistère

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1418 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Luigi Barsagli
Jeudi 25 février 2016

Pourquoi les finistériens seraient-ils donc interrogés ?? Est-ce que vous pensez sérieusement qu'ils sont intéressés par ce débat ?? Moi j'organiserai plutôt un référendum sur la mortifère base sous-marine nucléaire de l'Ile Longue ou sur les projets miniers du Centre-Bretagne.

Je ne comprends même pas ce débat qui n'a ni queue ni tête sur le périmètre "à la carte" de cette consultation.

Je suspecte fortement pour certains de nous imposer ce "Grand-Ouest" aux contours flous en fonction des intérêts de telle ou telle chapelle via ce référendum sur le transfert (inutile pour ma part) de l'activité aéroportuaire de Nantes 25 kilomètres plus au Nord, et pour d'autres la volonté de torpiller l'idée même de consultation.

Il n'y a que 3 périmètres possibles : Loire-Atlantique, Pays-de-la-Loire, France. Le seul qui pourrait atteindre 50 % de participation, c'est la Loire-Atlantique.

Si on faisait un référendum dans le Finistère inutile de de dire qu'on fera le même dans les Deux-Sèvres (plus proche de Nantes), Sarthe, Indre-et-Loire. Un périmètre virtuel crée pour l'occasion, cela a un gout de magouille.

An Floc'h
Jeudi 25 février 2016

@Luigi Barsagli

Mmmm... Un autre intervenant avait parlé de barbouzerie à votre sujet, je le comprends un peu. Votre message passe pour être une opposition automatique à Troadec mais je vous laisse le bénéfice du doute, trop de militants bretons sont antiproductifs, comme s'il fallait absolument qu'ils restent pour toujours marginaux et rebelles, par peur de se fondre dans une masse rejoignant leurs idées.

"Je suspecte fortement pour certains de nous imposer ce «Grand-Ouest"

Ca existe déjà pour les européennes.

"l n'y a que 3 périmètres possibles : Loire-Atlantique, Pays-de-la-Loire, France."

Le présent communiqué explique bien en quoi le reste de la Bretagne sera au moins aussi impacté que les PdL. Structurellement et fiscalement.

Non, le plus logique serait 44-56-35-53-49 mais comme ça ne se fera pas parce que c'est n'importe quoi comme organisation, le 29 a toute la légitimité (il donne via le CRB).

"un référendum sur la mortifère base sous-marine nucléaire de l'Ile Longue ou sur les projets miniers du Centre-Bretagne."

Oui, sauf que ça ne se fera pas. Pourquoi botter en touche ? D'autant que si vous considérez inutile ce transfert, élargir à toute la Bretagne est une bonne chance de voir les antis l'emporter (sous réserve des 50% effectivement mais est-ce que le référendum prévu rentrera dans ce cadre légal ? à l'heure actuelle, on en sait rien).

Et n'oubliez pas l'impact qu'aura ce transfert sur la démographie du 44. Un transfert effectif de l'aéroport, c'est pleins de terrains constructibles pour de nouveaux habitants qui se moquent de la Bretagne (pour la majorité des Parisiens ou autres Hexagons), voir lui sont franchement hostiles (pour une majorité des PdL, particulièrement Angevins et Vendéens).

Non, non, décidemment Christian Troadec a bien compris l'enjeu.

De plus, quel plaisir ça serait d'humilier au niveau national le PS et particulièrement JMA. La clique de prof d'allemand se verrait bien secouée en cas de non-transfert et leurs plans sur les 20 prochaines années remis en cause. Nantes a déjà beaucoup souffert mais la peinture festive ne s'est pas encore écaillée, trop peu de Nantais en ont conscience (et trop se refusent d'admettre que pendant 25 ans, ils ont appréciés ce qui s'est révélé être un des hommes politiques les plus médiocres de la Ve).

Quant à Troadec, il serait temps qu'il se bouge pour les Présidentielles... Que cette histoire avec Mumbach se règle vite.

