A propos de l'interview de Jean-Marc Ayrault parue dans l'édition de Ouest France du mercredi 8 février

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Le Bihan Jean-François

Publié le 10/02/12 15:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Jean-Marc Ayrault, interrogé sur la réunification de la Bretagne, développe 3 arguments pour, à nouveau, s'opposer à la majorité des Nantais et des autres habitants de la Loire Atlantique qui sont, d'après les nombreux sondages, largement en faveur de la réunification de la Bretagne.

24823_1.jpg

Pour Jean-Marc Ayrault, la réunification de la Bretagne serait une «question dépassée depuis longtemps».

Jean-Marc Ayrault peut donc « décréter » de manière unilatérale qu'une «question est dépassée depuis longtemps» et qu'elle n'a pas à être posée, refusant ainsi tout débat démocratique. Quel est son mandat électif qui lui permet d'interdire un débat démocratique à l'échelle d'un département et d'une région ?

Pour Jean-Marc Ayrault, réunifier la Bretagne serait « abandonner le Choletais, l'Anjou et la Vendée »

Dans le cadre d'une réorganisation des régions, Jean-Marc Ayrault se présente en sauveur ou en Petit Père des Peuples du Choletais, de l'Anjou et de la Vendée en déclarant : « Je n'ai pas le droit d'abandonner le Choletais, l'Anjou et la Vendée ». Quel est son mandat électif qui lui permet de prendre cette position ?

Pour Jean-Marc Ayrault, la réunification de la Bretagne serait un «repli sur soi»

La région Bretagne est-elle repliée sur elle même ? Non, c'est la région qui développe le plus de coopérations décentralisées et qui bénéficie de la diaspora bretonne organisée dans de nombreux pays pour développer ses échanges internationaux. Il oppose artificiellement à la demande de réunification de la Bretagne, qui serait un «repli sur soi», la volonté de travailler en réseaux et en coopération.

C'est bien la réunification de la Bretagne qui facilitera le travail en réseaux et les coopérations avec Brest et Rennes. Ces réseaux et coopérations sont fortement handicapés par l'amputation de la Bretagne et la volonté de créer de toutes pièces une identité « ligérienne » artificielle. Nous pouvons d'ores et déjà rassurer Jean-Marc Ayrault qui cherche à dramatiser les enjeux de la réunification de la Bretagne pour faire peur aux citoyens : les limites administratives ne sont pas des «frontières administratives» avec tous les sous-entendus que peut constituer l'utilisation de ce terme inapproprié pour qualifier le périmètre d'une région. Si la Loire-Atlantique rejoint la Bretagne, les routes, les voies de chemin de fer, les lignes téléphoniques... ne seront pas coupées avec le Choletais, la Vendée et l'Anjou. Des octrois et autres postes de douanes ne seront pas installés.

Ce n'est pas parce que des territoires ne sont pas dans la même région qu'ils n'interagissent pas entre eux au bénéfice de tous

La Loire-Atlantique entretient déjà des relations privilégiées avec ses départements limitrophes même si tous ne sont pas dans la même région administrative comme pour le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine.

La Sarthe a plus de liens avec des départements situés dans d'autres régions administratives qu'avec la Loire-Atlantique qui est pourtant le département qui accueille le siège de sa région.

Le Choletais, l'Anjou et la Vendée ne sont pas des territoires sous tutelle nantaise. Ils n'ont pas attendu le Maire de Nantes, ses visions, ses compétences et ses pouvoirs extra-municipaux pour assurer le développement de leurs territoires.

Afin d'éclairer les citoyens sur les enjeux de la réunification de la Bretagne (décentralisation et démocratie, aménagement du territoire et développement économique, respect de la diversité culturelle et des identités des populations...), nous invitons Jean-Marc Ayrault à cesser de caricaturer et verrouiller systématiquement ce débat qui, pour lui, n'est pas «une priorité»… mais qui existe pourtant depuis 40 ans avec la création en 1972 des régions actuelles. Les élections présidentielles et législatives de 2012 seront l'occasion pour les candidats de prendre position sur la réunification de la Bretagne dans le cadre de leurs propositions sur la nouvelle étape de la décentralisation et sur le respect de la démocratie.


Henry Colliot pour Jean François Le Bihan, président de Bretagne Réunie

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1954 lectures.
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Paul Chérel
Vendredi 10 février 2012

Très bien envoyé. Une seule remarque ! Il est inutile d'interroger les élus régionaux et départementaux pour qu"ils s'expriment sur la question lors des législatives 2012 et territoriales de 2014. On connaît déjà leur opinion ferme et définitive ou leur manque d'opinion affirmée et combative. Il faut tout simplement ne pas renouveler leur mandat. Quant aux arguments développés dans l'article, ils sont tous bons et on peut, on doit, en trouver bien d'autres. L'arrière pays de Nantes-Saint-Nazaire c'est la Bretagne et non des faubourgs de la région parisienne. Paul Chérel

Yann LeBleiz
Vendredi 10 février 2012

C'est de genre de "Réalisme" qui incite l'UDB à appeller à voter pour M.HOLLAND.

L'UDB est donc en phase avec la vision anti-démocratique et anti-bretonne de M.Jean-Marc Ayrault et compagnie!

Quelle chance avons-nous d'être en plein "Réalisme"!

Bon, j'arrête, l'UDB va se sentir stigmatisé!

J'espère seulement que les bretons méridionaux qui sont officiellement victimes d'Assimilation Forcée (confirmée et assumée par M.LOUVRIER, UMP) se sentiront moins stigmatisé!

Rappellons que l'Assimilation Forcée est considérée par l'ONU comme une atteinte à l'humanité!

Question : Ne pourrions nous pas développer l'idée d'un partenariat de développement économique, entre la Bretagne réunifiée et ses voisins. Ce serait du gagnant-gagant?

Eik D.
Vendredi 10 février 2012

N'oublions pas que m. ayrault n'est qu'un suppôt du pouvoir jacobin. De toute façon il n'est pas digne d'être Breton !

Yves-Alain LE GOFF
Vendredi 10 février 2012

J'en ai plus que marre que les Ayrault, Auxiette, Batteux and Co continuent à insulter régulièrement les Bretons en tout impunité en méprisant (passé, repli identitaire, peur etc...) la réunification de la Bretagne.

Mais ce qui m'énerve au plus haut point c'est que je n'ai toujours pas vu la lettre ouverte de socialistes bretons qui clament la même chose que moi.

Mince peut-être ai-je tort de croire encore au Père Noël ???

Fabien Renaud
Vendredi 10 février 2012

A un moment donné, si ça ne vient pas des habitants de la Loire-Atlantique eux-mêmes... Que voulez vous, la plupart des gens s\'en f... On pourrait décréter demain que l\'Ille-et-Vilaine intègre les pays de la Loire que ce serait la même chose...

Jean-Christophe Richard
Samedi 11 février 2012

Ras le bol en effet des propos de Monsieur Ayrault et de son mépris vis à vis des bretons, nous n\'avons pas de leçons de tolérance et de démocratie à recevoir d\'un homme qui ne fait que défendre son pré carré (les pdl)et une vision passéiste et paternaliste de l\'aménagement du territoire. A trop relire \"La forme d\'une ville\" de Gracq (qu\'il imposera bientôt à tous les nantais si on le laisse faire !) Monsieur Ayrault semble avoir perdu toute raison critique. Il reste le pur produit politique d\'un pays à la pensée vieillissante qui se voit aujourd\'hui dépassé dans bien des domaines (de l\'économie aux droits de l\'homme...). Qu\'a-t-il donc d\'autre à nous proposer qu\'un éléphant mécanique et une \"ile de Nantes\" en guise de vitrine pour néo nantais (anciens parisiens ?) abonnés aux \"Inrock\" ? Je n\'écoute plus les consignes morales de personnages qui ne défendent que leurs intérêts particuliers et ceux des amis qu\' ils ont su mettre en place dans une région \"pdl\" qui - qui peut encore en douter ? -ne sert qu\'à assurer un boulot à des hommes politiques carrièristes. Les nantais et au-delà les bretons sont de moins en moins dupes : les \"pdl\" ne servent qu\'à ceux qui les défendent et en dehors du palais régional, ils ne sont guère nombreux à les soutenir. Le seul véritable frein à la réunification reste bel et bien l\'acharnement de quelques-uns à jouer contre l\'intérêt du plus grand nombre.

Jean-Loup LE CUFF
Samedi 11 février 2012

Je viens de poster ça sur le site de la ville de Nantes:

Monsieur Jean-Marc Ayrault,

Vous répétez souvent dans votre obstination à ne pas vouloir réunifier la Bretagne, qu'il s'agirait là d'un repli sur soi (!?), mais que dire alors de quelqu'un qui s'arcboute sur un découpage collabo-vichyste imposé par décret sans consultation populaire?

Voyez vous, je n'ai encore jamais voté à droite de ma vie et ne le ferai encore pas aux prochaines présidentielles, mais votre présence aux côtés de Monsieur Hollande m'empêchera de voter pour ce candidat, je pense... et je ne serai pas le seul breton dans ce cas !!! Ouvrez donc enfin les yeux !!! Nous faut-il attendre votre départ pour espérer enfin la démocratie en Bretagne? Le jacobinisme est le premier mal qui ronge la France, et vous en êtes un représentant notable...

Excusez moi de ne pas pouvoir vous saluer, vous êtes à mes yeux comme ces racistes que votre parti prétend combattre... Le racisme anti-breton, un des seuls ostracismes qui n'est pas puni par la loi française, mais au contraire subventionné par nos impôts!

Mais notre patience est infinie, comme votre passage n'est qu'éphémère vis à vis de notre histoire plus que millénaire!

Nous ne lâcherons jamais, car le véritable esprit de démocratie souffle de notre côté, et vous le savez pertinemment!

Adieu monsieur Ayrault!

Jean-Loup LE CUFF,

Artiste et démocrate breton.

Pierre CAMARET
Samedi 11 février 2012

Fabien RENAUD absolument d'accord .La majorite des gens s'en foutent completement et nos "chers "politiciens , le savent tres bien alors , que quelques gens sinceres s'agitent ,ne les inquiete pas . Les veaux eux suivront .

La Bande des 3 en PDL ont encore de beaux jours devant eux , helas !!

ARBENNIN
Samedi 11 février 2012

Mr Ayrault est né dans le Maine et Loire, il n'est donc pas Breton de souche et encore moins de coeur.Si Mr Holland est élu, Ayrault sera conforté dans sa place forte des PDL. Après ce que vient d'annoncer Holland, coté Bretagne il n'y aura pas grand chose qui bougera...Tant que nous n'aurons pas un partie Breton fort et que l'on restera avec le choix Droite Gauche à la Français on l'aura dans l'os.

Anne Lemaire
Samedi 11 février 2012

Si la question de la réunification est dépassée, on se demande pourquoi Monsieur Ayrault s'acharne à la combattre avec autant d'opiniâtreté!

Anne Lemaire
Samedi 11 février 2012

philippe Metchnikoff
Samedi 11 février 2012

Les bretons n'ont rien à attendre de Sarkozy et pas grand chose de Hollande surtout si le premier ministre s'appelle J.M Ayrault en ce qui concerne la réunification.

philippe Metchnikoff
Samedi 11 février 2012

Les bretons n'ont rien à attendre de Sarkozy et pas grand chose de Hollande surtout si le premier ministre s'appelle J.M Ayrault en ce qui concerne la réunification.

