-- Société --

À Saint-Nazaire le 11 novembre à 6 h du matin Anne Lore jouera 'Battle’s over' à la cornemuse

Date de l'évènement : le 11/11/2018 à 6 h
Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (7 photos)

Dans le cadre du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 à 6 h du matin le 11 novembre 2018, Anne Lore (1) commencera cette journée de commémorations mondiales (voir ci-dessous) par la traditionnelle complainte écossaise jouée à la fin de la guerre Battle’s O’er (Battle is over : La bataille est finie), le morceau que jouaient les sonneurs des bataillons écossais en revenant du front.

46132_1.jpgAffiche ABP.

Suite des commémorations à Saint-Nazaire

L'après-midi du dimanche 11 novembre un match de rugby Saint-Nazaire contre Trignac se déroulera au stade du Pré Hembert, rue Albert Einstein. Anne Lore contribuera à la cornemuse avant le match.

À Nantes, le Naoned & District Pipe Band, ensemble de musique traditionnelle écossaise, honorera cet événement et se produira à 11 h le 11 novembre devant le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 à Nantes, près du square du Marquis de Saffré où se tiendront les commémorations officielles l’après midi.

L'ampleur et l'origine de la commémoration mondiale de la fin de la guerre de 14-18

À l’initiative de Bruno Peek, organisateur britannique d’événements à connotation historique (Pageant Master en anglais ), cette complainte Battle’s over sera jouée à la cornemuse le 11 novembre 2018 à 6 heures du matin, dans de nombreux pays, chacun dans son fuseau horaire.

Cet événement mondial marquera le centenaire de la fin de la première guerre mondiale et rendra hommage aux millions de morts et de blessés aux combats et à ceux qui ont lutté au milieu de la douleur et les deuils pour aider à faire survivre la liberté.

Voir le PDF de 38 pages pour les détails

Ce document avait été rédigé en appel à cette commémoration originale imaginée par Bruno Peek. Le PDF de 8 Mo étant trop lourd pour ABP nous vous envoyons au texte en ligne sur : (voir le site) de Bruno Peck, ou (voir le site) si le précédent ne s'ouvre pas.

Traduction de la page 4 : Introduction

Le 11 novembre 2018, le Royaume-Uni et ses amis d'outre-mer marqueront le jour, il y a 100 ans, où les armes se sont tues à la fin de la Première Guerre mondiale. Vous pouvez vous souvenir des sacrifices de millions d’hommes et de femmes en nous joignant à Battle’s Over : (voir le site) , une série d’événements uniques le matin et le soir auxquels participent des organisations et des communautés du monde entier et de nombreux pays à l’étranger.

Battle’s Over - Dormez en paix, maintenant la bataille est terminée ;

Battle’s Over - Le dernier message ;

Battle’s Over - Les phares de la Première Guerre mondiale ;

Battle’s Over - Faites sonner les cloches à 6 h ;

Battle’s Over - Dormez en paix, la bataille est maintenant terminée.

Le son de 1.000 cornemuses remplira les airs avant l’aube du 11 novembre 2018. Dans l’ensemble du pays, des joueurs de cornemuse joueront Battle’s O’er, un air traditionnel joué par des joueurs de cornemuse après une bataille.

Annonçant le début des commémorations de la journée, ils joueront la mélodie envoûtante devant des églises et des cathédrales, sur des places de marché et des champs boueux, sur des collines et des ruelles, dans des vallées et des greens [pelouses] de villages au Royaume-Uni, dans les Îles anglo-normandes et sur l'Île de Man, dans des dizaines de pays, notamment en Australie, au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Afrique du Sud, en France, en Espagne, au Danemark, en Israël et en Somalie.

C'est un joueur de cornemuse - seul - qui jouera Battle’s O’er devant le tombeau du soldat inconnu à l’abbaye de Westminster, à Londres, tandis que d’autres feront de même devant des cathédrales au Royaume-Uni. Dans le même temps, les joueurs de cornemuse joueront partout la même musique dans leurs communautés locales.