Luigi Barsagli
Jeudi 25 février 2016

@ An Floc'h

"Un autre intervenant avait parlé de barbouzerie à votre sujet"

Je m'exprime librement. Mais votre remarque et votre insistance à m'invectiver dés que je réagis sur les communiqués de C. Troadec (et pas sur d'autres) montre en revanche que vous êtes en campagne et devez sans doute faire partie de son mouvement.

Depuis le départ, Troadec ou pas Troadec (je me suis déjà exprimé sur ce sujet) je ne comprends pas ce débat sur le périmètre aux "départements limitrophes"...quand on organise un référendum c'est sur un territoire reconnu, une collectivité ayant un périmètre défini clairement. C'est le socle même de la Cité démocratique. On peut raconter n'importe quoi, histoire de torpiller une Consultation. Troadec ne propose même plus une consultation sur la réunification. Après avoir encensé le Président du Grand-Est dernièrement, ça commence à faire beaucoup.

"Votre message passe pour être une opposition automatique à Troadec"

Je suis opposé à toutes les dernières prises de position de C. Troadec effectivement. Je ne vois absolument pas où il veut en venir. Il n'a aucune stratégie à part essayer de faire parler de lui. Rien d'automatique justement car j'avais plutôt un à priori positif il y a quelques temps/années. Et concernant mon dernier commentaire, je ne fais que répéter ce que j'ai déjà exprimé précédemment sur la consultation concernant Notre Dame des Landes.

"mais je vous laisse le bénéfice du doute, trop de militants bretons sont antiproductifs"

C'est C. Troadec qui est anti-productif et veut rester dans sa marginalité. Même le Centre-Bretagne c'est trop grand pour lui (cf dernière carte intercommunale).

"Ca existe déjà pour les européennes." Oui et je critique vivement cette circonscription Grand-Ouest. Alors que C. Troadec lui, s'y présente.

Ce qui compte pour C. Troadec c'est d'exister, sa trombine, la Bretagne passe derrière j'ai l'impression. Là il s'agit d'organiser une consultation locale, c'est encore pire de défendre un référendum Grand-Ouest alors que cette collectivité/circonscrption n'existe pas. Un référendum Grand-Ouest, c'est l'institutionnalisation de ce projet qui concerne une fusion Bretagne/pays-de-la-Loire avant un probable élargissement au Poitou, et Indre-et-Loire.

"Le présent communiqué explique bien en quoi le reste de la Bretagne sera au moins aussi impacté que les PdL. Structurellement et fiscalement. "

L'aéroport de Quimper est avant tout menacé par celui de Brest. Surtout, l'aéroport de Quimper n'attire personne et n'a aucun avenir entre Lorient et Brest. Sa fermeture serait surement une bonne chose. Quimper fait partie des aéroports ou plutôt aérodrome (avec St Brieuc et St Nazaire) qui n'ont aucun intérêt. Par ailleurs je ne partage pas votre analyse sur l'impact de Notre Dame. Cela a avant tout des conséquences sur les territoires situés à 1h00 de Nantes. Faites un cercle autour. Vous avez dedans une partie du 35, du 56, c'est tout. Vous avez aussi toute la Vendée, le Maine-et-Loire, une partie des Deux-Sèvres (toute proche de Nantes-Atlantique et reliée par une voie express gratuite).

Brest c'est loin de Nantes, Bretagne réunifie ou pas réunifiée. Qu'on se le dise. Un poitevin de Poitiers est plus proche.

Par ailleurs, je suis contre cet Aéroport, vous développez des arguments que je développe moi-même.

Je ne partage pas votre avis sur l'issue d'un référendum en cas d'élargissement à d'autres départements (lequels ?? pourquoi ? La Mayenne et pas les Deux Sèvres (?) pourquoi ?).

Les morbihannais et mayennais ne voteraient pas ou voteraient pour. Par ailleurs l'idée même de créer un périmètre artificiel en fonction d'un résultat attendu m'insupporte. Vous faites le jeu de la disparition de la Région Bretagne dans un Grand-Ouest ainsi. Et j'ai pas le sentiment que ça déplait tant que ça à C. Troadec.