Louis Le Bars
Samedi 11 février 2012

Jean-Marc Ayrault parle comme le Président d'une région Anjou-Vendée ou comme un Maire de Cholet.

Ah...il est né dans les Mauges me dit-on...y aurait-il un lien ?

La réunification est une réunification. On ne peut pas parler de "repli sur soi" quand il s'agit d'une réunification, c'est un non-sens et une absurdité !

Le repli sur soi c'est de diviser et de refuser de prendre en compte le sentiment profond du peuple.

On ne peut pas parler de retour en arrière ou de débat dépassé lorsqu'il s'agit de Démocratie.

On ne peut pas parler de l'intérêt de la Ville de Nantes lorsqu'on veut la priver de l'opportunité d'être principale la principale ville d'un territoire internationalement reconnu et doté d'une formidable stabilité historique et d'une véritable personnalité...tout cela pour faire soi-disant la joie des Mauges et de la Vendée (qui n'ont rien demandés de surcroit !).

M. Ayrault n'a rien compris, à trop s'engager sur le terrain de la Région PdlL crée technocratiquement dans un profond déni de Démocratie (1941 puis 1955) selon des préceptes politiques et géographiques d'origine nazie (cf Walter Chrystaller) , son action qui n'a pourtant pas été totalement négative à Nantes, tombera dans les décennies futures soit dans l'oubli soit dans le mépris.

Pierre CAMARET
Samedi 11 février 2012

ON A ATTENDRE RIEN DE PERSONNE .Nous prendre en mains , mais la .......???????

C'est tellement agreable d'ecouter les bonnes paroles et de croire aux reves.

Et puis l'assistanat francais est maintenant dans nos genes on nous assiste et on nous laisse gueuler..... pas trop , seulement jusqu'a un certain niveau, mais on de defoule quand meme avec ce slogan C..... les avantages acquis , comme si cela pouvait exister ???Mais les hexagonaux sont coinces

SPERED DIEUB
Samedi 11 février 2012

Louis Le Bras franchement qu\'est que les nazis ont avoir avec un ,démantèlement de la Bretagne dont les premiers projets de partition datent de la fin du premier conflit mondial ??? En voulant se donner bonne conscience par rapport à une période douloureuse de l\'histoire on se prive d\'autres d\'arguments importants dans le sens ou l\'état français a voulu et c\'est toujours le cas d\'une régionalisation artificielle dans laquelle la Bretagne n\'a pas sa place en temps qu\'entité politique la meilleur preuve c\'est le projet insidieux du grand ouest idée qui fait très sournoisement son chemin mais une fois de plus certains se voilent la face

Jean-Marc FURON
Samedi 11 février 2012

@ARBENNIN: La mère de JM Ayrault était bretonne.

Il est clair qu'il ne faut rien attendre de lui pour ce qui concerne la réunification. Cela fait des années qu'on l'interroge sur ce sujet, et sa position n'a pas changé d'un iota. C'est tout dire sur sa flexibilité.

Il se dit visionnaire, ses propos semblent prouver le contraire, et bien plus passéiste que les adeptes de la réunification.

En ce temps présidentiel, il faudra faire un choix. Voter Hollande pour être sur de battre l'UMP ou voter pour un "petit" candidat dont on connait ses positions sur une réforme territoriale quitte à revoir Sarko rempiler pour 5 ans. Mais n'oublions pas que derrière se profilent les législatives où là nous pourrions frapper un grand coup.

Je pense qu'au plus vite nous devons trouver les politiciens régionaux qui seront à même de battre lors des municipales les Maires de grandes villes bretonnes que sont Nantes, mais aussi Rennes ou Brest. Il est temps que tous les partis bretons s'allient sous une même bannière pour mener des actions en Loire-Atlantique, pour faire prendre concience aux habitants qui s'en foutent quels sont leurs intérêt, et qu'ils n'ont que des avantages à tirer d'une réunification.

Il est des marchés que la Bretagne et les PDL ont perdu en raison de mésentente, marché qui sont partis ailleurs, ça, ils doivent le savoir. Les coûts en communication pour une région "ligéienne", pour imprimer une identité factice aux habitants sont des fonds perdus utilisés avec leurs impôts, ça, ils doivent le savoir.

Gilbert ENGELHARDT
Samedi 11 février 2012

La Ville de Nantes et la Région développent , à coup de dizaines de millions d\\\'euros, une pseudo culture , avec un ELEPHANT MECANIQUE, un MANÈGE GÉANT des animaux marins, et bientôt un ARBRE AUX HÉRONS !!! Pour la promotion de l\\\'Estuaire de la Loire, ce sont également des millions d\\\'euros dans des oeuvres indigestes, toutes autant les unes que les autres,qui sont gaspillés, sans connaissance des retombées économiques, en plein brouillard comptable !!! C\\\'est ça la culture bobo socialo ! \\\"Panem et Circenses\\\" pour le bon peuple, que l\\\'on éloigne, à force d\\\'abrutissement, de ses racines bretonnes !

On a une culture \\\"ligérienne\\\" , c\\\'est à dire \\\"NO CULTURE\\\" !

Pour la promotion du tourisme, il serait si facile de se déclarer \\\"BRETAGNE \\\" et \\\"BRETONS\\\" ! C\\\'est d\\\'ailleurs ce que fait PORNIC !!

gilbert ENGELHARDT
Samedi 11 février 2012

Jean Loup Le Cuff, votre lettre, si bien rédigée, devrait remuer les consciences des socialistes de la Ville de Nantes. Malheureusement ces jacobins privilégieront toujours leurs intérêts personnels en sacrifiant l\'intégrité de la Bretagne . Nous sommes les T!bétains de la France !

Louis Le Bars
Samedi 11 février 2012

@ Spered Dieub, le projet de suppression de la Bretagne date de la Révolution française, par contre la notion de régions basés sur une logique pseudo économico-scientifiques autour de villes avec un hinterland a inspiré la création des régions en France...la DATAR s'en inspire toujours d'ailleurs !

Le problème c'est l'idée d'appliquer politico-administrativement une constatation ou des observations d'ordre statistiques. Les hommes ne sont pas des marchandises...

Michel Debré (Préfet d'Angers avant la suppression de la Région d'Angers (ancêtre des PdlL)avait également un projet de créations de nouveaux départements basés sur les même genre d'idées...il prévoyait un département avec Nantes au milieu, le 44 + le 85 + les Mauges. Ce découpage est extrêmement proche de celui qui avait été préconisé par Christaller d'ailleurs.

Le géographe Walter Chrystaller (SPD, puis nazi avant de se reconvertir dans la démocratie version RDA...) est toujours une référence dans l'enseignement de la Géographie en France...en Pologne, dans les territoires conquis majoritairement de langue polonaise, l'Allemagne a mis en place une organisation administrative sur le modèle cristallérien où une ville centre (généralement dominée par une élite germanophone) domine un hinterland de paysans polonais. L'idée était de germaniser (Cristaller développe cet objectif avoué) progressivement tout le territoire et de créer des colonies autour de la ville centre où seraient exclus les polonais (hiérarchie urbaine en réseaux).

Globalement ce modèle tend à transformer le territoire en fromage que l'on divise en tranches selon des concepts pseudo-rationnalisés, totalement extérieurs à la volonté du peuple et étranger aux héritages histroiques (surtout quand il s'agit de territoires revendicatifs). La ville-centre crée le territoire et est érigé en région avec son hinterland, pour résumé un territoire au service d'une ville.

Pierre CAMARET
Dimanche 12 février 2012

Mais c'est cela les Socialos : les copains d'abord .Ce sont les maitres jacobins de la cuisine electorale. Le peuple breton tu parles si je m'en fous doit penser HOLLANDE , mon copain AYRAULT , ne veut pas de reunification , et j'ai besoin de mon copain AYRAULT , donc il n'y aura pas de reunification , si je suis President .

Et les C..... (?) de l'UDB suivent .Les militants UDB sont peut etre des C.... , mais ses dirigeants NON , moi d'abord , la soupe et mon strapontin , c'est ce qui compte avant tout .

A cela il faudrait opposer une forte conscience BRETONNE, peut etre materialisee par un fort Parti BRETON ?????Cela fait deja 50 ans que j'attends .A votre avis combien d'annees encore ????

Gilbert ENGELHARDT
Dimanche 12 février 2012

Monsieur Pierre CAMARET, je vous remercie de tous vos messages, que j'ai pu lire, également, dans les précédents articles. Vous avez raison en tous points et je partage votre réflexion. Comme vous, je suis ouvert sur le Monde, étant anglophile et anglophone. Je pense avoir les mêmes idées politiques et morales, que les vôtres . La Grande Bretagne respecte ses minorités alors que la France les méprise. J'ai pu lire que vous faisiez partie de la diaspora bretonne , en Australie. J'ai toujours admiré les Bretons voyageurs, qui font rayonner notre Terre dans tous les coins de la planète. Les Bretons sont un peuple de marins. J'ai bien aimé votre réflexion sur la dangerosité de Marine LE PEN, et sur JOËL BATTEUX .

Joseph Victor
Dimanche 12 février 2012

Monsieur Camaret... on est toujours le con de quelqu'un, mais vous semblez assez bien parti pour figurer au palmarès.

Quand l'UDB n'avait aucun élu régional, c'est parce que c'était un parti de nuls. Mais aujourd'hui nos élus sont des opportunistes, des arrivistes qui vont à la soupe...

Quand vous aurez fait pour la Bretagne le dixième du quart de ce que font au quotidien les 4 élus régionaux de l'UDB, vous serez à même de porter un jugement. D'ici là, vous devriez vous abstenir...

Pierre CAMARET
Dimanche 12 février 2012

Merci Mr ENGELHARDT .Je n'ai pas toujours ete en Australie,apres un sejour en Nouvelle Zelande , ou j'ai pris la nationalite.Je suis egalement donc KIWI. J'ai fait une bonne partie de ma carriere professionnelle en Asie . Malaysie pour une Societe d'Engineering dans le petrole/gas . Retour en Bretagne pour la retraite - j'avais un joli petit manoir , dont une partie assez ancienne . Deception , Deception surtout que j'avais eu des enfants sur le tard .Mon fils est ne j'avais 56 ans .Apres 3 ans , vente du Manoir et depart dans le Asie Pacifique ,NZ .Mes deux derniers enfants ont fait leurs etudes: fille en Australie , Garcon a Montreal MC GILL UNIV.Meilleure education , pas de greves d'enseignants , normal quoi et moi possibilite de travailler comme Ingenieur Conseil.Ce qui a quand meme aider pour l'Éducation des deux derniers.

La Bretagne a ete l'echec de ma vie , j'y avais trop cru , et croyais a la retraite faire qq chose pour mon pays ????? eh bien .

Marin , j'ai fait Naval , quitte la Marine apres la guerre d'Algerie , retour aux Etudes pour avoir un Diplome d'Ingenieur dans le Petrole et faire une autre carriere . De ce cote la , j'ai reussi .

Comment la Bretagne va t- elle s'en sortir?? il y a des quantites de braves types , sinceres dans le mouvement breton , mais helas , cela ne va pas loin .La reflexion est limitee.

Pierre CAMARET
Dimanche 12 février 2012

Mr Joseph VICTOR . Erreur de traduction C.... voulait dire Cocus et non Cons . Ok vous avez rectifie .Tres bien .