Suite à l'interprétation de ce morceau de musique au Mémorial national des associations de la Marine marchande, à Trinity Square Gardens, Tower Hill, Londres, de 6 heures à 19 heures, lorsqu'un phare (beacon) de la Première Guerre mondiale sera allumé, les 15.000 noms de ces courageux marins de la marine marchande, qui ont perdu la vie au cours de cette terrible guerre, seront lus par toute une série de personnes de partout au Royaume-Uni, en souvenir des sacrifices qu'ils ont faits.

Nous prévoyons que cet hommage unique, organisé en association avec le College of Piping, basé à Glasgow, amorcera la couverture médiatique du centenaire à la télévision et à la radio, et fournira certains des sons et des ambiances les plus émouvants et les plus 'atmosphériques' de la journée. Encouragez un joueur local de cornemuse à participer en jouant Battle's O'er à l'endroit de son choix (à l'exception des cathédrales), demandez-lui de s'inscrire dès que possible, en fournissant les informations suivantes à : battlesoer [at] collegeofpiping.org avec nom du joueur de cornemuse, adresse, pays, comté, téléphone, courriel.

Note

(1) Anne Lore : Nazairienne, joueuse de cornemuse - Highland bagpipe, Scottish smallpipe, tin and low whistles - enseignante de cornemuse écossaise, fondatrice du pipe band d'Orléans et de l'association de musique celtique d'Orléans Dihun Keltieg, primée lors de concours solo en France et en Écosse. C'est elle qui a relayé l'appel à Saint-Nazaire. En juin 2016 elle donna, avec son ensemble de musique celtique Dihun Keltieg, un concert à l'église de Marcilly, dans le Loir-et-Cher. Extrait de La Nouvelle République (voir le site) , avec photo : Dihun Keltieg représente la section musicale du centre culturel celtique d'Orléans. Cet ensemble musical, fondé il y a 44 ans par Anne Lore, toujours présente dans le groupe, trouve son origine dans l'amour de la musique celtique de quelques musiciens, actuellement cinq instrumentistes. Ils ne sont pas celtes, à une exception près, mais sont tous des professionnels de leur instrument (…). Chaque morceau était introduit par quelques considérations historiques et musicales permettant de comprendre l'évolution de ces instruments traditionnels, notamment la grande cornemuse interdite en 1746 après la perte de l'indépendance de l'Écosse.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1240 lectures.
mailbox imprimer

Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

Lhéritier Jakez
Dimanche 4 novembre 2018

Nous serons à 6 h au vieux môle de St Nazer avec du réchauffant.

L'après midi: Hommage pour le centenaire , à la cornemuse ,d'Anne Lore pour le match de rugby St Nazer Trignac

RV vers 14 h au stade du Pré Hembert Heinlex;Dimanche 11 novembre.

Cet hommage aux Ecossais devrait être poursuivi par une opération hommages et d'amitiés à l'échelon de la Bretagne,et de la "diaspora" bretonne.

Maryvonne Cadiou
Dimanche 4 novembre 2018

Merci monsieur Lhéritier d'avoir précisé tous les autres événements à Saint-Nazaire le 11 novembre.

Christian BOËDEC
Lundi 5 novembre 2018

L'Amicale des anciens sonneurs du Bagad de Lann-Bihoué participera, à Clohars-Carnoët, à la journée "Hommage Mondial aux sonneurs de cornemuse"

Gwenn Pelliet
Lundi 5 novembre 2018

Merci Maryvonne pour cet article.

Quelles seront les cérémonies prévues dans le Finistère, et notamment à Kemper ? Trugarez !

André Gilbert
Mardi 6 novembre 2018

pendant ce temps de recueillement, les grandes surfaces seront ouvertes , pire , certaines offrent des réductions particulières ce jour là .

honte aux responsables de ces chaînes , il y a eu tellement de victimes que forcément , un de leurs anciens est tombé lors de ce carnage .

alors du respect pour eux , n'allez pas "faire vos courses" ce jour là

Jean Cévaër
Dimanche 11 novembre 2018

Anne a été une remarquable présidente de l'OBE dans les années 70-80 du siècle dernier.

Je suis heureux qu'elle soit devenue Nazairienne pour contribuer à faire vivre la culture celtique dans notre ville.

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 7 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.

Publicités et partenariat