Yann Menez Are
Jeudi 25 février 2016

Bien entendu que le Référendum doit être étendu à tout le grand ouest, et donc y compris la Bretagne.

Ce projet aura des répercussions sur la pointe bretonne : il va affaiblir l'aéroport de Brest, et accentuer le désiquilibre de la région vers l'est.

C'est à nouveau un renforcement de la fracture territoriale dont souffre l'ouest breton.

Peri Loussouarn
Jeudi 25 février 2016

Pour rappel, financement du projet :

Etat 130,5 M€ 23.3%

Pays de la Loire 40,4M € 7.2%

Région Bretagne 28,9M € 5.2%

Conseil général de Loire-Atlantique 23,1M € 4.1%

Nantes Métropole 17,9M€ 3.2%

Communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'estuaire 2,9M € 0.5%

Communauté d'agglomération Cap Atlantique 2M € 0.4

Je suis du Léon, et donc de Bretagne, contribuable breton, j'entends donc, si référendum il y a, être consulté dans la mesure où, si le "oui" l'emporte, une partie de mes impôts financeront cet outils.

Luigi Barsagli
Vendredi 26 février 2016

"Ce projet aura des répercussions sur la pointe bretonne : il va affaiblir l'aéroport de Brest, et accentuer le désiquilibre de la région vers l'est.

C'est à nouveau un renforcement de la fracture territoriale dont souffre l'ouest breton."

La fracture territoriale est déjà une réalité. Nantes-Atlantique accueille déjà bien plus de voyageurs que Brest ou Rennes. Là il s'agit d'un transfert à 25 kilomètres plus au Nord. Comme dis dans un précédent message le principal intérêt de cette opération pour les élus locaux nantais n'est pas le développement du trafic aéroportuaire mais de libérer de l'espace au Sud de Nantes, prés du centre-ville. C'est une opération d'urbanisme. Et le Lac de Grand-Lieu jusqu'ici plutôt protégé par Nantes-Atlantique serait en cas de transfert soumis à une forte pression foncière et donc à une dégradation environnementale majeure.

La dimension "internationale Grand-Ouest", c'est surtout du marketing pour trouver des financements car le 44 n'a pas les moyens de se le construire tout seul. Le vrai scandale est la forte participation de la Région Bretagne à cette opération. Quasi à hauteur de celle des Pays-de-la-Loire ! Il est là le scandale. Personne n'a obligé Le Drian à financer massivement cet Aéroport. On sait bien que ce financement est lié à la LGV Paris-Rennes pour laquelle les bretons ne sont pas consultés.

Les retombées de l'Aéroport sont en Loire-Atlantique (environnementales, économiques), l'impact sur le réseau routier, ou ferroviaire est uniquement prévu sur la Loire-Atlantique (deux bretelles de voies express, tram-train...)

"Je suis du Léon, et donc de Bretagne, contribuable breton, j'entends donc, si référendum il y a, être consulté dans la mesure où, si le «oui» l'emporte, une partie de mes impôts financeront cet outils."

Si vous regardez les chiffres, tous les français financeraient le transfert de l'Aéroport de Nantes. L'aire de chalandise ne concernerait qu'une partie de la Région Bretagne, une grande partie de la Région Pays-de-la-Loire + une partie du Poitou.

y
Vendredi 26 février 2016

Donc Luigi, si tous les Français financent l'aéroport, ils ont tous le droit d'être consultés par référendum!

spered dieub
Vendredi 26 février 2016

Donc Luigi, si tous les Français financent l'aéroport, ils ont tous le droit d'être consultés par référendum!