Ah ? alors vous ne savez pas ce que j' ai fait . C'est dommage car vous auriez pense que je suis un Hero , quand a vos 4 elus ( vous en avez autant que cela ??? le PS est genereux ) qu'ont ils fait ?? je serai tres heureux de le savoir .

Pierre CAMARET EX . UDB du debut biensur

Gilbert ENGELHARDT
Dimanche 12 février 2012

Monsieur Pierre CAMARET,

Vous avez les idées justes sur la Bretagne . Vous aviez d'ailleurs répondu à mon message (où je parlais de Georges CADOUDAL), où vous m'approuviez, vous-même, ce qui m'avait fait grand plaisir.

Je porte un nom alsacien et pourtant, c'est bien mon père qui m'a éveillé, tout jeune, à la culture de notre Terre, la BRETAGNE, un Pays à part entière. Du côté de ma mère, ils s'appelaient COANTIC, de Pont-Aven. Officiers de Marine, pour la plupart. Mon oncle Gilbert FORTRAIT,

était commandant en second du CASABIANCA , puis du sous-marin LA PERLE, coulé au large de Terre-Neuve, en 1945 (voir site des sous-mariniers de TOULON tenu par M. Serge Lecalard).

Lorientais de naissance, je garde la nostalgie de mon enfance.

Je milite à BRETAGNE RÉUNIE et c'est une magnifique association.

A Nantes, le jacobinisme nous enserre ! A droite comme à gauche !

C'est dur et c'est triste de voir ainsi le reniement de mille ans d'histoire.

SPERED DIEUB
Dimanche 12 février 2012

Loeiz oui j'aurais du préciser que la première tentative démantèlement de la Bretagne date de la création des départements c'est pour dire qu'ils auront tout essayé et actuellement c'est le projet grand Ouest qui signifie la mort de la Bretagne mais cet ensemble artificiel qui va la marginaliser est tellement incohérent à tout point de vue qu'il va mettre en évidence la juste revendication de la Bretagne à cinq départements , ce qui je l'espère va provoquer une prise de conscience de la population d'une autre ampleur qu'aujourd'hui .

Mettons nous à la place du pouvoir francilien regardant une carte de l'Europe occidentale il est évident que la Bretagne géographiquement parlant est une flèche dans l'océan et cela saute aux yeux qu'elle constitue de fait un territoire différent bien plus que des pays indépendants tel le Portugal la Belgique La Hollande alors il est facile de comprendre que c'est trop risqué pour les stratèges parisiens que de tolérer rien qu'un embryon d'existence administrative de la péninsule réunifiée même en faisant abstraction des éléments historiques et identitaires et pourtant économiquement la France y gagnerait sur le plan économique étant donné qu'elle profiterait aussi d'une Bretagne regardant( vers le large et qui retrouverait sa vocation maritime et sa raison d'exister originelle

SPERED DIEUB
Dimanche 12 février 2012

Gilbert la Grande Bretagne respecte ses minorités oui en ce moment mais elle ne l'a pas toujours fait pas besoin de faire un dessin des irlandais aux indiens d'Amérique tous ont subit une répression bien plus violente que les colonies sous domination des français qui par contre ont mis en oeuvre des méthodes plus sournoises et insidieuses mais pas moins efficaces ...

Croyez moi Londres va tout faire pour éviter que l'Ecosse devienne indépendante et non seulement çà lors de la dernière campagne électorale les partis anglais conservateurs et libéraux s'étaient livrés à une véritable provocation en incluant le territoire de la république d'Irlande au sein du royaume uni .C'est aussi une question de survie de l'Angleterre territoire géographiquement réduit et surpeuplé ceci est aggravé par le fait que le commenwealt est appelé a disparaitre Mais cette évolution de l'histoire pourrait être favorable à la renaissance de la Bretagne dans le cadre de l'arc atlantique progressivement

Jo Pevedic
Dimanche 12 février 2012

J'effectue mon post ici, même si j'éprouve une antipathie viscérale à l'égard de ce personnage froid comme un serpent ou sympathique comme un bureaucrate-policier de l'ex bloc de l'Est qu'est JM Ayrault.

Bien que la rédaction ABP soit évidemment entièrement libre, j'ai tout de même l'impression qu'en ces temps de campagne électorale, la ligne éditoriale parait de plus en plus pencher à droite tant les critiques visent en premier lieu les élus de gauche. Certes la majorité des élus bretons sont désormais à gauche (et ils sont élus démocratiquement par des bretons !) mais très peu d'attaques visent Le Fur, Le Guen, Paul, et consorts…

mac kinle
Dimanche 12 février 2012

La photographie du haut, ne représente t'elle pas J.M Ayrault intronisé "Chevalier bretvin" (breton+vin= bretvin). Ce serait un comble, un tel personnage qui ne veut pas du département de Loire atlantique et de sa ville, Nantes en Bretagne, qui est intronisé et honoré par une vénérable association du pays nantais qui affirme dans ses statuts que les "Chevaliers bretvin" sont les reprèsentants du vignoble breton du Pays Nantais.

Joseph Victor
Dimanche 12 février 2012

Monsieur Camaret,

Vous devriez suivre d'un peu plus près l'actualité bretonne et peut-être pas seulement sur ABP, cela vous permettrait (peut-être) de porter des jugements un peu plus judicieux et un peu plus justes.

Nos 4 élus régionaux ne doivent rien, mais absolument rien au PS. Ils ont été obtenus, dans le cadre d'un accord avec EELV, après une triangulaire qui voyait s'affronter trois listes : Droite, PS et EELV-UDB.

Herve Morvan
Dimanche 12 février 2012

Salud d'an holl, bonjour à tous.

Vous, les bavards stériles, me cassez les pieds. Je ne vous cite pas, tant pis pour vous si vous n'êtes pas capables de vous reconnaître. Vous vous cassez du sucre sur le dos à longueur de commentaires qui tournent en rond, depuis des lustres, incapables que vous êtes de voir le verre à moitié plein... C'est lamentable, et nos adversaires doivent bien rigoler. Et si vous dépensiez à plus efficaces objectifs, l’énergie que vous gaspillez à pianoter vos salades ?

Vous parlez toujours de front politique, d'union au dessus des idées, mais en êtes-vous capables, vous qui vous étripez joyeusement en public sur la toile, à longueur de temps, parce que pour faire ce que vous souhaitez, il convient de se comporter autrement que vous ne le faites dans vos écrits, il s’agit bien de taire le contraire de ce que vous nous montrez.

Pour s’unir, il est nécessaire de dépasser son petit égo, ses idées personnelles pour aller vers le bien commun, sans les occulter, mais en les mettant au second plan.

Quand on est capable de cela, et pas avant, c'est-à-dire quand on est mur, on peut créer, ou s’intégrer dans, des groupes transversaux, pour agir, et non bavasser. De ces groupes existent, des gens de toutes idées, de tous partis, s’y activent , et là ils s’essayent à laisser de coté l’encombrant, à n’utiliser que l’essentiel, le primordial.

Dans ces groupes, ou travail est quotidien, pour ceux qui le peuvent, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés. Nous y avons besoin tous les jours d’ idées nouvelles, mais surtout de vos bras pour les mettre en œuvre, des moyens, de l’argent, que vous pouvez y consacrer.

Je ne plaide pas ici que pour ma paroisse, mais je l’espère pour toutes, pour ma part, mes domaines de lutte principaux étant le Breton et la Réunification.

Herve MORVAN.

Herve Morvan
Dimanche 12 février 2012

A tous, pour que la réunification puisse se faire, il faut d'abord que partout, dans toutes les communes de Bretagne, les habitants fassent voter le voeu de réunification du 44 avec la région Bretagne 4 départements, par leur conseil municipal.

Avec une grande majorité des 1491 communes de notre pays ayant voté ce voeu, nous aurons la plus grande force contre nos adversaires, la force de la démocratie la plus proche de tout un chacun, la force de la légitimité populaire, dans le processus en cours.

Sans le référendum d'initiative populaire, qui n'existe pas encore, nous ne pouvons aujourd'hui, aller plus près des 4 400 000 habitants de Bretagne, que de cette manière.

Alors relevons les manches et faisons-le! Les outils existent pour ce faire, et aussi la boîte à outils. Faisons voter partout où il ne l'a pas encore été, ce voeu par nos élus municipaux. La légitimité démocratique, c'est la base, le reste n'est que du vent.

En liens, le dossier pour les élus, pour tous ceux qui en ont besoin.

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

Pour savoir comment procéder, pour toute aide, contactez-moi. Betek an trec'h.

Herve Morvan.

Bretagne Réunie / Breizh Unvan

BP 49032, 44090 Nantes / Naoned

Tél. : +33 (0)6 82 67 19 46

Sites Internet : (voir le site) et (voir le site)

Courriel : contact [at] bretagne-reunie.org

Herve Morvan
Dimanche 12 février 2012

Au-dessus, au second paragraphe, coquille :

"il s’agit bien de faire le contraire de ce que vous nous montrez." et non-pas "taire"

Marcel Texier
Dimanche 12 février 2012

La réunification de la Bretagne: \"question dépassée depuis longtemps\" pour Jean-Marc Ayrault. C\'est ce Monsieur Jean-Marc Ayrault qui, comme tous ses petits camarades du PS, est dépassé depuis longtemps ! Il n\'y a pas plus \"ringard\" que les socialistes français, ce qui apparaît avec évidence quand on les compare aux socialistes des pays voisins. François Hollande nous parle encore des \"principes de 1789\" et de la \"République Une et Indivisible\". C\'est tout simplement ridicule en 2012. La pensée de ces gens-là est sclérosée. Malheureusement, ils réussissent encore à \"embobiner\" des braves gens sincèrement soucieux de justice sociale et qui croient encore que les amis de DSK - un Monsieur si bien placé pour comprendre la détresse des plus démunis ! - vont résoudre tous les problèmes. Nous n\'avons absolument rien à attendre de ces gens-là, mais hélas, nous n\'avons absolument rien à attendre des autres non plus. Ils sont tout aussi bornés, tout aussi incapables d\'imaginer un type d\'organisation autre que leur centralisme qui n\'est plus du tout adapté à la réalité actuelle. Tous les informaticiens savent qu\'une organisation centralisée est moins efficace, plus vulnérable, plus dispendieuse en énergie qu\'une organisation en réseau. Mais, les politiciens français, eux, ne le savent pas ou, dans la mesure où ils profitent du système, font semblant de ne pas le savoir, et tant pis si tout le monde en pâtit !

Alors, faut-il désespérer ? Non ! La Bretagne est une très ancienne nation qui est en train, lentement, trop lentement sans doute, mais irrésistiblement de se réveiller. Il y a des signes qui ne trompent pas. Laissons tranquillement Jean-Marc Ayrault à ses rêves !

Pierre CAMARET
Dimanche 12 février 2012

Douche froide .Mr Joseph VICTOR .Douche Chaude Mr Gilbert ENGELHARDT.