C'est le discours d'un certain fils des lumières ,qui voyage en classe affaires ,pas mal pour un prolétaire ! inspiré au minimum par un certain Robespierre ,qui nous rappelle un certain passé sanguinaire .Ce nostalgique de Carrier et Barére ou Barzh ar raer tient particulièrement à la liger ou eurent lieu bon nombre de mariages républicains .Tout comme son antagonisme politique le parti Breton il est opposé à l'aéroport Notre dame des landes le prétendant à la présidence de la république française qui n'est autre que ....l'ultra jacobin Melenchon ,après tout c'est peut être votre mentor an aoutrou Y

Luigi Barsagli
Samedi 27 février 2016

@ Y et Spered Dieub

Il n'y a que 3 Périmètres de Consultation crédibles : Loire-Atlantique, Pays-de-la-Loire, France.

Le projet est financé (part publique) en grande partie et est décidé à l'échelle hexagonale. Par contre les impacts de l'aéroport sont loin de toucher la France entière et la mobilisation électorale dans ce cadre serait très faible.

La Région Pays-de-la-Loire est depuis pas mal d'années la collectivité locale pilote du projet. Auxiette était le Président du syndicat mixte. Les Régions sont compétentes en matière de trasnports et de gestion d'aéroport (exemples en Région Bretagne). Ce cadre est pertinent à priori (à priori, car la Région Pays-de-la-Loire est un espace pas vraiment vécu...Sarthe et Mayenne ont peu de liens avec Nantes).

Ensuite la Loire-Atlantique, c'est le territoire physiquement impacté et concerné. On transfert l'aéroport de Nantes hors de Nantes-Métropole. C'est le territoire vécu, où il y a forte mobilisation et enjeu.

Chacun de ces 3 périmètres se défend. Il me semble cependant que la légitimité d'une consultation dépend quand même de la participation. Je pense que le taux de 50 % ne peut être (éventuellement) atteint qu'en Loire-Atlantique. Il me semble que le cadre du 44 a une légitimité populaire. C'est également là que le projet d'Aéroport va impacter très concrètement la vie des gens.

P

Lheritier Jakez
Samedi 27 février 2016

De St Nazer en Loire Atlantique en Bretagne

J'ai toujours été pour l'aéroport dans le Nord de la Loire Atlantique.

Tout est lançé depuis longtemps.Et Il y aura de nombreux petits aéroports à fermer

et des terres à redistribuer pour différentes occupations,même agricoles..

Je ne souhaite pas d'un référendum sur ce sujet.C'est trop tard ,et c'est de l'argent perdu.

Je n'ai jamais non plus été pour un référendum sur la RÉUNIFICATION demandée par Bretagne Réunie,l'UDB,

Dans quel mur vont ils envoyer le peuple Breton?Quelles seront les issues?

On a été détaché par décret Pétain 1941 ,et par des décisions technocratiques sans votes.

Voir encore la dernière non réforme territoriale non approuvée par votes en B4 et en 44.

Le résultat de la liste "choisir les régions" sur la Loire Atlantique, nous prouvent qu'un référendum serait dangereux.

de 0 à 7% selon les communes.

Luigi Barsagli
Dimanche 28 février 2016

@ Jakez Lhéritier

Je ne vois pas trop par quel enchantement la Loire-Atlantique pourrait faire partie de la Région Bretagne sans référendum...quelques défilés/manifestations depuis 30-40 ans, cela ne va pas suffire. Même pour l'obtenir ce référendum, il faudra beaucoup plus que cela. Regardez le dossier Aéroport.

Par ailleurs il me semble que le développement de la pratique des consultations locales serait une authentique avancée. La Démocratie, c'est la seule solution pour les plus faibles contre les plus forts. Par ailleurs si une nette majorité d'habitants du 44 ne se sent pas bretonne (vous posez indirectement la question à la fin de votre message), qu'espérez-vous donc ?? Un rattachement de force ? Ou le Grand-Ouest de force ? Comment voyez-vous les choses pour l'avenir, quelles solutions en dehors d'un référendum ? J'aimerais que vous développiez votre point de vue ?