Mr Joseph VICTOR c'est mon message pour arreter la polemique sur ce sujet qui je ne sais , si , il interesse beaucoup de gens .Mais vous avez raison sur le fond , je suis tres perdu dans la "politique bretonne" je l' ai dit je suis un inculte politique . J'avoue que ces combinaisons vote triangilaire , me depassent completement . Les reunions politiques /strategie du "Cafe du Commerce" .Je n' y comprends rien dutout . Ce n'est pas "ma tasse de the" .Cela vient de mon environnement culturel depuis des annees . je vis dans un monde anglosaxon ( au moins d' influence ) les analyses sont differentes , plus pragmatiques ( Mais on y vient dans l' hexagone et la crise actuelle , aide a cela )Je suis Ingenieur , j'ai ete executif pour moi 2+2 =4 et on ne fait pas 4 quand on a 2+1 .Donc pour moi ces elections combinees ( je ne dis pas truquees) c' est en fait un peu de la tricherie .Pour moi la gauche , en general ce sont des reveurs /distributeurs/ mauvais gestionnaires /magouilleurs (la droite francaise un peu aussi )ils veulent le pouvoir , alors qu'ils sont incapables simplement de gerer .Tant pis pour la Bretagne , si elle s' ancre a gauche .

Je suis naif , tres naif . Pour moi le sauvetage de la Bretagne ,au depart , c'est un parti Breton sans sensibilite politique , un Parti de Techniciens qui aura pour but de mettre les mechanismes en place pour obtenir ( C'est ma demande ): la reunification , une large autonomie ) l' evolution, de ce status , pour la prochaine generation.

Mr ENGELHARDT , j' ai aussi de la famille alsacienne et meme de l' aure cote du Rhin .J'ai parle tres bien l'Allemand , maintenant il est un peu "rusty" mais si necessaire je peux encore le parler .Biensur maintenant , surtout ou je suis , on utilise surtout l'Anglais . Je pars en Nouvelle Caledonie la semaine prochaine pour 8 jours et comme d' habitude je vais aller manger une Chouchroute au "TANNHAUSER " Brasserie tenue par un allemand , qui est depuis 23 ans a Noumea , et j' ai droit comme germanophone a un "Schnaps" venant d'Allemagne , pas celui qu' il sert aux gens communs (humour).

Ewen Corriou
Lundi 13 février 2012

@Pierre Camaret, moi j'ai ete dans un restaurant ethiopien ce week-end et j'ai eu un the offert.

Joseph Victor
Lundi 13 février 2012

@ Pierre Camaret,

D'accord pour arrêter cette discussion (pourquoi utiliser le mot "polémique" ?) qui tourne en rond...

Ceci dit, "triangulaire" ne veut pas dire "combinaison", ni magouille ni autre chose de ce genre... Pourquoi voir le mal partout ? Cela signifie simplement qu'au second tour des dernières élections régionales, il restait TROIS listes en lice (celles qui avaient atteint les 10 %). Les sièges ont été répartis entre ces trois listes en fonction des résultats.

Le mode de scrutin des régionales n'est pas parfait mais au moins il se fait à la proportionnelle (avec des seuils trop élevés)...

Quant au fond... vous voulez "créer" le MOB... Vous avez le droit d'y croire. Il a pourtant montré ses limites, notamment quand de graves questions (la guerre d'Algérie...) se sont posées à ses adhérents...

Mais, la réunification, la langue, l'autonomie... à l'UDB on se bat pour cela, croyez moi...

Naon-e-dad
Lundi 13 février 2012

@SPERED DIEUB

Je signale à ceux qui cherchent un éclairage sur l’évolution bretonne au fil des derniers siècles l’excellent livre « La Résistance bretonne du XV° siècle à nos jours » (librairie Académique Perrin) de Philippe Tourault, historien et universitaire.

D’une manière générale, Philippe Tourault au travers de nombreux ouvrages s’est concentré sur des aspects délaissés de l’Histoire de Bretagne, ou les aborde d’un œil neuf. Son étude sur « Les ducs et duchesses de Bretagne, Xe-XVIe siècle » (Perrin, 2009) est original, selon les dires même de M Tourault, en cela qu’il couvre la succession des ducs sur l’ensemble de la période ducale.

Bref, un incontournable pour ceux qui s'intéressent à la Réunification bretonne.

for foreign readers:

Philippe Tourault appears to be a major contemporary author for those who are interested in nowadays and future Brittany revival (i.e topic "Reunification" of Brittany.)

Pierre CAMARET
Lundi 13 février 2012

Tout d'abord prenez note que par decision du moderateur mon nom est maintenant CAMAREWT et oui c'est comme cela . Ce n'est pas un pseudonyme , car sur mes differentes pieces d'identite , je m'appelle Pierre CAMARET . ABP a decide que je m'appelais CAMAREWT . Je viens de protester .

La guerre d'Algerie , je l'aifaite et en suis sorti completement degoute des mensonges , magouilles qui ont accompagne cette malheureuse affaire...... avec les suites aujourdhui , car les algeriens ne sont pas encore sorti de l'Auberge.Mais qui nous a envoye nous battre les Socialos ...... car c'etait la France Une et Indivisible, dixit Mr MITTERAND paix a ses cendre s.C ést vrai je ne comprends pas le combat politique breton , pour mois cela fait 50 ans que cela dure ,trop , dans les affaires on ne suit pas un projet 50 ans .

C'est l'armee mexicaine , beaucoup de generaux , mais peu de troupes combattantes en Bretagne

Ar Vran
Lundi 13 février 2012

Pour revenir sur la discussion : JM Ayrault & son opposition à la réunification. Il est plus que temps que les Bretons arrêtent de de faire profil bas et montrent la tête! Mr Ayrault ne veut pas de la réunification, c\\\'est son droit, mais dans ce cas il devra lui et toute sa clique être viré de sa représentation d’élu. Il ne peut dès lors pas continuer à représenter Nantes. Sa posture de bourgeois bien-pensant pour le petit peuple n\'a qu\'assez duré. Il doit savoir qu’il n\'est plus (l\'a-t-il déjà été d\'ailleurs?) le digne représentant des Nantais! Nantes et la Loire-Atlantique ont toujours été en Bretagne et le resteront. Ce caprice d’enfant gâté de la république française n’a que trop duré, cette situation est non seulement mauvaise pour Nantes et la Bretagne mais également pour la France. Dehors ! Cela doit être dit et amplifié ; et par conséquent c\\\'est aux structures et partis de l\\\'emsav de le faire savoir à tous les Bretons et fort par des communiqués ! Je l’ai déjà dit, je ne vois pas pourquoi l’emsav pourrait ne pas donner des bons et/ou des mauvais points aux différents élus qui représentent la Bretagne et leur action ou engagement pour elle. De la même façon, il faut arrêter avec les comportements honteux de certains militants culturels bretons qui se disent bien sûr pro-Bretons mais s\\\'empressent de faire l\\\'inverse dans la vrai vie ! C’est pour cela que je suis favorable à la constitution de ces listes qui peuvent représenter une « chasse aux sorcières » mais pourront enfin révéler au grand jour à nos chers concitoyens bretons les faits et gestes non connus de leurs représentants. Que les différents partis bretons actuels soient encore trop petits, certes cela est un fait, mais cela ne signifie pas qu’il faille qu’ils continuent à se coucher avec les gros partis de la clique UMPS pour avoir des strapontins! Que François Hollande et Mr. Ayrault disent qu\'ils ne veulent pas de la réunification de la Bretagne ou de statut spécifique pour elle, c’est CLAIR ! Il serait dès lors scandaleux que ces petits partis bretons appellent à voter la gauche au soir du second tour sous prétexte de faire barrage à Sarkozy. Leur seule alternative pour qu’ils restent (ou commencent à être) crédibles pour les Bretons serait de demander un communiqué officiel du PS pour que ce dernier se déjuge et prenne en compte sérieusement cette question. En cas d’absence de réaction du PS avant le second tour, ces partis bretons devront appeler à l’abstention et à pas autre chose ! Cela devra bien sûr s’appliquer pour les législatives ultérieures!

Pierre CAMARET
Lundi 13 février 2012

Tres bien , cela a le merite d' etre clair .Je souhaite que les bretons suivent .

Pierre CAMARET
Mardi 14 février 2012

OK , j' ai ete rehabilite et mon nom est redevenu CAMARET , CAMAREWT avait une concoction un peu flamande ( je n' ai absolument rien contre les flamands ).

Mr Joseph VICTOR , il y a quand meme une chose qui m'intrique dans votre dernier message .Vous parlez du MOB ( a presque 82 ans , je n' ai aucune envie de reconstruire un parti politique , je n'en ai pas la capacite intellectuelle , trop complique pour moi , je prefere me pencher -actuellement - sur une unite de liquefaction de gas LNG , beaucoup plus simple ). Mais en quoi la guerre d'Algerie a pu t-elle avoir une incidence sur l' eclatement d'un Parti (?) breton ?? cela n'avait rien a voir . Certains des membres devaient etre Algerie Francaise et d'autres Non .Les deux problemes n'etaient pas lies.

Je vais en Nouvelle Caledonie , avec un Ingenieur Algerien , la semaine prochaine . Bien entendu il me connait et peut etre que son discours est apaise.Trop jeune pour avoir fait cette guerre, il m'a dit nous ne voulions pas l'Independance , mais l'Egalite ,et cela dans un francais parfait .. mais lui n'est aussi pas satisfait de l'Independance , qui a amene (entre autres) la corruption organisee dans son pays .... alors il a emigre et est devenu Quebecois.... marie a une Quebecoise.

Mais pourquoi vouloir prendre la raison d'un conflit .... un peu lointain , pour en faire un pretexte pour une scission . Je ne vois pas le rapport , si non un pretexte politique politicien .

Herve Morvan
Mardi 14 février 2012

@ Ar Vran, on a besoin de bras, pour mettre ce que vous dîtes en pratique, rejoignez-nous, sérieux ! pour LE FAIRE, faire ce que vous dîtes, faire autre chose qu'en causer.

Vous savez où nous trouver, c'est l'article tout en haut de la colonne.

@ Pierre Camaret, " si non un pretexte politique politicien." Oui Pierre, c'est cela, mais, CHUUT, arrêtons de laver le linge sale en public.(si vous y tenez je vous le dirai)

Salud deoc'h. Herve Morvan.

Marc
Mardi 14 février 2012

Après les "Grantouestiens", partisans d'une région englobant la Bretagne, l'Anjou, le Maine et le Bas-Poitou, voici les "Petitouestiens", dont le seul territoire digne de considération se limite aux seules agglomérations de Nantes, St-Nazaire, Angers, Cholet et la Roche-sur-Yon. Quelle vision d'avenir... Les débats promettent d'être riches et passionnés !

Joseph Victor
Mardi 14 février 2012

Monsieur Camaret,

" Je ne vois pas le rapport , si non un prétexte politique politicien"

Décidément vous voyez le mal partout. Et vous connaissez bien l'histoire du mouvement breton...

Au début des années 60, le MOB "regroupait des Bretons de toutes opinions, y compris des partisans de l'Algérie française..." et ne voulait pas prendre position. Beaucoup de militants, souvent étudiants, partisans de la décolonisation, parfois actifs au côté du FLN, s'y trouvaient mal à l'aise. C'est de leur départ du MOB qu'est née l'UDB.

Ce n'est pas un "prétexte politicien". C'est de la politique.

Yann LeBleiz
Mardi 14 février 2012

@ Monsieur Joseph Victor

L'UDB serait né de la guerre d'Algérie, et de la volonté de décolonisée...?!

Je viens de lire un article passionnant dans le Figaro, et dont l'auteur se gause de la vision française de croire universel son modèle centraliste et uniformisateur! Pire, de croire ce modèle en déclin, être "incontournable" à l'avenir de l'humanité, alors qu'il est déjà totalement à l'opposé des valeurs européennes!

On le constate, nombre de français commencent à percevoir les limites du modèle jacobin et à réfléchir au modèle fédéraliste.