Il y a 10 ans, je lisais souvent des partisans de la réunification défendre cet Aéroport, dans leur argumentaire il en ressortait in fine que l'Aéroport renforcerait les liens entre Nantes et la Bretagne, en quelques sortes Nantes se déplacerait un peu plus au Nord...en réalité les grands aéroports ne créaient pas de liens. C'est bien souvent, le contraire, une frontière/cicatrice territoriale. Autour de Vigneux-de-Bretagne, Notre Dame des Landes, Fay de Bretagne, on aura un no man's land. L'urbanisation de la Métropole nantaise se tournera vers l'Est et le Sud...

Krystell Churie-Goal
Dimanche 28 février 2016

Pour rappel, financement du projet :

Etat 130,5 M€ 23.3%

Pays de la Loire 40,4M € 7.2%

Région Bretagne 28,9M € 5.2%

Conseil général de Loire-Atlantique 23,1M € 4.1%

Nantes Métropole 17,9M€ 3.2%

Communauté d'agglomération de la région nazairienne et de l'estuaire 2,9M € 0.5%

Communauté d'agglomération Cap Atlantique 2M € 0.4

Merci Monsieur pour ce rappel des chiffres qui nous sont donnés et répétés a l'envi !

Seulement voilà , L'ACIPA a retrouvé une info DGAC de 2002 , qui nous disait que le coût des travaux s'élèverait à 4milliards d'euros .

La région Bretagne paierait certainement beaucoup plus ! Et les impôts de tous les Français également !

Un référendum local sur projet d'État , donc national ?

Lheritier Jakez
Mardi 1 mars 2016

@ Luigi Barsagli

Contre un référendum .Surtout que sur la Loire Atlantique seule!

Sachant qu'un référendum est souvent un moment de vote d'opposition à la politique gouvernementale française.

Pour contrebalancer les 70 ans de propagande pro PDL par les Gaullistes,le PSf,le PCf leurs partis strapontins(radicaux,MRC etc..)

la Franc Maconnerie et les cercles républicains ,le FN ,il nous faudrait le monopole sur les émissions politiques.

Je ne sais pas si vous habitez la Loire Atlantique.Connaissez vous ce que nous vivons :Coupure et mur de la Honte entre le 44 et la Bretagne croupion.

Deux questions pourraient être posées:

sur B5,souhaitez vous une bretagne réunifiée?

Ou souhaitez vous exclure le 35 et réintégrer le 44...?

Les CONSEQUENCES:

BRAVO si c'est positif ?

Mais si c'est NEGATIF :que nous restera t il comme possibilités pacifiques pour une réunification légitime?

Des démarches internationales non légitimées par le résultat du référendum .....Aucun espoir.

Des actions et des luttes de terrain, non violentes -à la Gandhi.Avec les familles engluées dans les crédits,pas de luttes globales?

Conquérir un maximum de mairies en 2020 mais avec des élus bretons qui souvent vont à la soupe des partis français,une fois élus??

Exemple les élus UDB rejoignant Le Drian en 2015 au régionales.

Continuer et perséverer pour une Entente Bretonne à toutes les élections.

La lutte armée.......?Comme en Irlande,avec l'Ulster,en Algérie,...GRAVE!

F.Quéré
Vendredi 4 mars 2016

J'écarquille les yeux quand je lis le commentaire de Jakez Lheritier : êtes-vous en guerre ; êtes-vous à ce point opprimé ; considérez-vous les Bretons comme des incompétents, des idiots, des traîtres, des moutons qui ne comprennent rien puisqu'ils ne vous suivent pas dans vos délires ?

Je vous plains, M. Lhéritier, puisque vous devez être vraiment malheureux, et je plains vos proches qui doivent supporter, au quotidien, votre aveuglement, votre jusqueboutisme, votre fanatisme et votre intolérance.

Quand je lis de tels propos, je suis certain d'une chose : les indépendantistes Bretons n'accèderont jamais au pouvoir parce que les Bretons, qui, contrairement à ce que vous pensez, ne sont pas stupides, ne mettrons jamais leur destin entre les mains de fanatiques comme vous. Ils sont trop raisonnables, réalistes et intelligents pour cela !

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.