Mais si certains français entrevoient sérieusement la fin de ce modèle archaïque, pour l'UDB les défenseurs de la pensée jacobine sont devenus aujourd'hui ses vrais alliés!

Quelle évolution!

Ar Vran
Mardi 14 février 2012

@Hervé Morvan

"@ Ar Vran, on a besoin de bras, pour mettre ce que vous dîtes en pratique, rejoignez-nous, sérieux ! pour LE FAIRE, faire ce que vous dîtes, faire autre chose qu'en causer. Vous savez où nous trouver, c'est l'article tout en haut de la colonne."

Vous avez tout à fait raison. si je résidais encore en Bretagne, cela aurait été avec joie de vous épauler et j'aurais considéré cela comme un honneur. Le problème est que par la faute des bretons qui votent "français" comme les boeufs vont à l'abattoir , j'ai du m'expatrier pour vivre mais tout en appliquant bien sûr ce que j'écris dès que j'en ai l'occasion!... Par exemple, dès que j'ai la possibilité dans mes occasions de déplacements à l'étranger, je ne manque pas de souligner aux quelques bretons de passage leur incohérence quand il y a lieu de les signaler et embêter les structures technocratiques de l'Ouest de la France type pseudo groupements d'intérêt économique pompeux qui parle de l'Ouest...

Comme vous l'aurez constaté,le but de ma prose était de faire comprendre à certains de ces bretons naifs qu'il faut qu'ils se réveillent s'ils veulent s'en sortir et cela sans rien à attendre de la France. Comme je constate que ce type de message n'est jamais ou trop peu souvent diffusé, je voulais le redire.

Puisse cela être entendu et répété, jusqu'à satiété !!!

et repris en choeur par le maximum de bretons jusqu'à secouer le cocotier de France!

En revanche, si vous avez des doc démontrant l'incongruité des groupements économiques de l'Ouest et leur nécessaire réadaptation, je suis preneur . Ne pas oublier l'anglais !!! car beaucoup de nos alliés qui s'ignorent ne parlent pas français

chantal treguer
Mardi 14 février 2012

Mes amis(e)s

De droite, de gauche, ils souhaitent tous des référundums, mais il en est un en particuliers qui nous concerne et de celui-ci personne ne parlera. Alors An Alarch maintenant ou jamais

Fillon veut un référundum, nous aussi! Belle déclaration d'amour envers la bretagne en ce 14 février 2012

Pierre CAMARET
Mercredi 15 février 2012

Mr Joseph VICTOR , et bien voila , tres clair. C'est ce qui nous divise , pour vous c'est de la "POLITIQUE" pour moi c'est de la "MAGOUILLE" .

Vous etes vraiment formate a l' UDB , avec un de mes amis UDB 150 % c' est toujours sa conclusion : c' est la politique . Well pour moi non .

Dans le cas du MOB , c'etait donc pretexte a cette malheureuse affaire d'Algerie , decolonisation mal geree , mal menee , avec des mensonges gouvernementaux qui sont partis du "Je vous ai compris" aux fusillades de Bab el Oued. Mais quel etait donc la relation BRETAGNE / ALGERIE je ne vois pas, les deux histoires sont differentes et les approches de resolution les etaient ,aussi . C'etait donc un pretexte qui est tombe juste a point , pour se retrouver enfin entre Socialos bretons avec UDB . Encore une chance de perdue a cause de vous . Quand a Mme Mona BRAS , qui lors d'une election ou l'UDB avait perdu , mais le PS/LEDRIAN s'etait bien maintenu , avait declare : ce qui compte avant tout,c' est que la Bretagne reste Socialiste . Merci ,pas pour moi .La Bretagne passe avant le Parti Socialiste Jacobin , mauvais gestionnaire.Nous en sommes la !!!.

Donc les habitants de la Bretagne B5 sont d'abord socialistes et ensuite , si il en reste un peu Bretons . Pas pour moi ........ y la lucha continua .Sans rancune

gilbert ENGELHARDT
Mercredi 15 février 2012

En tous points d'accord avec Pierre CAMARET. Le socialo communisme tue la France et encore plus la Bretagne. Les socialos liés à l'internationale socialiste renient leur culture bretonne . Je préfère la Bretagne des enclos paroissiaux, et la croix noire du vrai drapeau.

Joseph Victor
Mercredi 15 février 2012

M. Camaret,

Effectivement, nous ne regardons pas les choses du même bout de la lorgnette.

La question n'est pas de comparer la Bretagne et l'Algérie, bien entendu. La question n'est pas non plus de savoir si la guerre d'Algérie a été bien ou mal menée par la France...

La question était de savoir dans quel camp on se situait : celui de l'Algérie éternellement française ou celui de la décolonisation. Elle n'est pas anodine, car à travers elle c'est le droit des peuples à disposer d'eux mêmes qui est nié ou au contraire affirmé. Et c'est ne pas voir plus loin que le bout de son nez que d'y voir un "prétexte" ou de dire que cela ne concerne pas la Bretagne et les Bretons...

La direction du MOB, comme vous, ne voulait pas prendre parti. Si vous ne pouvez pas comprendre que cela heurtait des jeunes étudiants, sûrement idéalistes (mais peut-on s'engager pour la Bretagne sans l'être ? ) tant pis pour vous.

Mais la guerre d'Algérie n'était certainement pas la seule raison aux désaccords qui ont conduit à la scission du MOB et à la création de l'UDB. Les fondateurs de l'UDB voulaient ancrer le mouvement breton à gauche... Pour des gens de gauche, ce n'est pas incongru...

A ce propos, vous prêtez à Mona Bras des propos qu'elle n'a jamais tenus. Elle n'a jamais dit "ce qui compte avant tout,c' est que la Bretagne reste Socialiste". Mais elle a pu dire : "il est important que la Bretagne reste à gauche". Ce n'est pas la même chose, mais visiblement ce n'est pas le sens de la nuance qui est votre qualité première...

SPERED DIEUB
Mercredi 15 février 2012

Pierre je suis d'accord avec vous mais l'inverse peut être vrai par exemple l'idée d'émancipation de la Bretagne peut servir de prétexte à un frange de la droite ultra libérale pour faire avancer ces idées quitte à la limite faire passer pour des jacobins ,d'authentiques défenseurs de la Bretagne qui seraient un peu trop sensibles aux problèmes sociaux . L'idée bretonne finit par passer au second plan on l'a vu durant la période 1933 à 1945 de part l'idéologie national socialiste ainsi que dans les années 1970 1890 à l'époque du communisme triomphant époque ou l'udb était arrogante et sectaire

Iffig Cochevelou
Mercredi 15 février 2012

@Joseph Victor

Bien que je n’aime pas beaucoup m’adresser à des anonymes, je me permets de répondre sur sujet que je considère important

Le MOB pour un jeune militant comme moi à cette époque , cela a été un espoir exceptionnel : voir un mouvement se lancer à l’assaut de cette forteresse jacobine : j’avais 17 ans et j’avais l’impression que c’était gagné, je suis resté militant puis sympathisant, de sensibilité de gauche. J’ai été incapable de rejoindre en 64 l’UDB, prônant pour certains une gauche marxiste, alors qu’ici nous soutenions la liberté

J’ai rejoint l’UDB dans des moments ou sa vision était plus ouverte, mais je n’ai pu supporter ce soutien lorsque la « gauche française » s’est alignée en 81 sur une idéologie inacceptable, rejetant tous droits aux peuples de l’hexagone.

Pour moi , cette gauche n’avait plus aucun sens : aucun parti socialiste ou progressiste européen n’a eu une telle haine vis-à-vis des peuples du territoire qu’il gérait, ou bien ils en ont fait leur autocritique : et je ne pouvais a aucun moment et pour quoique ce soit lui faire la moindre confiance.

Cette vision progressiste ne peut pas se scinder, je n’allais pas essayer de leur trouver une excuse en cherchant ce qui pourrait paraître bien afin de les soutenir : dans ce cas on peut tolérer n’importe quoi.

Je ne demande pas au pouvoir français de sauver la Bretagne, c’est l’affaire des Bretons,

mais de respecter le minimum accepté par la communauté internationale : tant que la gauche (ou la droite) française se comportera ainsi, je les considérerai comme des ennemis de notre peuple ! On a toujours l’impression que pour certains les droits des peuples de l’hexagone sont à mettre sur le même plan que le choix de la construction d’un aéroport ou d’une centrale à gaz !

Je ne reprocherai à personne d’avoir son libre arbitre dans l’isoloir, mais en aucun cas je ne pourrais supporter de voir un mouvement breton apporter un soutien officiel à un parti qui s’acharne à détruire ce qui reste de notre identité!

Il est déjà très difficile dans ce système de faire passer nos idées, ce n’est pas la peine d’en compliquer la compréhension.

Joseph Victor
Mercredi 15 février 2012

@ Iffig Cochevelou

C'est un choix sans doute respectable. Il en est d'autres qui le sont tout autant :

- on peut remarquer que le PS, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est loin d'être monolithique. On y trouve des jacobins, en grand nombre c'est vrai, probablement majoritaires pour le moment, mais aussi des girondins, des décentralisateurs, des régionalistes... On peut estimer que ce n'est pas honnête de les rejeter en bloc. Et on peut considérer que c'est contre-productif : comment faire évoluer ce qui est de toute façon l'un des partis de gouvernement, comment faire bouger les lignes, si l'on ne valorise pas la partie non obscure de leur force ?

- les avancées en termes de "droits du peuple breton" sont la plupart du temps venues de la gauche, qu'on le veuille ou non : les lois de décentralisation, l'Assemblée régionale élue au suffrage universel, la reconnaissance de Diwan, la signature de la Charte européenne etc. C'est bien sûr insuffisant et il faut en arracher davantage mais quand la droite est au pouvoir, au mieux ça stagne, au pire ça régresse (loi Toubon...)...

- le PS reviendra au pouvoir, que vous votiez pour lui ou pas. Si ce n'est pas en mai 2012, ce sera peut-être

en juin via une cohabitation. Ou en 2017... A ce moment là il regardera l'état de la gauche : pour ma part je préfère qu'il penche si possible du côté d'EELV et de Régions et Peuples Solidaires que du côté de Mélenchon... Dans cette optique, les soutiens, les appels à voter auront probablement leur importance...

- je suis assez d'accord avec vous, la construction d'un aéroport ou d'une centrale à gaz, cela n'est pas fondamental (même si il y a derrière des choix de société...), mais il y a une chose qui l'est : avec Sarkozy et la droite au pouvoir, ce sont les plus faibles, les plus démunis qui trinquent et payent le prix de la crise. Les chômeurs, les précaires et oui aussi les immigrés, montrés du doigt comme des fainéants ou des parasites, les gamins des classes en surnombre... faut-il s'en désintéresser ? Les droits sociaux font aussi partie des droits du peuple breton. La justice sociale, les Bretons y sont attachés et c'est sans doute aussi pour cela qu'ils votent en majorité et de plus en plus pour le PS.

Je crois malheureusement que vous aussi, vous scindez la vision progressiste des choses...

Alter Ego
Mercredi 15 février 2012

Cher Joseph Victor,

votre discours est exactement celui des auto-proclamés leaders de l'emsav depuis environ 30 ans. Bernés qu'ils ont été, sans doute, par la "réparation historique" de Mitterrand. On en a vu, comme je l'ai déjà dit ailleurs sur ce site, les résultats : globalement négatifs.

Un panel de ces personnalités nous invitaient à voter Ségolène Royal il a cinq ans, vous savez, cette socialiste qui vibre quand elle entend La Marseillaise, et qui invitait tou un chacun à se munir d'un drapeau bleu-blanc-rouge. Oseront-elles remettre le couvert cette année, sous prétexte sans doute de nous éviter de tomber dans le "fascisme", voire pire? Les paris sont ouverts.

Sans doute les verra-t-on faire la courbette aux élus socialistes ceints de leur écharpe bleu-blanc-rouge lors de la manifestation pour les langues "régionales" programmée fin mars à Quimper.

Le PS c'est le social? On peut en discuter. D'aucuns vous rétorqueront que c'est aussi le Rainbow Warrior, le sang contaminé, l'affaire Urba ou les affinités particulières de François Mitterrand...

Joseph Victor
Mercredi 15 février 2012

Cher Alter Ego,

Vous faites erreur, ce n'est pas le discours d'un "leader autoproclamé", c'est le propos d'un militant qui croit en ce qu'il dit et fait. Il y a autant de sincérité de mon côté que du votre, merci de me l'accorder.

J'ai voté Ségolène Royal en 2007, et au vu de ce qu'a donné le quinquennat Sarkozy, je n'ai aucun regret (moins que d'avoir voté Chirac en 2002 en tout cas). Qu'elle vibre quand elle entend la Marseillaise ne me dérange pas, même si cet hymne ne fait personnellement ni chaud ni froid. Après tout, d'une part elle est fille de militaire (ça doit marquer) et d'autre part, dans le Poitou, ils n'ont pas la chance d'avoir le Bro Gozh... Ni le gwenn ha du.

Je ne connais pas de militants UDB qui fassent la courbettes aux élus du PS. Pour ma part je ne fais pas partie des "déçus" ou "bernés" du PS, car je n'y ai jamais cru au-delà du raisonnable (si ça avait été le cas, j'aurais adhéré au PS et non à l'UDB). Je crois juste que c'est mieux que la droite. C'est peu et c'est beaucoup à la fois. Ca nous rapproche juste un peu plus de la justice sociale que le bouclier fiscal de Sarkozy...

Mais oui, vous avez raison, le PS c'est aussi tout ce que vous énumérez, et même pire sans doute : il y a sûrement des choses que l'on ne sait pas ! Mais voyez-vous je crois qu'il n'y a aucun humain, ni aucune organisation constituée d'humains, qui soit irréprochable. Et je crois que les Bretons, surtout les plus démunis, n'ont pas besoin de la politique du pire. Le PS, c'est aussi l'abolition de la peine de mort, la retraite à 60 ans, la cinquième semaine de congé payé, les 35 heures, la CMU, les lois de décentralisation (ça, je l'ai déjà dit...)... Dites-moi quelles sont les avancées après 10 ans de pouvoir sans partage pour la droite, dont 5 ans de présidence Sarkozy ? J'aurais pour ma part, beaucoup de reproches à faire au PS, mais je fais avant tout la part des choses...

Mais à vrai dire, pourquoi cette fixette sur le PS ? On dirait que c'est vous (et quelques autres ici présents régulièrement) qui sont décus. Vous donnez vraiment le sentiment d'avoir été trompé, en tout cas vous réagissez comme si...

Après tout... votez à droite si vous préférez. Ou ne choisissez pas... La belle affaire ! Laissez simplement à ceux qui veulent choisir la liberté de le faire.

Pierre CAMARET
Mercredi 15 février 2012

Mr Joseph VICTOR . Je l\'admets volontiers , la nuance n\'est pas ma premiere qualite .J\' ai ete officier , je fais encore un travail d\'Ingenieur Consultant ..... les sujets ne sont pas \"politiques\" .Ils sont a chaque fois directs/definis , car il y a des lois physiques qui les regissent . La \"Politqiue \" c\' est l\'enchantement ( c\' etait) . Mais les choses changent a vitesse grand V. Les pays latins ou d\' influence latine doivent faire leur reconversion dans plus de pragmatisme .Nous avons un exemple tous les jours .

SARKO ( que je n\'admire aucunement ) a appele a plus de pragmatisme ( d\'une facon maladroite je l\'admets ) mais maintenant si il faut encore pour les francais une cure Socialo/reves/magouilles , pour 5 ans , et bien allons y .Le reveil sera plus que brutal .

Je suis amer Mr J.VICTOR , tres amer . La Bretagne est l\'echec le plus marque de ma vie .

Alwenn
Jeudi 16 février 2012

D'une, ce ne sont pas les militants bretons qui vont décidé de l'élection du président français, leur influence sur le vote est infinitésimal. Donc apeler à voter pour un parti français donne une impression de dérisoire. Je peu le comprendre dans une démarche tactique, mais bon.

Dire qu'il n'y a rien à attendre des partis fransais en général, ce n'est pas pour moi la bonne façon de poser le problème. Car, de qui peut on attendre quelque chose ? De nous même ? Même pas, ou si peu.

Ohn est simplement dans la position de choisir de deux maux, le moindre. Ou de ne rien choisir, car quoi qu'on choisisse, c'est pas nous qui allons .. choisir.

Certains ne s'en sont peutêtre pas rendu compte mais le saskozysme n'a rien apporter à la Bretagne, et en particulier rien en ce qui concernent les langues minoritairs. Donc pencher pour le sarkozysme, c'est aler contre les intérêts de la Bretagne. Ca pourait paraître évident, mais ça a pas l'air pour tous.

Il y a pire que la gauche française, c'est la droite française.

Michel Prigent
Jeudi 16 février 2012

Je ne peux que louer la bravoure de Joseph Victor, qui non seulement se fait agonir de reproches par les militants et sympathisants de la Bretagne, mais en plus doit supporter au sein de "son" parti l'UDB, les conséquences d'un mode de scrutin électoral "à la française" appelé scrutin majoritaire à 1 ou 2 tours.

Ce mode de scrutin est à mon sens absolument anti-démocratique, contrairement à celui de l'Allemagne "à la proportionnelle intégrale" (Sic Roland Carol à C dans l'air) qui quoi qu'en disent les laudateurs de la Vè république réussit très bien à la gouvernance de ce pays.

"Notre" (entre guillemets, puisque le peuple n'a pas été consulté) code électoral pondu pour censément éviter les instabilités ministérielles de la IVè après guerre, a été consciencieusement maintenu et "amélioré" par l'UMP et le PS dans la continuité de leurs prédécesseurs, pour museler tous les petits partis, et ces 2 partis qui sont les 2 faces du système jacobin en usent et en abusent comme le feraient 2 "parrains" se partageant un territoire.

Curieusement, les autres "seconds couteaux" de la politique (MoDem, EELV, FG, FN...) semblent s'accommoder de ces règles électorales qui les pénalisent dans des proportions scandaleuses.

Exemples:

-Législatives 2007:Les partis hors UMPS totalisent 36% des voix au premier tour, au second, ils se retrouvent avec 14% des sièges: Verts (4 sièges au lieu de 19 à la proportionnelle), MoDem (4 au lieu de 44 !), FN (0 au lieu de 25 !!!)

En 2012: je prévoie que ni l'EELv, ni le MoDem ne dépasseront 10 sièges, quant au FN, ce sera 0 comme d'habitude...sauf sous Mitterrand, 80 sièges !!!

Il paraît pourtant que nous pratiquons une démocratie représentative. Elle ne l’est ni en parité homme/femme, ni sociologique (combien de représentants d’ouvriers, d’employés à l’AN, au Sénat ,)

Mais peut-être que pour les régionales, cantonales, municipales, c’est plus équitable…que nenni, car nos brillants constitutionnalistes du holding UMPS ont pris bien soin de magouiller le seuil de représentativité au second tour, le portant de 5 à 10, et maintenant à 12,5% (ils n’osent pas aller plus loin de peur de s’auto-éliminer).

-Régionales, dont nous parle Victor :

"Le mode de scrutin des régionales n'est pas parfait mais au moins il se fait à la proportionnelle (avec des seuils trop élevés)..."…les fameux 12,5%, qui ont contraint l’UDB à s’allier avec l’EELV et qui leur ont fait gagner un siège de plus que promis par Le Drian.

Victor ne parle pas de cette prime de 25% des élus offerte à la liste majoritaire au 2è tour, si bien que pour une majorité infime, le parti gagnant se retrouve avec 25 + 75/2= 62,5% des sièges !...En toute « égalité républicaine » évidemment !

-Municipales : C’est encore « plus pire » ! dans les municipalités dépassant 3 500 habitants.

« Scrutin majoritaire avec dose de proportionnelle » : la MOITIE des sièges va à la liste qui a le plus de voix, le reste est à la proportionnelle pour les listes ayant eu plus de 5% des voix, Y COMPRISE la liste majoritaire, les résultats sont ahurissants !!

Ex : Résultat en 2008 à Toulouse : liste Cohen 50,42% des voix donne 75% des sièges !

La liste Moudenc : 49,59% des voix, 25% des sièges !

A Pau (Pauvre Bayrou !) : triangulaire.

39% des voix, 71% des sièges….38% des voix, 18% des sièges…20% des voix, 10% de sièges !!! Vive la démocratie française !

-Cantonales : en 2011, élections de la moitié des conseillers : suffrages exprimés 38%, très forte abstention et nuls.

La représentativité de l’UMPS est bien entendu supérieure à la proportionnelle mais du même ordre que pour les législatives si ma mémoire est bonne (car j’ai égaré mes calculs !)

Que dire de ce constat accablant de l’état de notre démocratie, que pour les présidentielles ou les législatives qui viennent, aucun des candidats n’a l’intention de s’attaquer au « gagne-pain » de ses collègues élus, que nous auront toujours 2 gouvernements par le miracle de notre exception française d’un régime sans doute unique au monde à la fois présidentiel et parlementaire, mais aussi 2 assemblées législatives (l’AN et le Sénat), le cumul des mandats et des fonctions (85% des parlementaires (exception européenne)…..Bref notre oligarchie politique redondante et pléthorique, (et encore je ne parle pas des collectivités locales) gardera ses privilèges, crise ou pas.

Je refuse de cautionner un tel système par mon vote.

Pierre CAMARET
Jeudi 16 février 2012

Voyez Mr J.VICTOR , les avantages acquis au temps de la gauche vous ravissent , moi elles me rendent triste et me donnent envie de pleurer : retraite a 60 ans , 5eme semaine de conges payes , 35 heures tout cela il faut le financer et quand on a pas d'argent , on emprunte pour se faire ..... elire .

Que les bretons et les francais retirent de leur vocabulaire ... les avantages acquis .IL Y EN A PAS. Il y a des periodes vaches grasses on peut beaucoup de choses , puis des periodes vaches maigres ou on ne peut plus rien dutout . L'economie c'est cela ce n'est pas une "quantite'constante ou l'on puise de plus en plus .Toujours plus ????? .Chers amis , il faut changer de mentalite et s'assumer. Parce que c 'est fini . La France et la Bretagne ne sont pas le nombril du monde .

Je suis de plus en plus convaincu qu'il faille voter (helas) SARKO au 2eme tour .

Ar Vran
Jeudi 16 février 2012

@michel prigent

Belle démonstration, à laquelle je souscrie totalement. La pêche sera je pense une activité prisée au printemps 2012....

gilbert ENGELHARDT
Jeudi 16 février 2012

Je ne peux dire que la même chose que Pierre CAMARET, dans sa réponse à M. J. VICTOR. Son analyse est la seule qui vaille.

Les avantages acquis sont de l'illusionisme. Un nouveau-né, en France, a déjà une dette de 2800 euros !! NO COMMENT !! Tout père de famille honnête doit avoir suffisamment de conscience pour comprendre cette situation désastreuse, effrayante. La dette a démarré en 1981, sous Mitterrand, et ensuite, ce fut la course à l'échalote !!! Droite comme gauche !!

Gilbert ENGELHARDT
Jeudi 16 février 2012

Message complémentaire au précédent, pensant avoir oublié un zéro :

chaque Français à la naissance a une dette de 28 OOO euros !!

Serons nous l'année prochaine comme la Grèce ?

Léon-Paul Creton
Jeudi 16 février 2012

Michel Prigent, je refuse également de cautionner ce système, mais que peu de personnes remettent en question ! Voilà des mois et des mois que je souhaite que nous nous regroupions, non dans des arrières salles de bistrot, ou dans une vieille classe désaffectée… Mais sur INTERNET, et que nous devenions le plus nombreux possible à définir un mot, une revendication qui affirme notre rejet de ce et pour quoi, et comment nous voulons voter dès à présent ! Qu'il est difficile de reconnaître ces résultats antidémocratiques, qui sortent de ces urnes depuis tant de décennies et qui ne représentent que des Français, qui ont accepté qu’une autre grande partie d’entre eux ne soient jamais représenté, ou ont depuis longtemps renoncé à l’être !

Mais hélas l’atavisme électoral dans la plupart des cas, l’ignorance ou le manque de courage dans d’autres, feront que rien ne changera ! Dorénavant ce sera comme d’habitude !!!

Mais il est trop tard ! Plus que 66 jours d’estrades et de parades Mickey Mouse, avant « la Parisentielle » ! Puis ensuite la composition de la Cour de Garde _avec souvent le langage_ du pouvoir, la seule minorité nationale qui prospère…

Quant à J.V le prosélyte , Grand Étiqueteur en Chef des bons et des mauvais, qui m’a classifier «… de Droite (voire davantage...) » et veut m’enfermer dans ce tiroir, affublé, épinglé par la suprême insulte ! N’est-ce pas ?

Il veut peut-être, ce petit bonhomme stalinien, à l’esprit (?) engoncé dans ses certitudes bolchevisantes…me disqualifier _ comme « progressiste » et plus encore peut-être comme Breton ? Mais J.V qui que vous soyez vous n’êtes pas pour moi , et d’autres à l’UDB avec vous, les meilleurs amis des « Bretons », ni les meilleurs d'entre eux. Pas plus d’ailleurs que beaucoup de vos amis « d’Eelv » qui ne sont que des politiciens peints en vert, et qui empruntent quasiment les mêmes chemins que vous avez parcourus durant des décennies dans une magnifique stérilité ! Ce qui conduira les électeurs et citoyens à douter de l’Écologie par le chemin politique !

Je suis uniquement et seulement « Breton », hors de vos classifications et idéologies qui déchirent et divisent le tissus humain et social breton, sans aucun bénéfice obtenu, sauf pour le « Gross Pariss » ! Vous NON dans ces conditions je ne vous considère pas comme Breton ! Car vous allez encore aider, une fois de plus les « cohortes » jacobines, à maintenir et dégrader les conditions de vie des Bretons…en Bretagne.

Pierre Camaret je me demande si votre « déception bretonne » est si grande, que vous voulez à ce point punir la Bretagne de 5 années de plus de Sarkozy et de la « droite » Française ? À moins que vous ne la jouez plus finement que vous ne voulez le faire croire et que vous soyez réellement un authentique et vrai soutien de Mr Sarkozy…( :0)

Pierre CAMARET
Jeudi 16 février 2012

Eh oui Gilbert ENGELHARDT , quand Giscard d'Estaing, a quitte ,la dette francaise etait 10% du PIB(donc gerable) , maintenant 87 % pas mal.Mr MITTERAND -14 ans- est passe par la , Mr CHIRAC -12 ans -, n 'a rien fait, si il savourait sa Presidence . Tiens a ce sujet j'aimerai savoir le pourcentage de la dette francaise/PIB a la fin du regne MITTERAND et a la fin du regne CHIRAC .

Yann LeBleiz
Jeudi 16 février 2012

Arrêter de stigmatiser l'UDB!

Avec leurs amis bretons et français du PSF (Parti socialiste jacobin), ils navigent en plein "réalisme"!

Quand être de "gauche" sans réflexion aucune est la même chose que pour d'autres se revendiquer des "valeurs" de la république française! Cela tient de l'ordre de la réligion à tendance extrêmisto-sectaire!

La gauche européenne (surtout dans le nord européen) est SOCIAL-DEMOCRATE depuis le début du 20ème siècle!

Bien qu'étant de gauche, ils ne leur a pas fallu longtemps pour identifier les dérives du "Socialisme" et prendre une position plus modérée et ouverte et en phase avec la réalisté économique.

Il faudrait demander à nos UDBistes, la définition de la Sociale-démocratie...! Enfin, s'ils connaissent le terme et ne l'identifie pas à un extrêmisme de droite!

Enfin, moi je ne suis pas Sociale-Démocrate, mais je sais qu'avec eux, il est possible de discuter économie de manière positive! (Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Suède, etc...)

Gilbert ENGELHARDT
Jeudi 16 février 2012

A Pierre CAMARET. Entièrement d'accord avec vous.

Chirac n'a rien fait et a poursuivi la course à l'échalote. C'est le principal coupable.

Le malheureux SARKOZY n'est pas parvenu à freiner le navire France ,continuant sur son erre dangereuse ; il a essayé de le ralentir malgré la pression de la rue, inconsciente et irresponsable . L'horizon est très sombre, si par malheur HOLLANDE et ses amis gauchistes parvenaient au pouvoir. La France serait fichue. Alors, bien sûr, je vote SARKOZY.

Joseph Victor
Jeudi 16 février 2012

@ Michel Prigent,

Je suis d'accord avec vous, du début, jusqu'à la (presque)fin. Seule la dernière phrase nous différencie, car personnellement, j'irai voter. Car je ne souhaite pas le pire, ni pour mes compatriotes, ni pour mes enfants, ni pour moi...

Sinon, pour M. Camaret et M. Engelhardt...

Vous n'avez donc pas remarqué que, pendant que l'on demande aux salariés de renoncer à leurs fameux "avantages acquis" et d'accepter la précarité, les plus riches sont toujours de plus en plus riches, les grands patrons s'en mettent plein les poches, le CAC 40 s'envole, les actionnaires sont choyés...? Ne pas le voir, c'est bien un choix politique...

M. Créton... vous me traitez de bolchévique, stalinien... (je passe sur le "petit bonhomme", pas indispensable...) et vous vous arrogez le droit de délivrer des certificats de bretonnité, voire même, comme un Claude Guéant au petit pied, d'accorder ou pas la nationalité bretonne... Je ne vois pas bien comment on pourrait poursuivre ce "dialogue"...

Iffig Cochevelou
Jeudi 16 février 2012

@Joseph Victor

Je suis d’accord le PS n’est pas monolithique, mais la résultante de ce mélange donne depuis plus de trente ans la part belle aux opposants du droit des peuples, et je n’ai pas l’impression que ce sont les prochains évènements qui vont remettre cela en cause ! Je ne crois pas dans la situation actuelle à un changement rapide. Il faut des lignes clairs sans ambigüité, bien sur c’est difficile , tant que nous n’aurons pas réussi à faire comprendre « aux nombreux militants ou sympathisants sincères » des partis français , qu’ils seraient plus utiles en rejoignant des partis Bretons, ceux que je vois régulièrement dans les manifs et que je reverrai à Quimper : ils ont encore la naïveté de croire qu’ils feront changer leurs chefs parisiens du PS au Modem , et même à l’UMP et a EELV !

Quant aux avancées du PS , parlons-en, c’est quand même Giscard qui a permis ce mouvement (charte culturelle) , le reste ce n’est que de la poudre aux yeux alors que tout risquait de s’effondrer, et on est bien loin du discours de nos politiciens bretons PS qui ont eu l ’élégance de retourner leur veste dès que l’élection fut passée .

Michel Prigent
Jeudi 16 février 2012

@ Pierre Camaret.

L'évolution de la dette ? C'est X4 sous le rêgne Miterrand et X2 sous celui de Chirac (source Ouest-France, graphique à l'appui)

Le reste, c'est Sarko, et surtout la crise.

Paul Chérel
Jeudi 16 février 2012

Je dois avouer que la lecture de tous ces commentaires, vu mon âge, a fini par me fatiguer. J'en reviens à mon premier message. Faute de parti organisé et fort et de vrai rassemblement nous avons quand même le moyen en 2012 (législatives) en 2014 (territoriales et municipales) de voter contre le renouvellement des têtes que nous commençons à bien connaître pour leur opposition ou leur mollesse ou même leur caractère de faux jeton, en abandonnant pour un court instant nos sensibilités de gauche de droite, du centre, radicale, extrême etc A LA FRANCAISE. C'est leur élimination qui fera réfléchir les autres. Paul Chérel

Herve Morvan
Jeudi 16 février 2012

Salut les vieux bavards, c'est ça, continuez à vous secouer la tronche, et à vous foutre sur la goule, au lieu de serrer des boulons. Je vous trouve STERILES et CONSTERNANTS. On finirait par croire que vous êtes des faux-nez ou des trolls. Allez donc de l'avant !

Vous savez, quand on va tracter pour la réunification, on rappelle aux militants : ne vous gaspillez pas à essayer de convaincre des irréductiblement contre, ils vous font perdre votre temps et votre énergie, il vaut mieux prendre du temps avec des gens ouverts qui demandent à savoir et apprendre, c'est bien plus efficace et productif.

@ ar Vran, bien compris. A propos de « si vous avez des doc démontrant l'incongruité des groupements économiques de l'Ouest et leur nécessaire réadaptation, je suis preneur . » prenez contact avec moi, « contact [at] bretagne-reunie.org », je demanderai au documentaliste de vous envoyer ce qu’il peut. Je pense que vous pourriez faire la même demande à : UDB , PB, Bretagne Prospective, Institut de Locarn, Fondation Yann Fouéré.

Herve Morvan
Jeudi 16 février 2012

Tiens, je vous en remets une petite couche, déjà posté 40 commentaires plus haut !

\" Salud d\'an holl, bonjour à tous. Vous, les bavards stériles, me cassez les pieds. Je ne vous cite pas, tant pis pour vous si vous n\'êtes pas capables de vous reconnaître. Vous vous cassez du sucre sur le dos à longueur de commentaires qui tournent en rond, depuis des lustres, incapables que vous êtes de voir le verre à moitié plein... C\'est lamentable, et nos adversaires doivent bien rigoler. Et si vous dépensiez à plus efficaces objectifs, l’énergie que vous gaspillez à pianoter vos salades ?

Vous parlez toujours de front politique, d\'union au dessus des idées, mais en êtes-vous capables, vous qui vous étripez joyeusement en public sur la toile, à longueur de temps, parce que pour faire ce que vous souhaitez, il convient de se comporter autrement que vous ne le faites dans vos écrits, il s’agit bien de faire le contraire de ce que vous nous montrez.

Pour s’unir, il est nécessaire de dépasser son petit égo, ses idées personnelles pour aller vers le bien commun, sans les occulter, mais en les mettant au second plan.

Quand on est capable de cela, et pas avant, c\'est-à-dire quand on est mur, on peut créer, ou s’intégrer dans, des groupes transversaux, pour agir, et non bavasser. De ces groupes existent, des gens de toutes idées, de tous partis, s’y activent , et là ils s’essayent à laisser de coté l’encombrant, à n’utiliser que l’essentiel, le primordial.

Dans ces groupes, ou travail est quotidien, pour ceux qui le peuvent, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés. Nous y avons besoin tous les jours d’ idées nouvelles, mais surtout de vos bras pour les mettre en œuvre, des moyens, de l’argent, que vous pouvez y consacrer.

Je ne plaide pas ici que pour ma paroisse, mais je l’espère pour toutes, pour ma part, mes domaines de lutte principaux étant le Breton et la Réunification.\"

Herve Morvan
Jeudi 16 février 2012

A tous, pour que la réunification puisse se faire, il faut d\'abord que partout, dans toutes les communes de Bretagne, les habitants fassent voter le voeu de réunification du 44 avec la région Bretagne 4 départements, par leur conseil municipal.

Avec une grande majorité des 1491 communes de notre pays ayant voté ce voeu, nous aurons la plus grande force contre nos adversaires, la force de la démocratie la plus proche de tout un chacun, la force de la légitimité populaire, dans le processus en cours.

Sans le référendum d\'initiative populaire, qui n\'existe pas encore, nous ne pouvons aujourd\'hui, aller plus près des 4 400 000 habitants de Bretagne, que de cette manière.

Alors relevons les manches et faisons-le! Les outils existent pour ce faire, et aussi la boîte à outils. Faisons voter partout où il ne l\'a pas encore été, ce voeu par nos élus municipaux. La légitimité démocratique, c\'est la base, le reste n\'est que du vent.

En liens, le dossier pour les élus, pour tous ceux qui en ont besoin.

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

(voir le site)

Pour savoir comment procéder, pour toute aide, contactez-moi. Betek an trec\'h.

Herve Morvan.

Bretagne Réunie / Breizh Unvan

BP 49032, 44090 Nantes / Naoned

Tél. : +33 (0)6 82 67 19 46

Sites Internet : (voir le site) et (voir le site)

Courriel : contact [at] bretagne-reunie.org

Pierre CAMARET
Jeudi 16 février 2012

Jean Paul CRETON . Detrompez vous . Mr SARKO me deplait .Je n'aime pas son attitude.Pour moi, ce n'est pas l'homme d état tel que je le voudrais . M'a deplu des le debut en melangeant vie personnelle et vie publique : Lamentable. Il s' est repris donc , il est intelligent.

Il a beaucoup appris au contact d'Angela MERKEL, que j'admire.

Je ne suis pas assez tordu pour faire semblant que je n'aime pas SARKO , mais en meme temps inciter a voter pour lui . Moi je voterai pour lui , car , a mon avis , c'est le moins mauvais de tous les candidats .

Il y a 5 ans je n'avais pas vote pour lui , ni pour Segolene . J'avais fait un bulletin de vote sur mon ordi ou j'avais inscrit Angela MERKEL . C'etait a Montreal au Canada .

Yves Le Gonidec
Vendredi 17 février 2012

Interdit de vote via magouilles jacobines depuis les dernières régionales, je ne voterais pas car ne pouvant plus (alors que légalement, je ne suis pas dépossédé de mon droit de vote)... et de toute façon je n'ai plus envie de participer à l'effort français. Je voterais pour élire mon représentant local au Parlement breton, qui se constituera bientôt j'en suis sur !

Léon-Paul Creton
Vendredi 17 février 2012

@Pierre Camaret

Pierre cette petite remarque, c'était juste pour titiller " Le vieil Homme et l'Amer"

Mes amitiés

Pierre CAMARET
Vendredi 17 février 2012

Merci Leon Paul . Je pars Dimanche pour la Nouvelle Caledonie ... cette fois ci biensur c'est une usine de Nickel .

Eux aussi , votent aux Presidentielles , je vais essayer de voir la tendance .Lorsque l'on arrive a TONTOUTA l'Aeroport a cote du Carrousel ou on prend ses bagages , il y a un panneau avec un Gwen Ha Du et une inscription de l'Association Bretonne Neo Caledonienne , avec adresse et numero de telephone .J'ai telephone ,une fois, ce sont en grande partie des marins retraites qui se sont installes en Nouvelle Caledonie .Tres sympathique. C'est le seul aeroport au monde, hors Bretagne ou j'ai vu le Gwen Ha Du

Léon-Paul Creton
Vendredi 17 février 2012

Gwen Ha Du

À Kanak...Breton et demi!

mac kinle
Vendredi 17 février 2012

Néyoussi Kanala!

"Ha woa! mais c'est fin valable! le zoreil revient au pays!".

Bonne arrivée à La Tontouta! et en Kanaki!

Depuis longtemps il n'y a plus d'eau de rivière potable. Mais il ne doit plus rester beaucoup de montagnes là-bas!

Pierre CAMARET
Samedi 18 février 2012

Mac Kinle . Vous connaissez ? Il y a maintenant 3 usines de Nickel , dont une en pleine production . SLN (depuis tres , tres longtemps) , GORO ( investissement Bresilien VALE )complete production retardee et KONIAMBO(investissement Anglo Suisse) pas encore finie .

Deux autres gisements a l'horizon :Prony et Pernod .

C'est le marche chinois qui demande ( acier ).

j'aime bien la NC

Michel Prigent
Samedi 18 février 2012

Dans l'Ouest France de ce 17 fév. 2 spécialistes donnent leur avis sur la pertinence du référendum proposé par Sarkozy à propos des chômeurs.

L’un Philippe Nemo, prof de philosophie politique et sociale auteur du livre : « La France aveuglée par le socialisme » (Bourin 2011.)

Après avoir moqué la propension de la France « …de donner des leçons de démocratie au monde, avec avions et bombes en prime. », il dénonce notre système politique, «…insuffisamment représentatif, à cause du mode de scrutin qui élimine les ¾ des sensibilités politiques » faisant que « …les volontés du peuple ne sont pas relayées par l’appareil d’état. Certaines questions qui gênent l’oligarchie au pouvoir, comme les questions d’éducation, d’immigration, de sécurité ou de fiscalité, ne sont jamais vraiment posées. Si nous avions des référendums, ces questions viendraient au grand jour. »

Il propose d’instituer le référendum comme une procédure régulière, « encadrée par des règles » comme en Suisse « …ou la population a pris l’habitude de répondre précisément à la question posée. »

« Le peuple doit pouvoir forcer la main à ceux qui prétendent mieux penser que lui ».

L’autre intervenant, Dominique Reynié, est d’un avis totalement opposé, pour lui « …la démocratie actuelle est une vraie démocratie. »

Comment s’en étonner, quant on sait que ce monsieur, habitué des plateaux télé, notamment à C dans l’air avec Calvi est Prof à Sciences Po (antichambre de l’ENA : réflexion personnelle), et directeur de la fondation pour l’innovation politique (sans blagues !), auteur de « Populismes : la pente fatale » (Plon 2011).

Il affirme lui que « le référendum est une arme dangereuse…qui tend à discréditer notre démocratie représentative, comme si, collectivement on sous-entendait que le parlement, élu par le peuple était une instance à demi-démocratique ».

A ses yeux, notre démocratie représentative exprime sans exclusion les préoccupations du peuple.

D’accord pour le référendum lorsqu’il s’agit d’adhérer à l’UE, ou pour changer les institutions (ce n’est pas demain la veille !, encore que Sarkozy s’y est employé : référendum sur l’autonomie en Corse et aux Antilles.)

Mais traiter d’autres sujets par le référendum, c’est prendre le risque du populisme et de « fracture grave entre les citoyens ».

Il est certain qu’avec son discours conformiste, 100% pensée unique, ce Mr Reynié ne risque pas de compromettre sa carrière…il finira au moins hors-classe, voire décoré de la Légion d’honneur.

Ainsi fonctionne notre «centralisme démocratique » , totalement noyauté par une oligarchie qui, à coups de statuts avantageux (fonctionnaires), de régimes spéciaux (retraites), de subventions (presse : 1Md€, syndicats : 4Mds€, associations dont 75% (Allemagne :40%, Angleterre : 30%) des 700 000 (loi 1901), générant 1,7 M d’emplois) « achète » la complicité ou pour le moins la docilité de la société civile qu’au demeurant on « chloroforme » dans des instances à l’utilité discutable du genre CES (conseil Economique et Social) National et régionaux.

Notre système jacobin, habilement sait s’approprier la collaboration de toutes les élites qui pourraient user de leur « pouvoir de nuisance » contre ses intérêts.

C’est un véritable bunker aux institutions indestructibles comme le fût l’URSS…avant qu’un effondrement économique n’emporte toute la structure.

Souhaitons que notre « France en faillite » n’ait pas à choisir entre un régime fort à la Poutine et la révolution.

Des réformes audacieuses devraient suffire…notre classe politique en aura-t-elle le courage ?

Pierre CAMARET
Samedi 18 février 2012

@Michel Pringent . Notre classe politique n\'en aura pas le courage . On continue comme avant . La France est un pays ingouvernable( la je repete ).

Helas les francais (et bretons ) ne sont pas des Suisses.Mais attention aux derives sur des projets d\'interet limites .Je ne souviens plus , il faut en Suisse 50 000 ou 100 000 signatures pour declencher la procedure referendaire....... souvent pour des sujets secondaires comme avancer la date de l\'ouverture de la peche et dans ce cas la il y a 70 % d\'abstention ( J\'ai des amis et parents suisses).

Il faut , mais cela va prendre 3 decades , changer le systeme d\'education dans l\'hexagone, de maniere que les hexagonaux deviennent plus intelligents avec une meilleure connaissance et responsabilites dans l\'analyse des faits .

Le malheur de la Grece devrait faire reflechir .Beaucoup de grecs arrivent en Australie ( deja Melbourne etait la 2 eme ou 3 eme ville grecque au monde ).A la TV j\'en ecoutais certains , honnetes : tout cela est de notre faute , nous avons vote pour des incapables qui nous promettaient de la fumee , du reve , pour avoir nos voix .Et voila le resultat .

Vous ne croyez pas qy\'il y a similitude avec un pays qui a une cote mediterraneene pas loin de la Grece .??

Mais cela m\'inquiete ( et me rappelle le Traite de Versailles 1919 , a force de trop serrer on force a la revolte .. et la guerre de 1939 est a cause de la France, au traite de Versailles , qui avait trop insiste sur des conditions economiques insupportables a l\'egard de l\'Allemagne).

Quoiqu\'il le merite , a cause de son \"ïgnorance/laxisme\" , je suis malheureux pour le peuple grecque. Le jeux de GOH Chinois , ou il faut prevoir 7 coups a l\'avance ??les hexagonaux devraient s\'en inspirer dans leur choix de celui qui va presider a son destin .... pour une periode superieure a 5 ans , mais peut etre 20 ans , car les consequences des decisions prennent plus de 5 ans.

Que les bretons prennent leur destin en mains : Toujours Pret (j \'ai ete eclaireur , il y a bien longtemps )mais ma question : Quand et comment procedons nous ???

Henri NIZARD
Vendredi 24 février 2012

Louvrier contre Ayrault...

Finalement, le seul "régionaliste" assumé c'est le centriste...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.